Reunion delegues du personnel production – um





télécharger 50.2 Kb.
titreReunion delegues du personnel production – um
date de publication18.01.2020
taille50.2 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos

REUNION DELEGUES DU PERSONNEL PRODUCTION – UM

13 Octobre 2015

REVENDICATIONS

REPONSES





CGT

1


Vous avez annoncé 15 embauches à l’Usine Moteurs.

  • Quels secteurs seront concernés ?

  • Le recrutement se fera t’il au sein des intérimaires qui travaillent ou ont travaillé à l’Usine Moteurs ?





Les 15 embauches accordées à l’usine Moteurs se feront sans restriction de secteurs et en privilégiant au maximum les intérimaires travaillant ou ayant travaillé à l’usine.

Une communication spécifique à cette campagne, aux postes concernés ainsi qu’au processus de candidature sera réalisée avant la fin de ce mois.


2

Comme précisé dans l’article du code du travail L1251-36, le délai de carence que l’on appellecommunément le « tiers temps » s’applique au poste de travail tenu par un salarié intérimaire :

« A l’expiration d’un contrat de mission, il ne peut être recouru, pour pourvoir le poste du salarié dont le contrat a pris fin, ni à un contrat à durée déterminée ni à un contrat de mission, avant l’expiration d’un délai de carence… »

Or, à l’Usine Moteurs, vous détournez la loi en faisant croire que ce délai de carence ou tiers temps s’applique au salarié intérimaire. Un salarié intérimaire ayant fait 18 mois de contrat, ne pourrait pas avoir un nouveau contrat avant 6 mois.

Nous vous demandons donc, l’application de la loi et donc :

  • L’embauche en CDI des intérimaires qui se succèdent sur les postes au-delà des 18 mois.

  • L’arrêt de votre pratique illégale du 1/3 temps sur la personne interdisant à l’intérimaire de revenir dans l’usine pendant plusieurs mois.


Si on peut considerer que votre réponse du mois dernier est censé répondre au premier point, vous n’avez pas du tout répondu sur le deuxième point.



Pour réengager le même intérimaire, il convient de respecter un délai d’interruption entre chaque contrat de mission sur le même poste.

3

Nous vous rappelons qu’un délégué du personnel a dû intervenir vendredi 2 octobre pour faire arrêter le travail à la cabine peinture. L’atmosphère était devenue irrespirable mettant en danger la santé des salariés.

Il avait pourtant été précisé lors de la dernière réunion du CHSCT du 17 septembre que le démontage de l’ancienne cabine peinture devait être effectué en-dehors des horaires de travail du secteur, c’est-à-dire pas avant 21h45. Et en particulier il est inacceptable que l’utilisation de disqueuses ou de chalumeaux, qui dégagent beaucoup de fumées, débute avant cet horaire. Cette situation constatée le vendredi avait en fait commencé en début de semaine. Et les jours de la semaine où le personnel de la cabine peinture a effectué des heures supplémentaires jusqu’à minuit, il a dû subir cet état de fait pendant toutes les heures supplémentaires.

Il est quand même regrettable qu’il ait fallu attendre l’intervention d’un délégué pour que cette nuisance cesse. Et nous constatons que ce n’est pas la société prestataire du démontage à qui on a demandé d’arrêter le travail, mais des salariés, en grande partie intérimaires, à qui on a imposé de respiré cet air vicié.



Effectivement, nous avons été informés lundi 05/10 que la société ANCI - intervenant sur notre site pour démanteler l’ancienne cabine peinture - ne respectait pas les conditions que nous avions définies avec eux.

Il a  toujours été prévu que cette société ne procéderait à aucune intervention de découpage pendant les heures de travail et il était également prévu qu’en cas d’heures supplémentaires à la peinture, leur horaire de démarrage serait retardé d’autant. Nous acceptions qu’ils démarrent le chantier à partir de 21h mais en aucun cas il ne devait y avoir de travaux bruyants ou de dégagement de fumées  pendant le temps de production.

Depuis cet incident, nous avons rappelé à la société ANCI l’interdiction de procéder à des opérations de découpage tant qu’il y avait de l’activité sur notre installation de peinture.

Par ailleurs, nous avons également demandé au TUEP de la peinture de prévenir immédiatement le RTA du chantier en cas de manquement à cette règle par ANCI.


4

Nous avons constaté la présence ce mercredi 7 octobre au matin d’une caméra sur la ligne HDEP Final 1 (station 400).

Or à notre connaissance, aucune instance, ni CHSCT, ni CE n’a été informé de la mise en place de cette caméra qui filme largement une partie de la ligne.

Il nous semble pourtant qu’il y a nécessité de consultation du CHSCT avant toute mise en place de ces caméras. De même il ne semble pas que tous les salariés travaillant dans le champ de cette caméra avaient été informés.

Nous demandons donc de sursoir à l’utilisation de ces caméras dans l’attente du respect des procédures.


Les salariés n’ont pas étaient filmés à leur insu.

La caméra était visible. Les personnes filmées ou entrant dans le champ de vision de la caméra ont été prévenues et ont donné leur accord au préalable.

Le but recherché était un objectif pédagogique  et non une surveillance au poste.

Comprendre les effets des mauvaises conditions de travail sur le fonctionnement et la santé de l'Homme au travail. Repérer les mesures praticables en situation de travail, leur analyse et les recommandations ergonomiques qui en découlent.

L’usage de cet outil, la semaine dernière en Kaizen week, n’avait pas d’autre finalité.


5

Depuis la mise en place de la nouvelle organisation de travail sur la ligne HDEP, de nombreux problèmes s’accumulent (postes surchargés, problèmes informatiques non résolus, etc…). Nous demandons de revoir cette organisation en équilibrant les postes et en utilisant le personnel nécessaire pour cela.


Réponse déjà communiquée

6

Nous demandons communication des temps sur les postes de travail de l’UM. En particulier les salariés présents sur ces postes doivent être informés ainsi que les élus du personnel.


Réponse déjà communiquée

7

La nouvelle organisation appro ligne montre que celle-ci s’est faite sans consultation du personnel concerné. Nous demandons à ce que tous les problèmes, et en premier lieu les problèmes de sécurité, soient réglés le plus rapidement possible avant qu’un ou plusieurs accidents arrivent.

D’autre part il faut un personnel suffisant dans ce secteur, pour respecter et les conditions de travail, et la sécurité.


Réponse déjà communiquée

8

Nous demandons que vous nous fournissiez le cahier des charges de la société Cofely sur l’ensemble des prestations effectuées à l’UM par celle-ci ou par les sociétés à qui Cofely a sous-traité certaines prestations.


Réponse déjà communiquée

9

Combien de sociétés prestataires interviennent à l’Usine Moteurs ? Quelles sont leurs noms ?

Votre réponse ne répond pas à la question.


Réponse déjà communiquée

10


Nous voulons savoir combien de postes seront supprimé avec la réorganisation de la ligne HDEP avec votre projet. Vous ne répondez que sur la suppression de postes concernant les embauchés. Nous vous demandons de fournir les chiffres de l’ensemble des postes supprimés, y compris ceux tenu par des intérimaires.



Le passage de capacité 113 moteurs par équipe à 95 moteurs par équipe nous fait passer mécaniquement de 82 opérateurs en poste à 69 opérateurs en poste, soit -13 intérimaires.


11

Où en êtes-vous dans les reclassements des personnes du militaire ?



La demande de mise en mobilité exprimée par l’ensemble des prototypistes en réponse au transfert de l’activité militaire nous conduit à la prudence sur le repositionnement des salariés actuellement attachés à cette activité. Nous sommes en train d’étudier le transfert de l’activité avec prêt d’une partie des ressources actuellement dédiés au secteur militaire. Les modalités seront affinées courant de cette semaine pour offrir la visibilité suffisante aux personnes concernées.


12

Les erreurs sur les fiches de paie se multiplient. Et même quand ces dernières sont identifiées, il faut attendre plusieurs semaines pour que les salariés concernés touchent le versement rectificatif.

Nous demandons que, en cas d’erreur, ce type de versement soit effectué dans les 48h.


Réponse déjà communiquée

13

Embauche de tous les intérimaires qui le souhaitent à l’Usine Moteurs.


Réponse déjà communiquée

14

Les départs à la retraite non remplacés se multiplient à l’Usine Moteurs. Cela est inacceptable. Nous vous demandons que tous les salariés partant à la retraite soient remplacés.


Réponse déjà communiquée

15

Pendant des années, nous avons demandé à la direction de fournir aux intérimaires un relevé hebdomadaire (sous forme papier) des heures. Ceci afin d’éviter les problèmes concernant leur paiement, que ce soit dû à des erreurs de pointage, chose qui ne peut malheureusement pas être évitée ou alors à des problèmes d’autres natures comme cela se passait dans le secteur peinture jusqu’à ce jour.

Un relevé hebdomadaire des heures (et donc y compris des heures supplémentaires) permettrait aux intérimaires de pouvoir avoir une preuve de la réalité de la réalisation de ces heures supplémentaires.


Réponse déjà communiquée






CFDT

1


Dans le secteur Maintenance UPMF, 3 salariés partirons en retraite en fin d’année ou en début d’année prochaine. Seront-ils remplacés sachant que 2 autres sont partis au début de cette année en retraite également et qu’ils n’ont toujours pas été remplacés. Cela fera donc 5 postes en moins pour un effectif qui était au 1 er janvier 2015 de 11 salariés en CDI et 2 alternants et qui passera à 6+2 alternants après ces derniers départs.



Le remplacement d’une personne partant à la retraite n’est pas systématique. Nous étudions  au cas par cas en fonction de la charge du service et de l’évolution de l’organisation. Sur le périmètre de l’UPMF, nous avions anticipé la vague de départs en embauchant 2 personnes dès février 2014.



2


Depuis la réorganisation de la collecte des déchets des poubelles restent pleines, des bennes de tri ont été enlevées de zone déchèterie ce qui fait que des déchets s’accumulent sur le quai, de plus cette réorganisation crée une surcharge de travail pour certain. Le bilan de cette nouvelle organisation a-t-il été réalisé et est-il prévue un réajustement de celle-ci afin d’améliorer le process.  



La collecte des déchets a effectivement été modifiée et des ajustements ont été effectués dernièrement. Nous n’avons reçu aucune remontée d’information factuelle quant à d’éventuels problèmes de charge ou d’organisation.

Nous restons à disposition pour supporter toute idée d’amélioration potentielle sur le sujet.

De plus, en ce moment, nous sommes dans une situation particulière au quai 80 du fait du démantèlement de l’ancienne cabine peinture. Nous faisons appel à un nouveau prestataire « Derichebourg » pour évacuer l’ensemble des déchets issus du démantèlement (câbles électriques, ferraille, platinage, moteurs de l’installation…) pour ainsi faire de la revalorisation matière (recyclage).

Cette situation est temporaire.


3

Coin café secteur Militaire : une odeur nauséabonde se dégage de la plaque d’égout juste à côté des machines à café.

Nous vous demandons de résoudre  ce problème gênant et désagréable, et qui est récurent. Nous vous demandons de déplacer carrément ces machines.               


La plaque d’égout et son cadre ont été changés. Nous avons également fait une demande pour changer les siphons des urinoirs détériorés par les produits de nettoyage en réponse à la persistance d’odeurs dans les sanitaires proches.


4

 Essais Moteurs : Douche  d’urgence en cas de brulure, il faut  faire intervenir d’urgence un plombier pour supprimer carrément l’arrivée de l’eau chaude sur cette cabine de douche.

L’eau  doit  être froide en permanence à cet endroit, pour refroidir les brulures en cas d’accident par éjection du liquide de refroidissement ou autres types de brulures dans ce secteur.



Le nécessaire a été fait sur cette douche : la vanne d’arrivée d’eau chaude a été fermée et la poignée a été supprimée.


5



Abris Vélos : le nettoyage de ces deux abris au niveau du parking K  s’impose suite à l’accumulation de feuilles, de poussière au sol  etc…

               . 


Nous allons faire une demande à Real Estate pour effectuer le nettoyage sur les abris en question

6

 

C’est pour quand l’annonce officielle, et la date du début  de l’embauche prévu des cinquante   AR.



Idem question 1 CGT




similaire:

Reunion delegues du personnel production – um iconReunion delegues du personnel production – Usine Moteurs
...

Reunion delegues du personnel production – um iconNaissance de l’obligation de mettre en place l’institution des délégués du personnel

Reunion delegues du personnel production – um iconRéunion des Délégués syndicaux du 14 janvier 2016

Reunion delegues du personnel production – um iconNote de service annonçant l'organisation prochaine des élections...

Reunion delegues du personnel production – um iconCompte rendu du conseil municipal jeudi 18 juillet 2013
«urbain» comprenant 7 communes à 3 délégués et plus (pour 28 délégués au total)

Reunion delegues du personnel production – um iconChapitre 1 : Les facteurs de production La combinaison des facteurs de production
«biens utilisés pour la production». on distingue de ce point de vue le capital fixe (les machines, les équipements) et le capital...

Reunion delegues du personnel production – um iconMme Descormes Cécile Atsem (excusée ) Parents délégués

Reunion delegues du personnel production – um iconArticle 13 du règlement intérieur, cette réunion permet d’échanger...
«agréable», Mr Bouteiller se charge de lui dire, IL est tout de même précisé aux élèves son rôle, et qu’un simple bonjour en arrivant...

Reunion delegues du personnel production – um iconConvocations envoyées le 9 juillet 2015 Le Comité Syndical est composé de 50 délégués

Reunion delegues du personnel production – um iconService public et personnes publiques
«commissions consultatives locale» consacrées aux services publics délégués, où sont représentés les usagers






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com