Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2)





télécharger 59.83 Kb.
titreGhislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2)
page2/3
date de publication19.01.2020
taille59.83 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3

Luc Cartigny - Réalisateur
Bonjour à tout le monde, la RFI est depuis bien des années ma radio préférée. C est avec ses émissions intéressantes que j ai appris la langue française il y a douze ans et j’ai surtout apprécié les émissions sur l’Afrique qui m’ont beaucoup appris sur la culture africaine. Quand j ai appris ce matin l'enlèvement et la mort des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, cela m’a énormément attristée. C’est pour cela je voudrais moi aussi exprimer mes plus sincères condoléances aux familles des deux journalistes et à tous leurs collègues. Je voudrais aussi remercier tous les journalistes qui au quotidien se mettent en danger pour nous tenir informés. C’est un métier très important pour nous tous. Un grand merci ! Que leurs âmes reposent en paix !
Michaela Sladkova - Une auditrice à Prague, République tchèque
A tout le personnel de RFI et à la famille et les amis de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon. Comme la grande majorité des auditeurs, c'est avec beaucoup de regret que j'ai appris l'assassinat de Gislaine Dupont et de Claude Verlon à Kidal. Je profite de l'occasion pour vous présenter mes sincères condoléances et pour rendre hommage aux journalistes de RFI pour leur professionnalisme, leur courage et leur dévotion.
Ousmane Kane - Chaire Alwaleed de l'Islam et des sociétés musulmanes contemporaines à l'université de Harvard (États-Unis)
Chers Reporters
Comme vous, je suis horrifié d’apprendre l’ignoble assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Je tiens à m’associer à la douleur de leur famille et à celle de votre profession qui brave tant de dangers pour que nous soyons informés en temps réel, et je vous adresse à tous mes plus sincères condoléances. Vous effectuez un métier qui force l’admiration, et que je suis régulièrement dans le cadre du Prix Bayeux-Calvados de Reporters de Guerre. Nous nous souviendrons d’eux.
Cordialement vôtre.
Capitaine Daniel Granottier - Ambassadeur honoraire du Régiment de la Chaudière en France (Régiment québécois d’infanterie canadienne)
Vous êtes l'honneur de la profession. Pas parce que vous êtes les victimes d'un crime. Mais parce que vous avez été assassiné -d'après le peu qu'on en sait - pour avoir été au bon endroit, au bon moment, à faire librement du bon boulot. Un très grand respect à toi Ghislaine, à toi Claude. Journaliste et technicien anonymes, loin des projos, des plateaux, vos noms brillent ce soir bien haut au firmament du journalisme.
Laurent Bailly - Journaliste
C'est avec beaucoup d'émotions et de tristesses que nous apprenons la mort de deux de vos journalistes Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Ils étaient ce lien très recherché entre la mère patrie et le pays de l'oncle Sam ou nous avons décidé de vivre. Ils ont été victimes de l'ignorance de ceux la même qu'ils cherchaient à informer. Toutes nos sincères condoléances.
Isaac N. Nguepnang – Vice président du Springfield International Soccer Club (Illinois)
La main lourde, le cœur peiné, je meurs de douleur par la disparition de deux journalistes français, morts sur le champ

de combat. Hier, à 18h25, j'ai capté RFI. J'ai été accueilli par la musique classique. Ce genre de musique qui accompagne souvent une triste nouvelle m'a fait peur. Cinq minutes après, j'ai été touché dans mon âme d'apprendre l'assassinat inhumain de nos frères Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Toutes mes condoléances à la famille RFI. Paix à leur âme!
Zézé Zoumanigui - Journaliste au quotidien La République, en Guinée Conakry
A la Direction de RFI. A toute l'équipe de rédaction. A tout le personnel. Aux nombreux auditeurs de RFI à travers le monde.
Je tiens, au nom de mon parti l'Union pour la Nation Congolaise, et au mien propre, à vous présenter mes sincères condoléances à la suite de l'assassinat sauvage des journalistes reporters de votre radio Ghislaine Dupont et Claude Verlon, par des hommes sans foi à Kidal, au Mali. Le seul tort de ces journalistes aguerris est d'avoir voulu faire correctement leur travail : informer le monde du drame qui se déroule dans cette partie de l'Afrique. Ils sont morts pour nous, des véritables héros. Ils sont morts au service de l'humanité. Je formule le vœu que cet acte ignoble ne puisse pas demeurer impuni pour ainsi honorer leur mémoire. Nous ne les oublierons jamais. Je transmets les mêmes condoléances et toute ma compassion à leurs familles respectives.
Vital Kamerhe Président de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC)
Bonjour,
Nous sommes nombreux à la FIDH à être choqués par l'assassinat de Ghislaine et Claude. Non seulement parce que c'est un acte odieux mais aussi parce qu'ils étaient de grands professionnels, des potes et que nous nous retrouvions sur tous les terrains, sur tous les sujets et en particulier pour dénoncer les violations des droits humains et plaider pour leur respect. Eux, donnant la parole à tous, en premier lieu aux défenseurs des droits de l'Homme de tous les pays et bien sur à nous aussi.
La dernière fois que nous nous sommes retrouvés comme cela, en situation « pas simple » comme l'on aime à le dire pudiquement, c'était justement à Kidal en juillet pour la présidentielle....
Antonin et moi y étions pour mener des enquêtes pour la FIDH, et Ghislaine et Claude avaient fait des pieds et des mains pour arriver jusqu'à Kidal, et y étaient déjà depuis plusieurs jours. Ils avaient commencé une série de reportages, dormaient à la dure au gouvernorat, informaient le monde. Pendant une semaine, ils étaient les seuls journalistes présents à couvrir la tension et les accrochages réguliers. On s’échangeait des bouteilles d'eau sous 40° degré à l'ombre et on se tenait au courant de nos déplacements et des conditions de sécurité. On suait comme des bêtes, mais on était bien, on travaillait. On a fait une interview. Ma dernière avec elle qui m'avait interrogé tant de fois, à toute heure, et qui m'avait fait recommencer tant de fois ! :
« Non allez reprend, tu peux me le dire plus simplement !  Claude, on peut balancer le son de Florent pour le journal de 19h00 ? »,
« Yep ! » répond-t-il depuis le fin fond du Nord du Mali, comme si c'était simple, tout cela. Voilà c'étaient des pros. Profondément humains et engagés pour leur métier, pour l'Afrique qu'ils aimaient passionnément, pour le monde, pour RFI bien sur. Quand vous avez à vos côtés, Ghislaine, Claude, Olivier, Cyril, Sonia, Donaig et tous ceux qui baroudent depuis si longtemps pour nous informer au quotidien, vous avez moins peur, vous savez qu'ils sont là, que vous avez fait les bons choix, que c'est un peu plus "safe".
Et puis la nouvelle tombe... Et l'on sait que malgré toute l'expérience, les précautions prises, les contacts et l’intelligence qu'il faut pour tenir 5, 10, 15 ans dans les endroits dangereux de la planète, l'on est jamais à l'abri de la lâcheté et des logiques absurdes des hommes en armes, des groupes armés. Les journalistes et les défenseurs des droits de l'Homme n'ont pas d'armes et ne veulent pas en avoir. Les journalistes sont les plus exposés avec leur « en direct de... ». Ils deviennent mêmes des cibles car ils sont souvent les premiers sur le terrain ou à évoquer des exactions qui sont en cours ou qui ont eu lieu.
Alors à tous ceux qui disent, « Ils n'ont pas suivi les consignes de sécurité… », nous leur disons : « C'est ce que vous vous dites quand vous êtes informé en direct depuis votre salle de bain ? Vous les avez vu travailler ? Ce n’est pas plutôt les autres, ceux qui leur ont fait cela, qu'il faut juger et condamner ? ».
Voilà, on pense avant tout à leurs familles, à vous tous, les amis de RFI qui continuerez malgré tout à travailler - parce que vous êtes comme ça - à tous les amis journalistes qui sont actuellement là-bas et ailleurs, à Ghislaine et Claude que nous ne reverrons plus, qui ne nous rassurons plus par leur voix, leur direct d'ailleurs et leur présence. Ils vivront en nous.
Florent Geel - Responsable du Bureau Afrique à la Fédération internationale des ligues des droits de l'Hommme (FIDH)
Je suis bouleversé par le décès de mon ami Claude. En effet Claude et moi ont lié amitié dans le vol Air France AF 3872 du 25 octobre. Il occupait le siège 27B et moi le 26B. C'est ainsi que Claude et moi on a fait connaissance. Nous avons longuement échangé, il m’a remis sa carte de visite et présenté son passeport, pour me prouver son âge car il me trouvait très jeune par rapport à lui. Quand j’ai vu les premières image sur France24, je l'ai reconnu aussitôt car c'est la même photo qu'il avait sur son passeport. Ce gentil homme m'avait promis de me rendre visite à mon domicile à Kalaban Coura, non loin de l'aéroport BKO Sénou à son retour de son reportage, je l'attendais avec impatience. […] À notre descente de l'avion, il me dit, mon ami Ousmane, tu peux me donner mon sac ? Je me suis exécuté immédiatement. Un sac à dos avec le logo RFI, je vois encore le film. Que c'est horrible de mettre fin brutalement à une vie aussi riche, car j'ai beaucoup causé avec Claude un homme fantastique avec un cœur aussi grand. J'étais fou de rage quand j'ai appris son décès hier soir vers 20h30. J'ai appelé au (33-1) 56401212 sur la carte qu'il ma laissé, mais le standard était fermé à cette heure, un message m’a envoyé au service d'urgence, j'étais malade de ne pouvoir réagir aussitôt. Suite à notre causerie de ce vendredi 25 octobre 2013, je me demande aujourd'hui si mon ami Claude ne présentait pas sa mort ? Que la terre lui soit légère Amen. Je présente mes condoléances à toute sa famille, ses collègues de RFI et France 24. Bon courage a vous tous pour votre devoir d'information, que dieu vous bénisse bonne suite a RFI et France 24.
Ousmane Tapo - Un auditeur
A leurs confrères, consœurs et parents.
Je partage votre colère et votre tristesse, après l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Partis au Mali pour faire leur métier et nous informer, tout simplement, ils ont été victimes d'un acte odieux. Comme auditrice régulière de RFI, seule radio française à nous ouvrir les yeux sur des réalités par ailleurs quasiment ignorées, comme habitante d'Issy les Moulineaux, je m'associe à votre peine. Bon courage à toutes celles et tous ceux qui restent et continuent à faire le métier de journaliste.
Lysiane Alezard - Conseillère municipale d'Issy les Moulineaux
Bonsoir, je ne suis qu'une petite journaliste de base, secrétaire de rédaction à Auto Moto. Mais mon émotion est forte et je tiens à la communiquer.
Lisbet Hériau - Secrétaire de rédaction au magazine Auto Moto
Ghislaine et Claude sont des vaillants combattants morts sur le champs de bataille informationnel. Leurs assassins ont tué les corps et non leurs esprits car leur professionnalisme rayonnera toujours dans le monde entier au travers de milliers des journalistes qu'ils ont formés. La véracité, la franchise, la neutralité et l'impartialité avec lesquelles ces deux professionnels relataient des faits les avaient hissés au rang de grandes figures médiatiques mondiales, de références pour les jeunes journalistes. La chasse aux journalistes doit cesser. Que leurs âmes reposent en paix. Mes condoléances à toute la rédaction de RFI
Octave Mukendi - Journaliste à Africanews à Kinshasa
Je suis auditeur de RFI en RDC et j'ai eu à suivre les reportages de Ghislaine Dupont dont j'ai apprécié la qualité et l'impartialité. Je regrette profondément sa disparition.
Jean Mazau-Tshikambi - Un auditeur
Bonjour. Auditeur de RFI depuis trente-trois ans, je viens à vous pour adresser mes condoléances aux familles de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon, ainsi qu'à RFI. C'était un plaisir d'auditeur que d'entendre la voix tout à la fois chaleureuse et détachée de Ghislaine Dupont, dont la rigueur et la précision du propos, toujours constantes, ne ressortent avec une grande force, hélas, qu'une fois sa disparition survenue. Claude Verlon, je ne l'ai jamais entendu, mais je pressens que sans des hommes de sa trempe, l'écoute était impossible. Alors, qu'ils aillent en paix.
Augustin Boujeka - Maître de conférences à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense
L'Association de la Presse Etrangère au Sénégal (APES) a appris avec tristesse et consternation l'enlèvement et l´exécution de nos deux confrères de Radio France Internationale (RFI), Ghislaine Dupont et Claude Verlon, par des éléments armés dans le nord du Mali. L'APES condamne avec la dernière énergie cet acte lâche, inhumain et profondément regrettable, en souhaitant que les auteurs soient poursuivis, arrêtés et traduits devant les tribunaux afin que plus jamais une telle barbarie ne se reproduise. En cette douloureuse circonstance, l'APES exprime toute sa sympathie à RFI et présente ses condoléances les plus attristées aux familles de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.
Saliou Traoré - Président de l’Association de la Presse Etrangère au Sénégal (APES)
Ghislaine Dupont, notre amie, nous ne t'oublierons jamais.
A Kinshasa, entre différents reportages à l’Est de la République Démocratique du Congo, tu trouvais le temps de venir voir et commenter nos séances de répétitions et donner tes avis - toujours suivis - sur les différentes productions du Groupe Culturel et Artistique « Les Kamikaze » de la République Démocratique du Congo, notre Unité Culturelle et Artistique d'Education Civique et de Sensibilisation des Populations, spécialisée dans le Théâtre Social et Engagé et dans les Conférences en langues africaines. Tu es restée émerveillée par tant d'audace et de témérité de nos Jeunes Artistes dont tu as galvanisé le courage par des suggestions à la fois constructives et originales. Tu nous disais souvent que les Congolais sont ingénieux et donc capables de beaucoup de prouesses mais qu'il leur manquait un peu de volonté politique pour se hisser à un niveau tel que les autres Nations n'auraient de cesse de nous respecter parce que nous le méritons bien. Nous avions retenu tout cela et comme tu le sais aussi bien, nous l'avions intériorisé en nous et cela est resté ancré jusqu'à ce jour.

Ghislaine, notre amie, notre sœur française,
Ceux qui viennent de t'ôter la vie ont commis là le crime le plus odieux de leur existence ici-bas. Ils le paieront d'une manière ou d'une autre. Ils seront punis tôt ou tard car en Afrique, on ne tue pas une Femme parce qu'elle incarne la Vie, elle donne la Vie.
Le Monde pleure aujourd'hui une Femme, une vraie. La France vient de perdre une Journaliste professionnelle de haut niveau. De très haut niveau. L'Afrique perd une voix qui plaidait toujours en sa faveur. La République Démocratique du Congo que tu as servi pendant plus de dix ans sans désemparer avait reconnu tes mérites mais il y avait tellement d'intérêts en jeu, tu gênais tellement beaucoup de gens, qu'elle t'a payée en monnaie de singe mais le Groupe Culturel et Artistique les « Kamikaze » te sera reconnaissante à jamais... Vas en paix. Repose- toi auprès du Père Éternel et sois consciente à jamais que ton œuvre a marqué de millions d'auditeurs et d'amis à travers le Monde.
Tu resteras à jamais présente au sein de notre Groupe.
Nono Norbert Kanzumba, Directeur Artistique National et Représentant Légal du Groupe Culturel et Artistique Les Kamikaze de la R.D.C.
C’est avec une très grande tristesse et une vive colère que nous avons appris ce samedi 2 novembre l'assassinat de vos confrères. Cette nouvelle m'attriste profondément d'autant plus que Mme Ghislaine Dupont a servi en Côte d’Ivoire, mon pays et sa voix nous est familière ici. Dans les moments difficiles qu'a traversé la Côte-d'Ivoire, la radio mondiale RFI a été un soutien et vos reporters ont fait du bon boulot. Nous vous devons beaucoup dans le retour au calme dans notre pays. D’ailleurs une de mes cousines porte le nom Ghislaine car mon oncle a aimé la voix chaude et simple de cette grande journaliste que ma famille connaissait juste par les ondes de la radio. S’il vous plaît, ne cédez pas à ces barbares qui tuent les journalistes!
Ne vous taisez jamais! Mes condoléances les plus attristées à RFI et aux familles de Ghislaine et Claude.
1   2   3

similaire:

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconThèse Formation des enseignants Accroche possible par la «profession»...
«Diplôme de Maître d’eps» (Décret du 17 Mars 1945) : Formation courte (2 ans) et plus professionnalisante. Que Bep demandé

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconMmes et mm. Jacques couture. Thierry albertini. Isabelle bourgeois....
«multi sites» a l’echelle du territoire communal a intervenir entre l’etablissement public foncier provence alpes cote d’azur (epf...

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconNouvelle publication – Actualité Conseil des ministres du 6/03/13
«auditeurs libres» lors des séquences de négociation au sein de l’entreprise, inclure la prise en compte de critères de performance...

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconJacques couture. Thierry albertini. Isabelle bourgeois. Daniel lesage...

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconDécret n° 2016-877 du 29 juin 2016 relatif à l’exercice de la profession...
«Les», sont insérés les mots : «sociétés constituées, en application du titre IV de la loi du 31 décembre 1990 susvisée, en vue de...

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconIntroduction – Ghislaine Gueudet (iufm, ubo, France), Luc Trouche...

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconDiscours de Monsieur Jacques Chirac lors de la journée d’Hommage du 25 septembre 2001
«Harki» qui est devenu générique et englobe des catégories de personnes bien distinctes

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconMentions légales
«loi Informatique et libertés» du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, l’utilisateur dispose d’un droit d’accès, de rectification et...

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconReims : Journée «Bleu jonquille» des Diables bleus Anciens combattants : hommage aux chasseurs
«Comme les anciens, ils ont donné leur vie pour que la paix règne dans le monde et que des femmes et des hommes vivent libres»

Ghislaine et Claude : L’hommage des auditeurs et de la profession (2) iconMme le Sénateur-Maire Jacques couture. Thierry albertini. Isabelle...
«que le candidat venant sur une liste immédiatement placé après le dernier élu, est appelé à remplacer le Conseiller Municipal élu...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com