Certification des comptes de certains établissements publics de santé





télécharger 16.74 Kb.
titreCertification des comptes de certains établissements publics de santé
date de publication28.02.2020
taille16.74 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
20057.doc

Certification des comptes de certains établissements publics de santé
Présentation générale du projet

Contexte
Le principe de la certification des comptes de certains établissements publics de santé est désormais inscrit dans le code de la santé publique depuis la loi portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires du 21 juillet 2009 :
Article L. 6145-16 : Les comptes des établissements publics de santé définis par décret sont certifiés. Les modalités de certification, par un commissaire aux comptes ou par la Cour des comptes, sont fixées par voie réglementaire.
Deux décrets vont prochainement compléter les dispositions législatives :

- l’un portant sur le champ des établissements concernés car il n’est pas envisagé que tous les établissements soient soumis à court terme à cette obligation,

- l’autre précisant les modalités de certification, comme cela a été le cas pour d’autres grandes institutions comme la sécurité sociale ou les universités.
Les dispositions de ces décrets ne sont pas à ce jour arrêtées, mais certains aspects du cadre de la certification des EPS sont d’ores et déjà déterminés :

 la date limite de mise en œuvre des dispositions législatives : sur les comptes de 2014 au plus tard (cf. II de l’article 17 de la loi du 21 juillet 2009),

 l’intervention de la Cour des comptes en qualité de certificateur pour un nombre très limité d’établissements, selon des modalités restant à déterminer, les commissaires aux comptes assurant les missions de certification des comptes pour la très grande majorité des établissements,

 à court et moyen terme, l’obligation de certification ne concernera pas tous les établissements.

Organisation du projet
Ce projet réunit depuis plusieurs mois, au sein d’un comité de pilotage, la Cour des comptes, la direction générale des finances publiques (DGFIP) et la direction de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (DHOS ). Depuis le mois de décembre 2009, les mêmes institutions, auxquelles s’ajoute la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC) et l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), se retrouvent également au sein de 2 groupes de travail :
un groupe de travail dit « juridique », présidé par la Cour des comptes, chargé d’examiner et d’adapter si nécessaire le cadre normatif de la certification des comptes des EPS : normes d’audit, instruction M21, calendrier d’arrêté et d’approbation des comptes intégrant l’intervention des certificateurs, cadre réglementaire, modèle de cahier des charges, recommandations en matière d’ouverture de bilan, notamment,
un groupe de travail sur le contrôle interne comptable, présidé par la DHOS, chargé de fournir un cadre adapté et les recommandations utiles pour mettre en place ce contrôle interne dans les établissements soumis à certification. La mise en place d’un contrôle interne revêt un intérêt tout particulier dans la perspective de la certification des comptes car les motifs de refus ou de réserves dans les secteurs nouvellement soumis à la certification des comptes portent majoritairement sur les faiblesses du contrôle interne, qui constituent un obstacle majeur à la certification des comptes.
Un 3ème groupe de travail chargé des systèmes d‘information, présidé par la DHOS, se mettra en place dans le courant du 2ème trimestre 2010, sur la base des travaux du groupe sur le contrôle interne.
Le groupe de travail chargé du contrôle interne comptable, mené jusqu’à présent au niveau des instances nationales, s’ouvre le 19 mars aux futurs acteurs de la certification, c’est-à-dire aux représentants des hôpitaux et des comptables du Trésor en plus des partenaires cités plus haut, par la mise en place de 3 sous-groupes de travail chargés d’élaborer chacun une partie de la cartographie des processus et des risques sur les thèmes prioritaires que sont :

 les immobilisations

 le personnel

 et les achats d’exploitation.
Les objectifs fixés aux groupes et sous-groupes de travail, développés dans un mandat de travail et présentés le 19 mars, sont ambitieux afin de mettre à disposition les informations nécessaires pour engager sans tarder dans chaque établissement de santé concerné la préparation de la certification des comptes.

La préparation de la certification des comptes
Si l’échéance fixée par la loi peut apparaître lointaine, les équipes de direction des établissements doivent avoir conscience des quelques éléments suivants, non exhaustifs, de nature à relativiser cette appréciation :

 la loi fixe une date limite à la mise en œuvre de la certification des comptes,

 la doctrine comme la pratique conduisent à des recommandations qu’il est très souhaitable de respecter :

 sur la conduite du projet dans les établissements : la préparation de la certification doit être portée par le directeur de l’établissement au travers de la mise en place d’une structure de conduite de projet associant tous les métiers, en liaison avec le comptable de l’établissement,

 sur l’organisation interne : la mise en place d’un contrôle interne comptable et financier associant le comptable de l’établissement conduit à revoir les pratiques et peut s’avérer très restructurant pour l’établissement,

 en particulier, les ordonnateurs et les comptables devront impérativement effectuer durant cette période intermédiaire, des opérations techniques importantes notamment pour préparer le bilan d’ouverture du premier exercice certifié,

 et enfin, les établissements devront passer le marché relatif à la mission de certification l’année précédent l’exercice comptable soumis à certification.
D’expérience, dans toutes les institutions soumises à certification de leurs comptes, ces travaux préparatoires se sont échelonnés sur plusieurs exercices. Ils constituent le minimum à envisager pour rendre les comptes de l’établissement en situation d’être certifiés.
Les travaux menés par les groupes et sous-groupes de travail ont vocation à guider les établissements dans cette démarche nouvelle en définissant le cadre à la fois nécessaire et suffisant qu’ils devront respecter pour aborder la certification de leurs comptes dans des conditions favorables.
Au-delà de la certification des comptes, les outils et démarches proposés -que les établissements adapteront selon leurs besoins et leur organisation spécifique- constitueront d’utiles instruments de pilotage de l’établissement.






similaire:

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconS npc snpc la force en liberté
«la Cour des comptes était de moins en moins une juridiction mais de plus en plus une institution de certification des comptes.»

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconAnnexe II formulaire d'inscription aux epreuves du concours national...

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconLes établissements de santé, publics ou privés, procèdent à l'analyse de leur activité

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconRisque incendie
«sécurité sanitaire dans les établissements de santé : réglementation applicable version n° 5 juillet 2005» fait l’inventaire des...

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconRéf : ani – Généralisation de la complémentaire santé Clauses de désignation
«norme» impliquerait une sorte de label octroyé par les Pouvoirs Publics, qui pourrait disqualifier certains acteurs assureurs

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconMinistère d es finances et des comptes publics

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconFédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé Force Ouvrière
«services publics et de santé» condamne les violences dirigées contre les manifestants

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconPrécisions sur la nature des dépenses d’entretien des bâtiments publics
«Entretien des bâtiments publics» (compte 61521 en M4, M831 et M832) et 615231 «Entretien de la voirie» de la section de fonctionnement...

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconRenforcer la responsabilité partagée et libérer les innovations
«marchandisation» et de l’industrialisation de la santé. C’est ce positionnement, au service de tous les publics et de leurs besoins,...

Certification des comptes de certains établissements publics de santé iconMinistère du budget, des comptes publics et de la réforme de l'Etat






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com