De Santé publique dentaire





télécharger 1.65 Mb.
titreDe Santé publique dentaire
page14/34
date de publication05.03.2020
taille1.65 Mb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   34

Doyen de la Faculté de chirurgie dentaire-Université Paris VII


Je pense que votre vision de l’odontologie est davantage celle d’une activité libérale. Je trouve que vous avez été très claire, et je dirais que je partage relativement votre point de vue. Nous sommes en effet dans un schéma qui est un peu ambigu, dans lequel la formation, faite dans des structures hospitalières, destine 93 % des futurs professionnels à une activité libérale. Ce point pose une première question.
Deuxièmement, une partie de la population n’est pas prise en charge. Pourquoi ? Parce que le corps hospitalo-universitaire est en grande partie à temps partiel. Il n’y a pas suffisamment de praticiens dans les hôpitaux et l’odontologie hospitalière n’est pas reconnue en tant que telle.
Je crois que nous devons effectivement faire un effort énorme pour définir l’odontologie, tant au niveau hospitalier qu’en dehors de l’hôpital. Je pense qu’il n’y a pas que le cabinet libéral et l’hôpital.
Il faudrait que nous nous interrogions sur d’autres structures, comme celles dont nous avons eu l’exemple ce matin en Espagne ou au Canada, voire sur des structures intermédiaires. C’est peut-être à nous d’inventer un autre système, dont l’organisation répondrait mieux aux besoins de santé publique.
Le troisième point est que, comme dans de nombreux autres pays, nous ne disposons pas, en France, d’études suffisantes sur les besoins en soins dentaires de la population. On se concentre sur les caries chez certaines tranches d’âge ou sur les maladies parodontales, mais l’odontologie ne se limite pas à cela. Nous ne disposons pas de données, par conséquent, nous ne sommes pas convaincants vis-à-vis des tutelles. Je crois qu’il y a encore beaucoup à faire.

Pr VULCAIN,

Président de la Conférence des Chefs de Service hospitalo-universitaire d’Odontologie


Madame PODEUR, le débat pourrait se poursuivre encore longtemps, et j’aurais moi-même aimé vous interpeller sur d’autres points ; mais je sais que vos responsabilités vous appellent, aussi je vous remercie de nous avoir détaillé les SROS III, et de nous avoir fait part de votre point de vue.

Dr Elizena BARBOSA-ROGIER,

Attachée - service de pédodontie – CHU de Rennes


Je suis chirurgien dentiste, de nationalité franco-brésilienne, et j’ai obtenu mon diplôme au Brésil. Pour revenir sur les pistes données par le Dr FOLLIGUET concernant la démographie, je pense qu’il serait intéressant d’intégrer aussi les dentistes étrangers, qui, pour une grande part, ont également la nationalité française, ont construit une vie familiale en France, qui se battent et qui vivent dans l’exclusion due à une protection exagérée.
Je ne pense pas que je sois un cas isolé, mais beaucoup de gens ne se manifestent pas. Je pense que cette piste devrait être explorée, car nous avons de nombreuses compétences à apporter.

Pr Nadine FOREST,

Présidente de l’ASPBD


Je vais me permettre de répondre, car j’ai quelques compétences : j’ai participé pendant de longues années aux commissions qui attribuent, chaque année, un nombre de places aux praticiens justifiant de diplômes étrangers. Nous ne décidons malheureusement pas, c’est l’Etat qui s’en charge. Le fait de disposer de la nationalité française fait partie des facteurs qui facilitent le choix.
Je crois que ce problème est clairement une conséquence des dispositions qui sont prises par le ministère de la santé. Je pense qu’il consulte essentiellement le Conseil de l’Ordre, et nous avons constaté une sorte de phénomène de protection, mais nous ne pouvons pas leur en vouloir non plus : tous les partis doivent être pris en considération, il faut bien le comprendre.
Les équivalences de diplômes, quand elles existent, sont prises en compte, mais aussi l’ensemble du dossier. Il est vrai que les places sont très limitées, et que, de façon privilégiée, sont retenues les personnes qui auraient des difficultés à retourner dans leur pays d’origine. Il est évident que la nationalité française, et le fait d’avoir des enfants, sont des facteurs qui favorisent une décision positive.
Vous soulevez ce point et c’est une bonne chose, mais nous ne sommes malheureusement pas les interlocuteurs directs pour ce type de problème, qui, au moment où nous nous interrogeons sur la démographie, rendrait votre présence, en effet, tout à fait intéressante.

Dr Paul KARSENTY,
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   34

similaire:

De Santé publique dentaire iconEn matière de santé publique, est-ce que je sais …
«politique de santé publique», «plan de santé publique», «programme de santé publique»

De Santé publique dentaire iconBucco Dentaire «Addictologie et Santé Bucco Dentaire»

De Santé publique dentaire iconLes priorités actuelles de la santé publique
La santé publique recouvre tous ce qui est relatif à la santé d’une population dans son milieu d’origine qu’il s’agisse de prévention,...

De Santé publique dentaire icon~ Document de travail préparatoire à la table ronde «Environnement et santé»
«chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé», et inscrit dans le code de la Santé Publique,...

De Santé publique dentaire iconCaisse centrale de la mutualite sociale agricole
«Observation de la santé bucco-dentaire chez les adultes» pour laquelle la ccmsa a délégué l’exploitation statistique des données...

De Santé publique dentaire iconReseau regional de sante perinatale perinat guyane c onvention constitutive
«perinat guyane», conformément au décret n°2002-1463 du 17 décembre 2002 relatif aux critères de qualité et conditions d’organisation,...

De Santé publique dentaire iconRecherche en santé publique

De Santé publique dentaire iconCode de la sante publique

De Santé publique dentaire iconConcept en Santé Publique

De Santé publique dentaire iconArticle L 511 du Code de la Santé Publique






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com