Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc





télécharger 24.44 Kb.
titreAvec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc
date de publication08.02.2017
taille24.44 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos

Vendredi 17 avril 2009

Avec l’intersyndicale AP-HP, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les  unions syndicales départementales et locales de paris, etc.
OUVRIERS ET TECHNIQUES, MANIP ET TEC LABO, IDE, IADE, IBODE, AS, ET AUXILIAIRES PUER, PA, SECRETAIRES, MEDECINS, CHIRURGIENS, BIOLOGISTES  CADRES, AGENTS HOSPITALIERS, ECT, ECT … TITULAIRES ET CONTRACTUELS :

TOUS À LA MANIF MARDI 28 AVRIL A 11H, CONTRE L’HOPITAL DU FRIC DE Mme BACHELOT !!!!
En blouse blanches, bleus de travails, baskets ou talons, avec drapeaux, banderoles, badges et pancartes, tambours et sifflets pour dire :




La loi hôpital patients santé territoires adoptée a l’assemblée nationale en première lecture, en examen au sénat pour sa finalisation, va mettre définitivement fin a l’hôpital public (et au statut des fonctionnaires de la santé) au profit des secteurs du privés lucratifs (comme la Générale de Santé, qui possède 147 cliniques en France, sur le dos de la sécurité sociale !)
MME BACHELOT VA SUPPRIMER 20.000 EMPLOIS DANS LES HOPITAUX, SUR TOUT LE TERRITOIRE NATIONAL, ET REDUIRE 1035 HOPITAUX PUBLIC EN 300 TERRITOIRES DE SANTE POUR, SELON ELLE, MIEUX SOIGNER, ORGANISER, « MODERNISER » LE SYSTEME DE SANTE !

Cette réforme vise surtout à transférer sur le privé les activités rentables de l’hôpital et détruire le système de santé public garant d’un accès égalitaire aux soins pour tous. Elle éloigne les acteurs professionnels des soins (médecins, cadres IDE) et les autres catégories, les représentants des personnels, des élus, des patients, des centres de décisions. La loi BACHELOT place toute la communauté médicale et hospitalière sous la seule autorité du Directeur de l’ARS, qui sera le super patron (dixit M. SARKOZY). Ce patron, nommé par le gouvernement, révocable tous les 4 ans, aura entre les mains tous les pouvoirs : nomination ou révocation des personnels des médecins, les politiques budgétaires, les décisions de la politique médicale et des soins, la contractualisation des médecins, qui auront une part variable de rémunérations selon leur activité (poussés à la rentabilité et non aux missions des soins) avec un statut précaire pour les personnels (contractuels du droit privé) jeunes internes etc. etc. etc.…


A L’AP-HP CETTE LOI SE DECLINE AINSI :

➠ l’AP-HP,1er CHR,CHU, national, de réputation internationale en matière de recherche et de thérapie innovantes,de projets médicaux et de soins, qui a construit l’histoire de la médecine et chirurgie moderne ,et contribué par ses acquis à renforcer les droits statutaires des fonctionnaires de la fonction publique, va subir un projet de regroupement des 38 hôpitaux et 50 établissements en 11 groupes hospitaliers, avec l’éclatement du siège et de l’unicité de l’AP-HP, pour anticiper la loi HPST, et former les premières Communautés Hospitalières de Territoires, et les Groupements de Coopérations Sanitaires. L’objectif : réduire les coûts et la « voilure » l’offre de soins public, introduire le secteur privé directement dans l’hôpital public, éclater l’unicité de l’AP-HP, les statuts et acquis de la FPH (l’AP-HP est le ballon d’essai de mise en place de la loi, qui ne peut s’appliquer si son statut particulier est maintenu)

➠La fermeture d’hôpitaux et de réponse de soins de proximité (Hôpital St Vincent de Paul,J.Rostand,Broussais, et Hôtel Dieu,Fernand Widal sur la sellette) Dans le collimateur la pharmacie centrale( AGEPS) Les hôpitaux hors île de France,vont probablement sortir du statut AP,passer à la région et au régime général ( Berck,Hendaye,San Salvadour,Paul Doumer,La Roche Guyon) L’objectif réduire les coûts ,l’offre de soins de proximité publique ,ouvrir au public concurrentiel..

➠C’est aussi la mutualisation et l’externalisation des crèches et services sociaux, des services techniques, labos, des blocs des secteurs de restauration (ex : Ambroise Paré) la fermetures de secteurs d‘activités jugés non rentables et de services (standards, admissions etc.), la mise en place de plateformes administratives, (CHARENTON) informatiques avec NSI etc.,logistiques Accompagnée de la remise en cause des personnels ouvriers et techniques (suppression de 600 PA au siège et 400 dans les hôpitaux) remise en cause des formations qualifiantes pour le PO, des nominations, des concours, des déroulements de carrières pour le PO, PA) L’objectif : réduire les coûts, déqualifier, précariser,détruire les statuts et acquis,privatiser.

Avec les suppressions d’emplois, la mobilité imposée. La Direction Générale le met déjà en place dans tous les hôpitaux (flexibilité, mise en place autoritaire et généralisée de la grande équipe, remise en cause des repos, de la RTT etc.Les départs non remplacés, les emplois précarisés (CDD de 3 mois) L’objectif : réduire les coûts,imposer des plans sociaux déguisés avec des reconversions professionnelles,des remises en cause des libertés et droits acquis (permanents syndicaux, heures,représentations syndicales mutualisées par diminution de la masse salariale et les regroupements d’hôpitaux.

Remise en cause des droits particuliers : AGOSPAP Mutuelles complémentaires etc).

➠Un plan de redressement budgétaire depuis 6 ans qui va se prolonger en 2012 (300 M€) et la suppression (encore) de plus de 4000 emplois d’ici 2012, un EPRD (budget de l’hôpital) voté contre l’avis de toute la communauté hospitalière et médicale à 4 voix d’écart, qui est basé sur la suppression de 1200 postes de personnels hospitaliers. L’objectif : réduire les coûts, rentabiliser selon les règles de l’entreprise privée dégager des profits.

➠la suppression de moitié des mensualités de remplacements, des gardes médicales, le non financement des jours RTT placés sur le CET et des heures pour 2009 (la Direction Générale doit à ses agents plus d’1 million d’heures et 300.000 jours cumulés sur les CET) L’objectif : réduire les coûts

➠La remise en cause des formations et ouverture des concours en général,et particulièrement pour les cadres (IESH) et récemment la promotion professionnelle pour les IADE reçus au concours (seulement 30 sur 65 promus,40 seulement pour les prochains concours en…2012) Baisse de 50% L’objectif : réduire les coûts,supprimer les qualifications et les déroulements de carrière du public,remise en cause des formations qualifiantes,de la.promotion.profession

nelle ; à terme, aligner les statuts du personnel sur celui du privé lucratif.

➠La mise en place d’un nouveau référentiel de formation infirmière avec un nouveau programme de formation et un changement radical de conception de la formation L’objectif ; préparer les futurs professionnels qui vont exercer dans le cadre de la loi BACHELOT ;

➠Les IDE, les Masseurs kinés rentrent dans les ordres ! (et pour les autres catégories ça mijote) ils devront désormais payer cher, pour travailler dur, et ne pas gagner plus !!! 75 euros par an pour les IDE pour les ordres privés professionnels ! L’objectif : Nous faire « raquer », entrée des libéraux dans le public (loi BACHELOT) réduction des emplois statutaires du public, mise sous tutelle des professionnels, rôle de sanction et de répartition arbitraire des professionnels sur le territoire. Remise en cause de nos CAP et du CSPP (conseil sup. des professions para médicales) etc.

ET…CERISE SUR LE GATEAU :

Un amendement n° 868 à la loi BACHELOT, véritable complot contre l’AP-HP, voté en catimini a l’assemblée Nationale, qui nous met directement sous tutelle de l’ARS, ALIGNE L’AP-HP AU REGIME GENERAL ,et met fin au statut historique de la fonction publique hospitalière : L’objectif : suppression du statut particulier et l’unicité de l’AP-HP frein à la loi Bachelot, avec comme conséquences : TOUS LES POUVOIRS A L’ARS !c’est la suppression du statut dérogatoire de l’AP-HP qui nous permettait de voter (entre autre) nous même notre budget annuel. C’est aussi la remise en cause des statuts des personnels,de la 1/2 cotisation ouvrière,des soins gratuits,de la défiscalisation pour les cotisations mutuelles,de l’indemnité spécifique,des correspondants mutuelles.



Toutes ces mesures et la recherche systématique de réduction des coûts et de rentabilité auront des conséquences dramatiques sur la qualité et la sécurité de l’offre de soins, sur l’accès égalitaire aux soins pour la population et une dégradation constante des conditions de travail des professionnels de la santé.

A L’AP-HP LES MEDECINS AUSSI, DESORMAIS REFUSENT CETTE POLITIQUE !!
DEFENDONS L’HOPITAL PUBLIC CONTRE LA LOI BACHELOT ET

CONTRE :

➠ Les suppressions d’emplois tout statuts confondus

➠La tutelle immédiate de l’ARS et l’anticipation de la loi HPST avec l’amendement n°868 sur l’AP-HP

➠Le plan de redressement et d’économie de l’AP-HP inscrit dans l’EPRD 2009



la démédicalisation de l’hôpital inscrite dans la loi HPST

➠ (Ni nonnes ni connes) le refus des ordres professionnels

POUR :

➠le maintien des hôpitaux publics et des moyens budgétaires

à hauteur des besoins

➠le maintien des services de soins, de toutes les structures

Logistiques, techniques, médico techniques, restauration, pharmacie

centrale, labos etc..

➠la défense de la qualité des soins et de l’accès aux soins pour tous

➠le maintien des effectifs et des emplois tout statuts confondus

➠l’ouverture des concours toutes catégories confondues



➠des salaires et des conditions de travails décents, etc.

➠le retrait de la loi, pour un vrai débat afin de mettre en place un système de santé à échelle humaine, qui parte des besoins de la population et non des impératifs libéraux de rentabilité du capital, avec le maintien de notre système de protection sociale solidaire, base de l’égalité à l’accès aux soins. 
Pendant que la gabegie financière libérale se poursuit et se gave par milliards d’argent public, le gouvernement impose aux hôpitaux qui soignent la population, des plans de redressements et d’économies drastiques, des suppressions d’emplois, alors que les besoins en santé, l’espérance de vie, la natalité augmentent !
IL FAUT SUPPRIMER LA LOI BACHELOT QUI SIGNE LA MORT DE L’HOPITAL PUBLIC ET L’AVENEMENT DE L’INDUSTRIE DU SOINS :
L’HOPITAL N’EST PAS UNE ENTREPRISE, LE SOINS N’EST PAS UNE MARCHANDISE !

ALORS LE 28 AVRIL 2009, PERSONNELS HOSPITALIERS ET MEDICAUX NOUS CESSERONS LE TRAVAIL ET NOUS NOUS METTRONS EN GREVE, POUR ALLER EN MANIFESTATION
A 11 HEURES DE MONTPARNASSE AU MINISTERE PUIS AU SENAT,
(Nous serons reçus en deux délégations, une au ministère, l’autre au sénat)





similaire:

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconRÉsolution géNÉrale
«l’intersyndicale» avec l’action commune librement décidée. IL rejette toute forme de syndicalisme rassemblé ou «d’intersyndicale...

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconAux Secrétaires des Unions Départementales
«coût de la masse salariale». Enfin, l’organisation même de l’Education nationale a été fortement revue, mettant en place les

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconAux unions departementales
«l’acceptabilité sociale des recompositions à venir». C’est ce qui explique, entre autre notre position de ne pas siéger dans les...

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconProfessor of Public Law, University Paris Ouest Nanterre La Défense (France)

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconAux unions departementales
«philosophie générale», à savoir l’inversion de la hiérarchie des normes constitue le fameux article 2

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconLes Unions Départementales des Anciens Combattants et Victimes de...
«niche fiscale» ! Les Anciens Combattants mutualistes cotisant au plafond sont considérés comme des «nantis» alors que cette rente,...

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc icon1. le principe de laïcité associe pour les agents et les usagers...

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconDésignation des Représentants des Usagers du Système de Santé dans...
Les représentants des usagers qui siègent au sein des commissions des usagers sont désignés par le directeur de l’agence régionale...

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc iconChers signataires de l’appel pour «sauver l’hôpital public»
...

Avec l’intersyndicale ap-hp, la coordination médicale de défense de l’hôpital public, les usagers, les unions syndicales départementales et locales de paris, etc icon«Réunion avec les organisations syndicales» Modèle d’ordre du jour 3






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com