République Algérienne Démocratique et Populaire





télécharger 26.88 Kb.
titreRépublique Algérienne Démocratique et Populaire
date de publication08.02.2017
taille26.88 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos



République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique





UNIVERSITE M’HAMED BOUGARRA

BOUMERDES



FACULTE DES HYDROCARBURES ET DE LA CHIMIE


DEPARTEMENT :

TRANSPORT ET EQUIPEMENTS DES HYDROCARBURES




TRAVAIL PRATIQUE №01

DETERMINATION DES PRINCIPALES CARACFERESTIQUES MECANIQUES



Réalisé par :




Année universitaire : 2010 – 2011
But de tp :

Detrmimination des principales caractéristiques mécaniques de l’acier deux d’un essai de traction

Loi de Comportement pour les solides élastiques :


Pour déterminer l'évolution d'un système déformable, nous avons déjà déterminé les

équations de la cinématique et de la sthénique. A ces équations, il est maintenant nécessaire

d'adjoindre une relation supplémentaire reliant les efforts internes et les grandeurs

cinématiques. Cette relation, appelée Loi de Comportement, dépend du matériau considéré.

La construction d'une loi de comportement est basée sur des observations expérimentales.

Dans ce chapitre nous exposerons le modèle de comportement des matériaux élastiques,

sous l'hypothèse des petites perturbations.

Approche expérimentale: essai de traction :

Pour effectuer un essai de traction simple sur un

métal, on utilise une éprouvette cylindrique

caractérisée par:

- des extrémités surdimensionnées

- des congés de raccordement (pour éviter les

concentrations de contrainte)

- une partie médiane cylindrique dans laquelle le

champ de contrainte est supposé homogène, de

traction simple parallèlement à l'axe de l'éprouvette.

L'essai de traction consiste à enregistrer l'évolution

de l'allongement relatif de la longueur initiale L0 en

fonction de la force de traction F, ou du rapport

F/S0, où S0 représente l'aire initiale de la section de

l'éprouvette.

La figure ci-contre représente un tel enregistrement pour un

acier inox. On remarque alors les propriétés suivantes:

- Le diagramme est indépendant de la vitesse de chargement

- La partie OA du diagramme est réversible. Si on charge

jusqu'à un niveau inférieur à s0, alors la décharge décrit la

même courbe OA.

- La partie réversible est linéaire

- Si on effectue un chargement au delà du seuil s0, puis

une décharge, l'éprouvette présente une déformation La partie réversible du diagramme de traction est, par définition, représentative du

comportement élastique du matériau. s0 est la limite initiale d'élasticité du matériau. La

linéarité du segment OA caractérise le comportement élastique linéaire du matériau.

Caractéristiques mécaniques des matériaux :

Les relations établies en RdM permettront de prévoir le comportement d'un corps solide de formes diverses, sous l'effet d'actions mécaniques dont la répartition, la direction et l'intensité sont d'autant de facteurs qui interviennent dans les calculs.
Pour connaître a priori le comportement d'un matériau donné sous l'effet de sollicitations standard, on procède à des essais afin de mesurer ces paramètres du comportement.

L'Essai de Traction :
L'essai consiste à partir d'une machine appropriée, à tirer avec un effort progressif sur les deux têtes d'une éprouvette de forme normalisée.



Différentes étapes de l'essai de traction :


Un enregistrement de l'allongement de l'éprouvette entre deux repères permet de mettre en évidence le comportement élastique et plastique du matériau qui la constitue à travers un graphe. Des paramètres caractéristiques du matériau peuvent alors être défini.
Graphe d'un essai de traction :



Sur le graphe de gauche, on étudie l'allongement de l'éprouvette en fonction de l'effort appliqué, c'est une courbe propre à l'éprouvette testée.

Sur le graphe de droite, on fait apparaître les paramètres du matériau, à savoir le pourcentage d'allongement, en fonction de la contrainte qui est le rapport de l'effort de traction sur la section l'éprouvette.


Dans la courbe des caractéristiques intrinsèques du matériaux (celle de droite), on fait apparaître deux zones :

Zone de comportement élastique (Zone A) :

L'éprouvette est sollicitée par une contrainte s < Re, pendant cette phase là, une suppression de l'effort de traction entraînerait un retour de l'éprouvette à ses dimensions normales.
On dit que la forme de la courbe est réversible, et que le comportement de l'éprouvette est élastique.
Re ou se (N/mm2) est la contrainte de limite élastique du matériau.

C'est un paramètre très important de la résistance des matériaux puisque l'on cherchera en permanence, pendant la durée de vie d'une pièce, à ce que les sollicitations auxquelles elle est soumise, la maintienne dans sa zone de comportement élastique.

Zone de comportement plastique (Zone B) :

Le comportement plastique du matériau est atteint lorsqu'on dépasse la limite élastique Re. À partir de ce moment là, une suppression de l'effort de traction sur l'éprouvette laisse apparaître une déformation dite rémanente, c'est à dire que l'éprouvette ne retrouve plus sa forme initiale, la déformation n'est plus réversible.

Le comportement plastique de l'éprouvette permet de faire apparaître les caractéristiques suivantes :
La contrainte de limite à la rupture Rm c'est la valeur maximale de la contrainte pendant l'essai de traction.
La contrainte de limite élastique à 0,2% : pour beaucoup de matériau, la courbe d'essai de traction ne montre pas un passage très net du domaine élastique au domaine plastique, on définit alors une limite élastique à 0,2 % notée Re0,002 comme étant la contrainte provoquant un allongement rémanent de 0,2 %.
Le coefficient de striction qui caractérise la variation relative de la section
Le coefficient de poisson qui caractérise la variation relative de diamètre.

Autres essais, autres tests :

Les essais de dureté : Ils consistent à déformer la surface de la pièce à tester à l'aide d'un pénétrateur sphérique, conique ou pyramidal sur lequel on applique une charge connue.
Ces essais s'appellent Brinnel ou Wickers (la dureté s'exprime par le quotient de la force appliquée sur l'aire de l'empreinte laissée sur la pièce) ou encore essai Rockwell, on mesure la profondeur rémanente de pénétration.

Les essais de chocs : les paramètres de ténacités déterminés par les essais de traction n'ont plus de sens si l'on a à faire à des chocs. (charge appliquée en moins d'1/100ème de seconde). C'est pourquoi on fait des essais de chocs qui mesurent l'énergie nécessaire pour briser une éprouvette d'un seul coup.

Les essais de fatigue : Une pièce sollicitée de manière répétitive peut se rompre sans pour autant que les actions mécaniques exercées sur cette pièce n'amènent le matériau à ses limites de ténacité. La rupture est la conséquence de la progression d'une fissure qui prend naissance sur un défaut interne ou externe de la pièce. Pour cet essai on comptabilise le nombre de cycle que peut subir une éprouvette sous des sollicitations connue et inférieures aux limites de tenues du matériau.

Manipulation :

Machine d’essai : monsanton
Diamètre de la partie calibrée :

Diamètre dans une région de striction :

L’aire de la section avant l’essai :

L’aire de la section dans une région de striction :

Longueur de la partie située entre les repères avant l’essai :

Longueur de la partie située enter les repères après la rupture :

Donnes d’essai :

Limite de proportionalité :

Limite d’écoulement :

Limite de résistance :

Allongement à la rupture :


Conclusion :


similaire:

République Algérienne Démocratique et Populaire iconRepublique algerienne democratique et populaire

République Algérienne Démocratique et Populaire iconJournal officiel de la republique democratique du congo

République Algérienne Démocratique et Populaire iconEducation morale et civique (emc)
«La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale»

République Algérienne Démocratique et Populaire iconListe des 457 partis politiques enregistrés au Ministère de l'Intérieur...

République Algérienne Démocratique et Populaire iconLe front populaire et l’intégration des ouvriers dans la république
«le pain, la paix, la liberté»  1936 victoire élections législatives; chef leon blum

République Algérienne Démocratique et Populaire iconQui sont les nouveaux défenseurs du «bon sens populaire» ? Comment...
«bon sens populaire». C'est ainsi qu'il qualifiait l'adoption de quatre amendements portés par le collectif de la Droite populaire...

République Algérienne Démocratique et Populaire iconRapport universel ou national Contre l’ethnocentrisme
...

République Algérienne Démocratique et Populaire icon4. 5 Est blâmé ou empêché d’exercer son métier pendant trois ans,...

République Algérienne Démocratique et Populaire iconContact : Jean-Michel texier, Président de Groupe : 06. 99. 26. 23. 34
«La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens...

République Algérienne Démocratique et Populaire iconOrdonnance No. 70-86 du 15 décembre 1970 portant code de la nationalité algérienne






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com