Ii – Arrangement musical





télécharger 27.75 Kb.
titreIi – Arrangement musical
date de publication10.02.2017
taille27.75 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
Cartons pour Orgues de Barbarie

Pour les « nuls en musique » et les « radins »


I – Préambule
Après avoir suivi les conseils de Michel, avec beaucoup de patience et de perspicacité, « notre orgue » est terminé. Il faut maintenant lui « donner à manger » des mètres de cartons perforés.

Plusieurs solution se présentent :

  • acheter les cartons prêts à l’emploi auprès des noteurs connus ; cela demande un certain investissement mais c’est la solution idéale.

  • Réaliser nos cartons nous-mêmes, sachant qu’en aucun cas nous aurons la musicalité des cartons achetés ci-dessus.

Mais si vous êtes comme moi, limité en connaissances musicales mais beaucoup de temps disponible, patient, et ayant un budget limité, le seul choix possible est de « remonter les manches ».

II – Arrangement musical



A – Logiciels
Pour ce faire il est impossible de faire l’impasse sur l’achat du logiciel Harmony Assistant dans lequel vous aurez, comme moi, créé votre fichier d’orgue sous le nom de mon orgue 27 pneumatique avec la gamme donnée lors du stage.

Deux autres logiciels gratuits pourront être utiles :

  • Anvil studio qui permet de sélectionner facilement la ou les piste(s) de la mélodie

  • Midibwin qui indique la longueur du carton.


Je ne cite pas les logiciels destinés à ceux qui connaissent la musique ( Cubase, …..)

B – Le fichier « midi »



Il existe plusieurs possibilités pour obtenir un fichier midi sachant que des limites sont imposées par la loi sur la propriété intellectuelle :

  • les droits d’auteurs qui sont dus aux auteurs, compositeurs et interprètes pour une période allant jusqu’à 70 ans après leur décès. Il faut néanmoins savoir que le 21 juin, jour de la musique, les ayants-droits abandonnent leurs droits.

  • La loi Hadopi qui interdit les téléchargements sur la toile.

Il est donc, en principe, possible de télécharger les fichiers midi dont les droits sont périmés.
En tenant compte des impératifs ci-dessus, les sources peuvent être les suivantes :

1 – Internet : trouver sur les sites ( midi files ….) le ou les fichiers midis libres de droits ; attention certains sites annoncent ce type de fichier et je ne suis pas sur que cela soit exact.

2 – A partir d’une partition à deux portées la mélodie en clé de sol et l’accompagnement en clé de fa. Recopier cette partition à l’aide du logiciel Harmony Assistant. C’est un travail long et fastidieux mais c’est faisable.

3 – Le site Méga-Rétro propose des fichiers midi qui sont des arrangements.
Pour le premier carton choisir de préférence une chanson dont la durée est d’un maximum de 1mn 30 qui aura une longueur de 5,40m. Il est alors possible de passer à l’adaptation du fichier aux contraintes de notre orgue de barbarie.

C – L’adaptation



Notre orgue de barbarie utilisant la gamme 27 pneumatique ne comporte que 27 notes dont 4 basses. Il est donc indispensable d’adapter la mélodie afin de ne pas perdre de notes.

1 – Rechercher le ou les canaux de la mélodie. Pour ce faire j’utilise Anvil studio ; charger la chanson à adapter (files puis open song). Il est alors aisé de n’écouter qu’un seul canal ou plusieurs canaux à la fois en utilisant la colonne ON et de cliquer au droit de chaque canal pour obtenir pour un ou plusieurs canaux soit l’écoute (on) soit la mise au silence (mute) soit l’écoute du seul canal (solo) . Lorsque l’on a repéré le ou les canaux supports de la mélodie aller dans Harmony Assistant.



2 – Ouvrir Harmony Assistant et charger la chanson à adapter en cliquant dans fichier et ouvrir. Un certain nombre de portées musicales sont affichées. Ne garder que le ou les canaux repérés avec Anvil Studio. Cliquer sur partition puis sur action puis sur appliquer filtre orgue de barbarie, Cliquer sur charger pour sélectionner mon orgue27 pneumatique et OK. Le logiciel demande alors si l’on souhaite une correspondance de l’octave cliquer sur OK. Un message annonce d’une part le nombre de notes ne correspondant pas à l’orgue de barbarie et qui seront donc supprimées si l’on imprime le carton tel quel, et d’autre part une suggestion estimant le nombre de notes perdues avec un décalage de (n) demi-tons. Avec édition annuler effacer sélection autant de fois que nécessaire pour retrouver la partition d’origine avec toutes les portées de base. A ce moment aller sur partition et transposition rapide pour transposer la partition du nombre de demi-tons indiqués par Harmony Assistant. Sauvegarder la partition ainsi transposée sous une autre appellation (attention à l’extension, .mid et non .myr).


3 –En restant dans Harmony assistant, aller dans partition puis faire défiler la musique ce qui a pour but de jouer notre arrangement. Nous allons constater dans la majorité des cas un résultat médiocre ; arrêter le défilement en cliquant sur jouer la musique dans partition. Reprendre cette partition si elle n’est plus à l’écran. Sélectionner le canal correspondant à la mélodie (*) et aller dans portée, puis dupliquer portée. Nous avons une nouvelle portée que nous allons décaler de + une octave en allant sur édition , décalage transposition et plus une octave. Refaire la même opération avec la portée d’origine que nous allons décaler cette fois-ci de – une octave. Retourner sur filtre orgue de barbarie et supprimer les notes. Sauvegarder à nouveau cette partition et l’écouter. Nous devrions alors avoir une musique acceptable pour le commun des mortels mais qui écorchera néanmoins les oreilles des puristes. Il ne reste plus qu’à transformer ce fichier midi en support lisible sur l’orgue.


(*) Ici repasser le filtre d’orgue. Si le nombre de notes supprimables est inférieur à 100 colorier les notes repasser le filtre d’orgue ; dans la partition les notes n’existant pas sur notre orgue sont coloriées. Aller dans fenêtre, sélectionner palette maître. Celle-ci s’affiche à l’écran, ouvrir outil édition puis cliquer sur l’image d’une seringue. Maintenant suivre la partition et à chaque la première note coloriée clic droit : une fenêtre apparaît vous permettant de décaler cette note de + ou – une octave en fonction de la position de la note sur la portée. Recommencer cette opération pour toutes les notes de la ou les portées sélectionnées. Cela ne nous dispensera pas de continuer l’adaptation en doublant ou triplant les portées de la mélodie.

II – Choix du support



A ce niveau également plusieurs possibilités sont offertes en sachant qu’un morceau de musique de 3 minutes demande un support d’environ 11 mètres :

  • acheter des cartons de cartons vierges

  • recycler des cartons ou utiliser des cartons du commerce

  • utiliser des rouleaux de papier de tapisserie

En ce qui me concerne j’ai opté pour les deux dernières solutions qui fonctionnent de façon satisfaisante, mais qui obligent d’utiliser les cartons en rouleaux et non pliés. Dans ces deux solutions, la largeur des supports se situe entre 16 et 16,5 cm afin de pouvoir effectuer une mise en largeur de 13 cm du rouleau après collage et/ou impression.

A - Recyclage des cartons
1 – Le plus intéressant des cartons à recycler est celui des paquets de biscottes (eh oui !). Chaque face a comme dimensions une largeur d’environ 16 cm et une longueur comprise entre 20 et 25 cm . Il est donc nécessaire d’avoir entre 25 et 30 paquets de biscottes pour réaliser un carton d’orgue (mettre à contribution famille et amis pour ce recyclage).

Faire avec du papier abrasif sur le petit côté de chaque carton un chanfrein de 7 mm sur une extrémité côté imprimé et sur l’autre extrémité côté brut. Coller bout à bout les cartons avec de la colle à bois en ayant soin de passer une roulette sur le joint pour assurer un bon collage et laisser sécher bien à plat. Recommencer l’opération autant de fois que nécessaire pour obtenir un rouleau de carton de la longueur souhaitée ( temps de la mélodie en seconde x 6 cm + environ 30 cm pour l’entrée et la sortie sous la flûte de pan).


chanfrein au recto chanfrein au verso




après collage verso rouleau de carton perforé
2 – Autre possibilité, utiliser tout autre carton de qualité identique à celui des paquets de biscottes. Couper ces cartons à une largeur de 16 ou 16,5 cm. Les extrémités devront être bien perpendiculaires à la longueur. Mettre les cartons bout à bout et les assembler avec du papier Kraft adhésif côté non imprimée du carton. Cette solution est plus rapide que la précédente et les plus astucieux couperont les cartons à une longueur de 16 cm et feront le collage alternativement sur chaque face ce qui permettra d’utiliser ces cartons de façon pliée et non en rouleaux.



3 – On peux également utiliser des « chemises-dossiers » de dimension 24x32 en 250 g vendus en papeterie ou grande surface. La dimension ouverte de ces chemises est de 32x48 ce qui permet d’obtenir 3 cartons de 16x32 (attention à la partie centrale qui ne peut-être utilisée que dans le cas de collage accordéon décrite ci-dessous). Ces cartons peuvent ensuite être :

  • soit collés bout à bout avec du kraft comme ci-dessus

  • soit pliés en deux et collés ½ face contre une autre ½ face de sorte à obtenir un dépliant en forme de soufflet d’accordéon. Cette solution nécessite un moyen de pression sur la surface des cartons pour les maintenir en place l’un par rapport à l’autre de sorte qu’une fois dépliés, il n’y ait pas d’espace au niveau du joint.

B – Rouleaux de papier



Ce support peut se réaliser à partir de rouleaux de tapisserie unie soit en vynil expansé uni 220 gs/m2 soit en intissé uni 220 gs/m2 ou encore mieux à partir de rouleaux de revêtement de rénovation lisse de 25 m x 1 m (ce que j’utilise et qui fonctionne bien en bobine et non plié). Découper des bandes de 25m x 0,16m ou 0,20m.

rouleau de papier rénovation perforé

III – Utilisation du fichier midi



Si l’on possède une perforatrice pour cartons d’orgues de barbarie ou si l’on utilise un typon, il faut mettre au gabarit le support et le couper en bandes de 130 mm. En l’absence de cette machine ou d’utilisation d’un typon garder les supports dans la dimension comprise entre 160 et 200 mm.

A ce stade, il existe deux possibilités de préparer les découpes dans le support :
1 – Imprimer un typon ; pour cela aller dans Harmony Assistant fichier, imprimer et carton d’orgue. Sélectionner mon orgue 27 pneumatique et OK et préciser la taille du carton 270x130 , le miroir vertical et les diverses contraintes de perforation. Cliquer sur OK et l’on voit apparaître une page du carton. Il ne reste plus qu’à imprimer l’ensemble des pages spécifiées. Prendre toutes les pages, les découper suivant le rectangle indiqué et de les coller bout à bout (attention : bien faire suivre les numéros de mesures ). Ce rouleau obtenu sera superposé sur le support retenu et agrafé page par page pour permettre la découpe des perforations.
2 – Imprimer directement sur le support sans typon

Il est nécessaire d’être en possession d’une imprimante matricielle. Dans Harmony assistant fichier, imprimer et carton d’orgue . Lorsque mon orgue 27 pneumatique est sélectionné la longueur du carton doit-être de 0 et la largeur de 130, et dans les options d’impression mettre toutes les marges à 0 et supprimer les textes d’en-têtes et de pied de page. C’est la solution que j’utilise avec succès et j’ai un support d’une seule longueur prêt à être découpé.

Pourquoi utiliser un support de 160 mm mini ? uniquement pour le fait qu’il peut y avoir un léger décalage lors de l’impression sur une dizaine de mètres en continu.

Avec mon imprimante citizen 120D, il faut compter 4 heures d’impression pour 11 mètres de cartons pour environ 3 minutes de musique.
1V – Découpe du support
Arrive l’opération la plus fastidieuse : faire les perforations. Courage et persévérance sont nécessaires. Installer le carton sur une planchette de contreplaqué et avec un cutter réaliser ces perforations. Pour un carton de 11m je compte environ 7 jours de travail car on fatigue vite mais on peut faire mieux !!. L’ensemble de ces opérations est donc assez longue mais si l’on estime à 1 ou 2 cartons réalisés par mois c’est pas si mal !.

Le carton est entièrement perforé il ne reste plus qu’à le mettre au gabarit du chemin de lecture à savoir 130mm de largeur. C’est terminé.

Le carton sur l’orgue et tourne la manivelle. Essai concluant ? je l’espère.

M+

similaire:

Ii – Arrangement musical iconArrangement et protocole de madrid concernant

Ii – Arrangement musical iconRésumé : Cette recherche vise à dégager les implications d’un arrangement...

Ii – Arrangement musical iconLa rue parisienne comme espace musical réglementé (xviie-xxe siècles)
«chef d’œuvre» à l’issu d’un apprentissage, ce qui exclue aussi les ménétriers étrangers et de passage

Ii – Arrangement musical iconBarcelone et toulouse, capitales de la connexion occitanie –catalogne...

Ii – Arrangement musical iconLes 33 Etats de l’Arrangement de Wassenaar
«gris», dans lequel les gouvernements, les agents ou les individus contournent intentionnellement les lois. Aussi, ce marché représente...

Ii – Arrangement musical iconCharte des collections de la médiathèque municipale de Combourg «Les Sources»
«Le Chateaubriand»), classé Art et Essai, ainsi qu’un centre culturel attenant à la médiathèque, proposant différentes activités...

Ii – Arrangement musical iconJ’aurais pu vous rencontrer au Congo. Vous m’auriez demandé de vous...
...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com