Code de la sante publique





télécharger 9.43 Kb.
titreCode de la sante publique
date de publication12.02.2017
taille9.43 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

Article L3332-1-1

(inséré par Loi nº 2006-396 du 31 mars 2006 art. 23 I Journal Officiel du 2 avril 2006)


Une formation spécifique sur les droits et obligations attachés à l'exploitation d'un débit de boissons ou d'un établissement pourvu de la "petite licence restaurant" ou de la "licence restaurant" est dispensée, par des organismes agréés par arrêté du ministre de l'intérieur et mis en place par les syndicats professionnels nationaux représentatifs du secteur de l'hôtellerie, de la restauration, des cafés et discothèques, à toute personne déclarant l'ouverture, la mutation, la translation ou le transfert d'un débit de boissons à consommer sur place de deuxième, troisième et quatrième catégories ou à toute personne déclarant un établissement pourvu de la "petite licence restaurant" ou de la "licence restaurant".
A l'issue de cette formation, les personnes visées à l'alinéa précédent doivent avoir une connaissance notamment des dispositions du présent code relatives à la prévention et la lutte contre l'alcoolisme, la protection des mineurs et la répression de l'ivresse publique mais aussi de la législation sur les stupéfiants, la revente de tabac, la lutte contre le bruit, les faits susceptibles d'entraîner une fermeture administrative, les principes généraux de la responsabilité civile et pénale des personnes physiques et des personnes morales et la lutte contre la discrimination.
Cette formation est obligatoire.
Elle donne lieu à la délivrance d'un permis d'exploitation valable dix années. À l'issue de cette période, la participation à une formation de mise à jour des connaissances permet de prolonger la validité du permis d'exploitation pour une nouvelle période de dix années.
Les modalités d'application du présent article sont fixées par décret en Conseil d'Etat.

NOTA : Loi 2006-396 2006-03-31 art. 23 III : conditions d'application.
Article L3332-15

(Loi nº 2003-239 du 18 mars 2003 art. 114 I Journal Officiel du 19 mars 2003)
(Loi nº 2006-396 du 31 mars 2006 art. 23 IV Journal Officiel du 2 avril 2006)


1. La fermeture des débits de boissons et des restaurants peut être ordonnée par le représentant de l'Etat dans le département pour une durée n'excédant pas six mois, à la suite d'infractions aux lois et règlements relatifs à ces établissements.
Cette fermeture doit être précédée d'un avertissement qui peut, le cas échéant, s'y substituer, lorsque les faits susceptibles de justifier cette fermeture résultent d'une défaillance exceptionnelle de l'exploitant ou à laquelle il lui est aisé de remédier.
2. En cas d'atteinte à l'ordre public, à la santé, à la tranquillité ou à la moralité publiques, la fermeture peut être ordonnée par le représentant de l'Etat dans le département pour une durée n'excédant pas deux mois. Le représentant de l'Etat dans le département peut réduire la durée de cette fermeture lorsque l'exploitant s'engage à suivre la formation donnant lieu à la délivrance d'un permis d'exploitation visé à l'article L. 3332-1-1.
3. Lorsque la fermeture est motivée par des actes criminels ou délictueux prévus par les dispositions pénales en vigueur, à l'exception des infractions visées au 1, la fermeture peut être prononcée pour six mois. Dans ce cas, la fermeture entraîne l'annulation du permis d'exploitation visé à l'article L. 3332-1-1.
4. Les crimes et délits ou les atteintes à l'ordre public pouvant justifier les fermetures prévues au 2 et au 3 doivent être en relation avec la fréquentation de l'établissement ou ses conditions d'exploitation.
5. Les mesures prises en application du présent article sont soumises aux dispositions de la loi nº 79-587 du 11 juillet 1979 relative à la motivation des actes administratifs et à l'amélioration des relations entre l'administration et le public ainsi qu'aux dispositions de la loi nº 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations.
6. A Paris, les compétences dévolues au représentant de l'Etat dans le département par le présent article sont exercées par le préfet de police.

Article L3332-16

(Loi nº 2003-239 du 18 mars 2003 art. 114 II Journal Officiel du 19 mars 2003)


Le ministre de l'intérieur peut, dans les cas prévus au 1 et au 3 de l'article L. 3332-15, prononcer la fermeture de ces établissements pour une durée allant de trois mois à un an.
Le cas échéant, la durée de la fermeture prononcée par le représentant de l'Etat dans le département s'impute sur celle de la fermeture prononcée par le ministre.

similaire:

Code de la sante publique iconEn matière de santé publique, est-ce que je sais …
«politique de santé publique», «plan de santé publique», «programme de santé publique»

Code de la sante publique icon~ Document de travail préparatoire à la table ronde «Environnement et santé»
«chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé», et inscrit dans le code de la Santé Publique,...

Code de la sante publique iconArticle L 511 du Code de la Santé Publique

Code de la sante publique iconReseau regional de sante perinatale perinat guyane c onvention constitutive
«perinat guyane», conformément au décret n°2002-1463 du 17 décembre 2002 relatif aux critères de qualité et conditions d’organisation,...

Code de la sante publique iconLes priorités actuelles de la santé publique
La santé publique recouvre tous ce qui est relatif à la santé d’une population dans son milieu d’origine qu’il s’agisse de prévention,...

Code de la sante publique iconLe Code de la Santé Publique
«Les personnes morales peuvent être déclarées pénalement responsables de ce délit, dans les conditions prévues par l’article 121-2...

Code de la sante publique iconDe Santé publique dentaire
«Santé Bucco-Dentaire de la Ville à l’Hôpital : vers une évolution régionale ?» est au cœur de nos préoccupations, surtout dans le...

Code de la sante publique iconVu les articles R. 4127-301 à R. 4127-367 du code de la santé publique

Code de la sante publique iconObjet immeubles concernes obligations des proprietaires sanctions
«amiante» existe, la fiche récapitulative contenue dans ce dossier, constitue l’état mentionné à l’article L1334-7 du code de la...

Code de la sante publique iconRecherche en santé publique






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com