Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier





télécharger 466.57 Kb.
titreAppréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier
page1/22
date de publication17.05.2017
taille466.57 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   22

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier





Le scandale financier d'Enron, en 2001 aux Etats Unis, et celui de nombreuses autres sociétés américaines dont WorldCom ou européennes (Parmalat et Vivendi), ont conduit à l'exigence d'une plus grande transparence, vis-à-vis des tiers, sur l'information financière des entreprises.

Dans la majorité des cas, les manquements au dispositif de Contrôle Interne ou son absence presque totale, ont été mis en évidence.

Cette situation qui a touché un grand nombre d'entreprises, même au niveau des pays précurseurs en matière d'Audit et de Contrôle Interne, prouve que la mise en place de ces deux dispositifs et leurs applications efficaces constituent encore une mission délicate certes, mais indispensable.

Les pays ont compris toute l'importance que revêt un système de contrôle efficace dans le monde économique actuel. L'établissement de ces lois sur le contrôle interne est une preuve de leur volonté à faire cesser les agissements incorrects et les fraudes de tous genres au sein de leurs entreprises.

C’est pourquoi, le rôle que joue l'Etat dans ce domaine est de plus en plus prépondérant. Dans cet environnement en constante évolution, l'entreprise ne doit plus perdre de vue l'importance et la fiabilité de l'information financière pour l'aider dans la prise de décisions.

Ainsi, aux Etats-Unis, à la suite des nombreux scandales financiers qui ont secoué les entreprises américaines à la fin des années 90 et au début des années 2000, il a été adopté, le 30 juillet 2002, une loi appelée "the Sarbanes Oxley Act (SOX)". L'article 404 de cette loi exige que la Direction Générale engage sa responsabilité sur l'établissement d'une structure de Contrôle Interne comptable et financier dont elle va évaluer annuellement l'efficacité au regard d'un modèle de Contrôle Interne reconnu, à charge aux commissaires aux comptes de valider cette évaluation.

A ce contexte politico-économique, il faut ajouter les problèmes de maîtrise de la trésorerie qui constituent une source de difficultés pour les entreprises, notamment les entreprises burkinabè.

La gestion de la trésorerie qui est une discipline avec des instruments et techniques, permet aux gestionnaires d’entreprise de mieux maîtriser leurs flux de trésorerie, et de pouvoir agir sur ces flux afin de minimiser les effets d’une gestion hasardeuse et subie d’une trésorerie et profiter au mieux des possibilités existants sur le marché financier et bancaire.

La gestion de la trésorerie repose ainsi, sur la recherche de l'équilibre entre la liquidité solvabilité, la rentabilité. Elle a pour mission principale d'éviter la rupture d'encaisse par l'ajustement quotidien des flux financiers. Par la gestion de l'encaisse et celle des instruments de paiement et de financement, la gestion de trésorerie concourt aussi à l'objectif de rentabilité en minimisant, d'une part le coût des financements utilisés et en optimisant d'autre part, le placement des excédents de trésorerie a très court terme.

Le contrôle de la trésorerie vise généralement deux objectifs à savoir :

  • Limiter au maximum les fraudes et les détournements ;

  • Préserver la liquidité de l'entreprise en assurant la bonne gestion des financements notamment par l'équilibre de sa trésorerie

Devant les problèmes que soulèvent l’existence et l’application efficiente des dispositifs légaux en matière d’audit et de contrôle interne, nous avons, dans le cadre de notre mémoire, opté pour le thème suivant: « appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier».

La problématique concernant ce thème va s'articuler autour de la question suivante :

«Pourquoi le contrôle interne du cycle trésorerie, et en quoi l’audit contribue-t-il à l’établissement d’un bon dispositif de contrôle interne en matière de trésorerie et à la maîtrise des risques liés à la gestion de la trésorerie dans une entreprise?».

De cette problématique, découleront (4) quatre questions :

  • Quels sont les fondements, les principes et la démarche d’audit ?

  • Qu'est ce que le Contrôle Interne ?

  • Quelles sont les approches d’audit ?

  • Quelle appréciation du contrôle interne sur les procédures de gestion de trésorerie?

Pour nous, la réponse à ces questions nous permettrait de :

  • mettre en pratique les connaissances théoriques acquises lors des formations académiques et d'appréhender les problèmes pratiques du contrôle des comptes de trésorerie;

  • de comprendre le rôle de l’audit dans l’organisation d’une entreprise en vue de mieux cerner les risques;

Pour l’entité, ce mémoire pourrait lui permettre :

  • De connaître ses insuffisances sur la gestion de sa trésorerie;

  • D’améliorer son système de contrôle interne en matière de gestion de trésorerie.


Pour appliquer le principe de la confidentialité des informations à l’égard de l’entreprise auditée, nous avons choisi un nom fictif : « la Société ANTONY »

L'étude tournera autour des questions ci-dessus citées, axées sur l’appréciation du contrôle interne en matière de trésorerie de la société ANTONY.

Nos objectifs visés sont, entre autres, d’évaluer le dispositif de contrôle interne dont dispose la société en vue de faire des recommandations nécessaires lui permettant d’améliorer les procédures défaillantes, d’essayer de mettre en exergue le mécanisme du contrôle des comptes et à travers cela, montrer l’importance de l’analyse du cycle de trésorerie.
Pour atteindre ces objectifs, nous avons :

  • D’une part, la recherche documentaire (littératures existantes en matière d’audit et de gestion de la trésorerie cités en bibliographie, différents cours reçus au cours de notre formation en matière d’audit, de contrôle et de gestion de la trésorerie) ;

  • Et d’autre part, procéder à la collecte des données lors des différentes étapes de la mission (entretiens avec le personnel de la société, exploitation des documents…).

Sur cette base, notre travail sera réparti en deux parties composées chacune de trois chapitres.
La première partie portera sur une approche théorique de l’audit où l’on parlera de l’audit des origines à nos jours.

Le premier chapitre sera axé sur les généralités sur l’audit, le deuxième sur la méthodologie d’évaluation du contrôle interne par l’auditeur et le troisième sur l’analyse du contrôle interne du cycle trésorerie.

La deuxième partie sera consacrée à l’analyse du contrôle interne en matière de trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier.

Le premier chapitre de cette deuxième partie sera axé sur la prise de connaissance générale de la société contrôlée, le deuxième sur les procédures d’évaluation du contrôle interne du cycle trésorerie et enfin le troisième sur l’appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie, de la Société auditée.
Nous allons nous limiter au service de la trésorerie au sein de la direction financière, en évaluant particulièrement le système de Contrôle Interne lié à cette activité. Nous tenterons d'identifier ses principales faiblesses et proposerons des recommandations pour une meilleure maîtrise des risques identifiés.





L’audit dans son premier entendement est une procédure de contrôle de la comptabilité et de la gestion d’une entreprise.

Son champ d’application s’est élargie à d’autres domaines au point qu’on la définit comme toute étude systématique des conditions de fonctionnement d’une entreprise ce qui amène à parler de l’audit fiscal, social, informatique, etc.

Fort est de reconnaître que personne n’aime se voir contrôler par un tiers, car ceci peut indiquer un manque de confiance dans l’honnêteté ou la compétence de l’individu. De ce fait, l’auditeur actuel tente de rassurer ses interlocuteurs en spécifiant qu’il n’a aucun intérêt à priori qui lui permette d’étudier avec un œil soupçonneux leur travail. Qu’il fasse d’un œil critique est tout à fait légitime, car selon un dicton notoire prononcé par un juge en 1895 « l’auditeur est un chien de garde, il n’est pas un chien de police » Pourtant, lors de ses débuts lointains et pendant longtemps, l’audit effectuait un rôle important pour déjouer les fraudes, démasquer les fraudeurs, repérer les vols des clercs et du clergé et mettre à jours les libertins des conseillers des rois.

Dans ce chapitre nous parlerons de l’origine et l’évolution du concept d’audit, des différents types d’audits et les liens de complémentarités y afférents, des différentes normes en matière d’audit et enfin des objectifs recherchés en matière d’audit.
SECTION I : ORIGINE ET EVOLUTION DU CONCEPT D’AUDIT

I.1- ORIGINE DU CONCEPT D’AUDIT

La définition de l’audit a subi une évolution avec le temps, depuis l’antiquité à nos jours. Ainsi, la définition de l’audit se résume par le résultat de cette évolution.

Dès le 13ème siècle, les entreprises en Europe ont commencé à se faire auditer :

  • En Italie, l’auditeur d’une municipalité reçoit une prime proportionnelle à chaque faute qu’il découvre ;
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   22

similaire:

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconResponsabilité civile Détournements par une comptable salariée Absence...

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconAuditeur / Expert comptable Célibataire, 27 ans
«Comptabilité, Contrôle et Audit» à l’igr (Institut de Gestion de Rennes iae)

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconAdresse Objet : Lettre de mission «Examen des comptes annuels de l’entreprise»
«sur tous les éléments d’ordre économique, financier ou social nécessaires à la compréhension des comptes et à l’appréciation de...

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconFiche n° 3 : La mobilité interne ou externe (article 15 et 6 de la loi)
«à froid» la mobilité interne des salariés de l’entreprise, dans le cadre d’un accord collectif (2)

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconDémarche d’évaluation interne
«Prévention de la maltraitance dans les établissements sociaux et médico-sociaux» est un cadre de référence important pour l’évaluation...

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconProgrammes d'enseignement du cycle des apprentissages fondamentaux...

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconI presentation du contrôle de gestion et de l’audit

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconL’aesh constitue une aide humaine qui répond aux besoins particuliers...

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconDécision n°10-03 relative à la Mission d’Audit d’Evaluation et de...
Le traitement automatisé de donnée à caractère personnel mis en œuvre par la Mutualité Sociale Agricole de Haute Normandie est conforme...

Appréciation du contrôle interne du cycle trésorerie dans le cadre d’une mission d’audit comptable et financier iconLa mission contractuelle de l’expert comptable






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com