RÉsolution sociale





télécharger 136.02 Kb.
titreRÉsolution sociale
page5/5
date de publication18.05.2017
taille136.02 Kb.
typeSolution
d.20-bal.com > loi > Solution
1   2   3   4   5

Le 1% logement - logement social


Le congrès rappelle l’attachement de Force-Ouvrière au 1% logement qui fait partie du salaire différé.

Le 1% logement est au service des salariés pour permettre, une offre locative à des prix abordables et le maintien dans les lieux.

Le congrès réaffirme ses revendications :


  • Que les affectations du 1 % relèvent des seuls partenaires sociaux

  • Que la collecte du 1% (en fait 0,45%) ne soit confiée qu’aux seuls CIL
    (Comité Interprofessionnel du Logement) et qu’elle soit versée exclusivement sous forme de subvention.


Le Congrès exige que l’Etat garant du droit au logement en fasse une réelle priorité nationale en le rendant concrètement opposable à l’Etat

Le Congrès condamne toutes les discriminations raciales et sociales amenant une inflation galopante et inacceptable des garanties de loyers demandées aux jeunes désirant s’installer.

Le Congrès condamne la destruction de logements, sous prétexte d’insalubrité et ceci à des fins de spéculations immobilières.

Le Congrès demande à l’Etat d’assumer pleinement ses responsabilités :


  1. en comblant le déficit de logements sociaux (900 000 au minimum),

  2. en menant des politiques ciblées en matière de logements pour qu’ils soient adaptés à la demande (personnes âgées, jeunes, saisonniers etc).

  3. en solvabilisant les ménages par la garantie des loyers.


En tout état de cause, le congrès exige que toutes les décisions relatives aux politiques du logement social fassent l’objet d’une concertation/négociation préalable avec les interlocuteurs sociaux du logement social.


  1. Le chèque transport


Le Congrès regrette qu’après les annonces gouvernementales de fin 2006 les revendications n’aient pas trouvé de réponses satisfaisantes et n’aient abouti qu’à :

- Une demi-mesure dans le secteur public qui ne répond que partiellement aux attentes des personnels et crée de fait une inégalité de traitement entre agents.

- Une loi pour le secteur privé qui laisse la mise en place d’un chèque transport au bon vouloir des employeurs en excluant toute négociation avec les syndicats présents dans l’entreprise.

C’est pourquoi le Congrès exige une vraie prime transport à caractère obligatoire pour tous les salariés, sans discrimination, quels que soient la taille de l’entreprise ou le secteur d’activité, public ou privé afin notamment de faire face au surcoût pour les salariés de l’augmentation du pétrole et de l’éloignement du domicile à cause de la chèreté des loyers.

Le Congrès demande à ses militants de réclamer et revendiquer l’ouverture de négociations là où n’existe aucune prime transport ou si elle est d’un montant très faible.


  1. Le droit aux vacances


La précarité de l’emploi, remet de plus en plus en cause le droit aux vacances.

Il en est de même des conséquences de la baisse constante des rémunérations qui privent de moyens financiers nombre de travailleurs d’ y avoir accès et, plus généralement aux loisirs.

Le droit aux congés payés est indissociable du contrat de travail. Force Ouvrière continuera à le revendiquer et à le défendre, par son action, entre autre par la généralisation du chèque-vacances à tous les salariés, et par la  place indispensable qu’occupe le tourisme social.

70 ans après la conquête des congés payés, le combat pour le respect de ce droit reste plus que jamais d’actualité.

Conclusion
Le 21ème Congrès de la CGT Force Ouvrière réaffirme qu’une autre politique économique est nécessaire au développement d’une politique sociale juste égalitaire et protectrice pour les travailleurs.

A cet effet, le mouvement syndical participe à la construction de la société dans laquelle s’organise et se concrétise la solidarité à condition qu’il garde son indépendance et sa liberté de comportement.

C’est sur ces bases que la CGT Force Ouvrière développe ses positions.

C’est pourquoi, le 21ème Congrès de la CGT Force Ouvrière appelle les salariés à se regrouper, à rejoindre et à renforcer les syndicats FO pour :


  • résister à la destruction des acquis sociaux ;

  • lutter pour conquérir de nouveaux droits collectifs et maintenir les droits existants ;

  • rejeter l’arbitraire, le sous emploi et les bas salaires.


Le 21ème Congrès de la CGT Force Ouvrière s’adresse à tous ses militants, adhérents et sympathisants pour faire de Force Ouvrière la première organisation syndicale de ce pays en renforçant les fédérations et les unions départementales par le développement des structures et implantations syndicales et en gagnant les élections prud’homales de 2008.

Votée à l’unanimité.

1   2   3   4   5

similaire:

RÉsolution sociale iconResolution protection sociale
«amortisseur social» que nombre de pays envient ne peut être abaissé au niveau d’un bien de consommation ordinaire. La loi du marché...

RÉsolution sociale iconRésolution pour amender résolution pour enlever les comités qui n’existent...

RÉsolution sociale iconSolution de problèmes Le contexte et les objectifs
«résolution de problèmes scientifiques». L’extrait du programme ci-dessous explicite les capacités mobilisées lors de la démarche...

RÉsolution sociale iconResolution sociale
«pour un nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l’emploi et...

RÉsolution sociale iconI. Qu’est-ce que la sécurité sociale ? La sécurité sociale, c’est...
«Toute personne en tant que membre de la société, a droit à la sécurité sociale»

RÉsolution sociale iconChangement social, mobilité sociale, pauvreté et inégalités
«La mobilité sociale est la circulation des individus entre différentes positions de la structure sociale.»

RÉsolution sociale icon[Résolution 61-05-2010]

RÉsolution sociale iconRésolution 28-03-2016

RÉsolution sociale iconRésolution Quantification

RÉsolution sociale iconRésolution de congrès p. 37






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com