Lula et la terre





télécharger 163.56 Kb.
titreLula et la terre
page1/13
date de publication19.05.2017
taille163.56 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

LULA ET LA TERRE


Agrobusiness ou réforme agraire ?
Par Jean-Yves Martin1

A bien des égards la question agraire constitue et constituera un test majeur pour le nouveau président brésilien Luis Inácio Lula da Silva. Dans un pays qui reste marqué par une concentration foncière record, au-delà des promesses électorales et des discours de prise de fonction, que peut-il désormais en être de la mise en œuvre de la réforme agraire? Pour en juger, il est nécessaire de clarifier les termes et les enjeux d'un débat qui reste confus et que la période électorale n'a guère contribué à éclaircir. L'expression même de "réforme agraire" est chargée d'ambiguïtés qui n'ont pas été levées par la victoire de Lula. Derrière cette appellation de réforme agraire ne s’agit-il, en un sens restrictif, que de la redistribution foncière - prenant la terre à ceux qui en ont trop, pour la donner à ceux qui n’en ont pas assez ou pas du tout – ou, est-il question, en un sens plus large, du développement de l’ensemble des conditions de l’existence d’une agriculture familiale viable, ayant l’objectif de lui donner toute sa place sociale et économique dans le pays ?

Nous tenterons l’examen de cette question de la réforme agraire dans le nouveau contexte brésilien en géographe, c'est-à-dire en gardant à l'esprit la dimension territoriale du problème, et sans nous limiter à la seule échelle d'une étude de cas, dans le même esprit qui nous a guidé lors de notre étude du Mouvement des Sans-Terre brésiliens (MST) à partir de nos travaux sur le Nordeste [Martin, 2000], comme "mouvement socio-territorial" pluri-scalaire [Martin, 2001].

L'objet de cet article est donc de s'interroger sur les perspectives ouvertes par l'élection de Lula concernant la réforme agraire. Ce sera un bon indicateur de la capacité du nouveau président à répondre aux espoirs populaires que sa victoire n’a pas manqué pas de susciter. Quelle place la question a-t-elle occupée dans la campagne électorale ? Comment les principaux acteurs de cette campagne - Lula, le Parti des Travailleurs (PT), le MST, les médias - ont-ils abordé cette question ? Pour quelle part et comment est-elle intervenue ensuite dans la composition du gouvernement ? Qu'indiquent les premières déclarations et les mesures qu'elles annoncent - quant à leur réalisation effective, on ne pourra en juger que plus tard - sur la volonté du nouveau pouvoir de relancer une réforme agraire non limitée à la seule redistribution foncière, dans les mois et les années qui viennent ?

Un tel exercice de décryptage de faits encore en cours n'est évidemment pas sans risques. Moins que tout autre, il ne peut s'engager sans quelques repères. Nous n'en sommes pas ici complètement dépourvus, sachant qu'il existe une riche école de géographie rurale brésilienne (M.C. de Andrade [1986], A.U. de Oliveira [1988, 1991, 1999] , B.M.Fernandes [1996, 2000]) qui offre un chemin bien tracé jusqu'à l'actualité la plus brûlante.

Mais, dans un tel essai de géographie "immédiate", qu’en est-il de l’objectivité scientifique ? Serait-elle ipso facto mise à mal ? Sans vouloir reprendre ici l’ensemble de la question, indiquons simplement qu’il se trouve que B. Fernandes, dans un ouvrage récent dont le titre est justement "question agraire, recherche et MST" [Fernandes, 2001], réaffirme l'idée a priori dérangeante du "chercheur-militant", assumant ainsi pleinement sa propre situation de géographe, universitaire reconnu, et de militant au sein du MST. « Quand nous entendons, dit-il, des personnes (scientifiques ou politiques) affirmer: "nous devons dépolitiser la réforme agraire", ou "nous avons à désidéologiser (sic) la question agraire", en vérité, ces personnes voudraient discuter à partir de leurs seules références théoriques et politiques, comme si elles étaient des pensées uniques. Eux-mêmes militent, mais n'assument pas publiquement ce positionnement, par manque de courage ou d'éthique professionnelle (...). Alors que, souligne-t-il encore, pour le chercheur militant, la science a comme signification la perspective de la transformation des réalités étudiées, tout comme de la société. De cette manière, il y a un engagement intense avec ceux qui sont les sujets de sa recherche, ce qui contribue également - et pour beaucoup - au développement de la science »2. Ce qu’une telle recherche militante perd, pourra-t-on sans doute considérer, en « objectivité », ne le regagne-t-elle pas par ailleurs largement en acuité et en pertinence au regard des interpellations pressantes de l’actualité ?

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   13

similaire:

Lula et la terre iconInterview collective accordée par le président de la République, Luiz Inácio Lula da Silva

Lula et la terre iconCourse La réalisation final du rêve: la synthèse du ciel et de terre
«petite» lune, qui est en orbite autour de la terre, juste au dessus des montagnes. Quel serait sa période Tpetite lune ?

Lula et la terre iconN ewton, la pomme et la Lune
«La force qui retient la Lune sur son orbite tend vers la Terre et en raison réciproque du carré de la distance des lieux de la Lune...

Lula et la terre iconLa terre et le sang
«Buchbern» présidée par Hitler lui-même. Le plan de 1936 contredit cette option car la Ruhr aspire les hommes de la terre vers l’industrie...

Lula et la terre iconSéance du 4 novembre 2015
«c’est le pot de terre contre le pot de fer, c’est perdu d’avance». Je ne crois pas non plus aux politiques de la terre brulée, du...

Lula et la terre iconRituel de la céLÉbration d’un mariage sans eucharistie
«Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du...

Lula et la terre iconProfesseure des Universités
«Quand les missionnaires sont arrivés en Afrique du Sud, ils avaient la Bible et nous avions la terre. Ils ont dit : «Allons prier»....

Lula et la terre iconII. L’Histoire d’une terre de conflit

Lula et la terre iconPlan polmar/terre du département de Charente-Maritime

Lula et la terre iconPourquoi pensez-vous qu’on appelle la Terre la Planète bleue?






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com