Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris





télécharger 243.22 Kb.
titreVoici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris
page1/4
date de publication23.05.2017
taille243.22 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4


« Rien pour nous
sans nous »


c:\users\user\downloads\fondation trajets.jpg

Guide des bonnes pratiques

en matière delogo_article_23_black

participation citoyenne



2012- 1- FR1- GRU06-35570 1

logo-eac-flag-lll-grundtvig_fr-reduit idf_jpegnb


Sommaire

I. BLOG & Carnet de voyages .....................…….page 3


II. Définitions communes de la citoyenneté…… page 8


III. Méthodes et outils d’accès à la citoyenneté utilisés dans les différents pays du partenariat……….... page 14

IV. Stratégies pour améliorer la place des bénéficiaires dans l’économie d’une région……………….… page 27

V. Idées événements ayant pour vocation la

dé-stigmatisation ……………………...………..page 35


VI. Evénements culturels lors des rencontres transnationales………………………….……… page 42

VII. Les différentes formes d’auto-représentation des usagers…………………………….…………… page 47


I. BLOG

CARNET DE VOYAGE
www.rienpournous100nous.blogspot.com

Production française


La création d’un blog est proposée comme vitrine du projet et principal outil de communication entre les partenaires.

Les bénéficiaires francais créent le blog eux-mêmes le 24/09/2012.

Pour ce faire, ils ont suivi deux journées de formation axée sur les fonctions, les objectifs d’un blog, les interlocuteurs, puis la méthodologie de construction.


L’intervenant a apporté un soutien théorique et technique. Ensuite la formatrice les a accompagnés, favorisant la pédagogie d’ « apprendre par le faire », pour créer puis pour alimenter le blog avec tous les partenaires.

Production belge

Les partenaires belges ont souvent alimenté le blog, notamment le Carnet de voyage, avant et après chaque rencontre.

Le dernier travail sur la rencontre d’ Athènes mai 2014 est en cours et sera terminé fin septembre.

Production suisse




De nombreuses photos ont été prises lors des différents voyages et postées sur le blog : www.rienpournous100nous.blogspot.com

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de TRAJETS pour le séminaire de Paris ::

« Au sein de l’organisation Aurore, j’ai remarqué que parmi les parisiens, on ne distinguait pas qui était professionnel ou utilisateur. J’ai aimé les visites de structures Aurore. Dommage que les ateliers se sont déroulés le 4ème jour, on n’a pas vraiment discuté du projet (atelier). Pourquoi ne pas réserver les matins aux échanges et avoir les après-midi de libre ? » Florian

« Je suis vraiment ravi de mon séjour à Paris, autant du trajet en train, de l’hôtel et de notre présence dans une si belle ville.

J’ai, particulièrement, apprécié l’accueil de l’équipe parisienne et j’ai appris beaucoup de choses lors de nos diverses réunions.

Je me réjouis, cependant, de nos rencontres futures, car, malgré les réponses apportées à la plupart de mes questions, certaines restent encore un peu floues. Notamment, en ce qui concerne le rapport qu’ont les malades psychiques avec le monde cruel du travail.

C’est donc avec enthousiasme et réjouissances que j’attends le mois d’Octobre et son séjour à Liège en Belgique. »
Cédric

« Points à améliorer : le mercredi après-midi, j’ai personnellement ressenti de l’ennui lors du bilan de l’association Aurore. Il m’a fallu beaucoup de patience. Le rythme était beaucoup trop soutenu. Paris est une ville beaucoup trop stressante pour la plupart des gens qui vivent et travaillent à Genève. Dommage que nous n’ayons pas eu le temps de visiter la Tour Eiffel ou les Champs Elysées, heureusement que nous avons quand même pu visiter le Louvre. » Pascal

Voici le bilan de l’équipe des professionnels de TRAJETS composée de Stéphanie, Tamara, Samuel et Alban :

« Excellente entente et ambiance au sein de la délégation suisse, et avec les délégations belges, grecques et françaises. Très bons contacts et échanges entre utilisateurs et professionnels. Très bon investissement des utilisateurs de TRAJETS. Meilleure cohésion du fait de s’être retrouvé quatre mois après le séminaire à Genève. Bon rythme lors du séjour, même si celui-ci a été soutenu pour certains utilisateurs lors des multiples déplacements en métro et RER. Il semble préférable de fixer des ateliers en matinée et de s’assurer de la ponctualité de tous. Les visites des structures françaises ont été riches. Il semble intéressant de varier le type de structures (pas uniquement en hébergement par exemple).

La visite au choix du musée du Quai Branly ou du Louvre a été très appréciée. Félicitations aux traductrices franco-grecques pour leur patience et aisance. Félicitations à la délégation parisienne pour son accueil, ses bons repas et la présence du soleil durant ces 4 jours. »

http://rienpournous100nous.blogspot.fr/search?updated-max=2013-09-19T15:57:00%2B02:00&max-results=7&start=7&by-date=false

II. DEFINITIONS COMMUNES

DE LA

CITOYENNETE

Production belge


Nous avons mis en place un groupe de travail mixte (bénéficiaires – professionnels).
Dans ce groupe, une voix se lève : « Elle dit quoi Madame Larousse ? »

« Situation positive créée par la pleine reconnaissance aux personnes de leur statut de citoyen. »

Larousse

Pas concluant ! : dit le groupe.
On nous rappelle que le nom « Article 23 » vient de la Déclaration Universelle de droits de l'homme (ONU 1948) et qu'elle est inspirée directement de la Déclaration Universelle de droits de l'homme et DU CITOYEN.
En 1948, 48 pays se sont mis d'accord sur ces notions de droits universels. Pas mal !
Après avoir relu l'article 23, évidemment

« 1. Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage.... »

mais aussi l'article 27,

« 1. Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent. ... » 

Le groupe tombe sur l'article 29 de cette déclaration universelle des droits de l'homme :

« 1. L'individu a des devoirs envers la communauté dans laquelle le libre et plein développement de sa personnalité est possible.... »

Ce qui amène cette notion d'équilibre et de justice à l'idée de « pas de droits sans devoirs ».
Le groupe décide donc de mettre cet article comme leitmotiv plus que comme définition de la citoyenneté.

Production suisse

A l’issue de la rencontre à Liège, nous avons travaillé sur les concepts de droits et devoirs et sur un glossaire commun :

DROITS
1. Etre considéré comme un employé ordinaire/droit au travail
2. Droit de décider pour soi-même/ Décider librement pour soi-même
3. Droit d’être entendu / Soutenu
4. Droit à être respecté
5. Droit d’accès à la culture
6. Droit aux loisirs et au temps libre
7. Droit de se former
8. Droit d’exprimer son opinion
9. Droit de vivre sans étiquette
10. Droit au jardin secret
11. Droit de concrétiser ses rêves
12. Droit de ne pas être content, de le dire et d’agir !

DEVOIRS
1. Devoir d’être actif (avoir des activités, sortir de chez soi)
2. Devoir de respecter ses engagements
3. Devoir de prendre soin de soi
4. Devoir de tolérance envers soi-même et envers les autres
5. Devoir de ne pas juger
6. Devoir d’être à l’heure
7. Devoir de s’accepter tels que nous sommes (sans se mentir)
8. Devoir de communiquer sur ses difficultés
9. Devoir de se protéger et d’accepter de l’aide
10. Devoir de faire des choix (agir)
11. Devoir de se récompenser
12. Devoir de s’auto-représenter

Personne accueillie : utilisateur, participants, clients
Autoreprésentation : Représentation : action de représenter quelqu’un, une collectivité ; la(les) personne(s) qui en sont chargées.
Ex : la représentation des minorités
Participation : Prendre part à ex. Ils participent régulièrement à des manifestations.
Citoyenneté : Qualité de citoyen
Citoyen : Membre d’un état, du point de vue de ses droits et devoirs politiques.
Implication : Fait d’impliquer ou d’être impliqué.
Impliquer : Engager dans…
Tolérance : Fait de respecter la liberté, les opinions, l’attitude, etc… d’autrui.
Solidarité : Dépendance mutuelle, fait d’être solidaire. Sentiment humanitaire, lien qui pousse les personnes à s’entraider.
Société civile : La société civile est la totalité des citoyens d’une commune, d’une région, d’un Etat. Une élection est un des événements principaux où la société civile se trouve mobilisée, notamment à travers l’éducation de l’électorat. C’est le corps social, par opposition à la classe politique.

Production grecque



Citoyenneté

La citoyenneté comprend les droits et les devoirs d’une personne, par exemple le droit d’élire et d’être élu, et le devoir de respecter la loi de son pays.
Selon l’avis des usagers :
« En Grèce nous ne savons pas quels sont nos droits en tant que citoyens. Il n’y a pas d’information sur cette question ».
« En Grèce nous devons être vigilants et toujours prêts afin de survivre dans notre vie de tous les jours, face aux importantes difficultés financières. Nous devons nous adapter pour couvrir nos besoins de base. »
Droits et devoirs = la responsabilité de chacun pour soi même et son pays.

Production française

Participation citoyenne


« C’est participer à la vie et aux décisions de la cité.
Etre citoyen, c’est posséder des droits en référence à l’article 23 de la constitution belge, des devoirs qui s’expriment en participant à la vie de cité et le pouvoir de les exercer librement. »

Sens de « Participation des bénéficiaires à l’interne » 

« Nous proposons nos projets et nos directions et les travailleurs sociaux mettent leurs savoirs, compétences, réseaux et moyens au service de nos projets : accès à l’emploi, logement, revenus, santé, lutte contre l’isolement, soutien psychologique… »

But de « Participation des bénéficiaires à l’interne » 

« L’implication des bénéficiaires dans leurs projets avec la liberté de les diriger à leur guise. »

Sens de « Participation des bénéficiaires à l’externe » 

« Auprès du Conseil Consultatif des Personnes Accueillies CCPA (niveau national) et Conseil Consultatif Régional des Personnes Accueillies CCRPA (niveau régional) interpeller les pouvoirs publics sans intermédiaires sur la réalité des situations vécues par les bénéficiaires et être force de proposition quant aux solutions. »

But de « Participation des bénéficiaires à l’externe » 

« Obtenir des solutions adaptées aux besoins des bénéficiaires dans un délai raisonnable. »

Sens de « Autoreprésentation » 

« Capacité des bénéficiaires (des délégués élus) à porter la parole de leurs pairs dont ils partagent des conditions de vie difficiles. »

But de « Autoreprésentation » 

« Analyser les difficultés rencontrées par les bénéficiaires et apporter des solutions qui s’adaptent au mieux aux besoins de chacun ».

III. METHODES ET OUTILS
D’ACCES A LA CITOYENNETE


Utilisés dans les différents pays du partenariat
Production belge



Objectifs généraux (Article 23 – Liège - Belgique)

Etre citoyen, c’est avant tout se reconnaître comme Acteur de citoyenneté.


Nous le savons, notre population cible a été enfermée dans un statut de non-droit, d’assisté, spectatrice de sa vie plutôt qu’actrice. Cesser de lui prendre la parole, créer des conditions de ré-appropriation par les bénéficiaires de leur processus d’insertion, est une exigence d’Article 23.
Le dispositif développe, en interne, toute une série d’actions pour renforcer ce processus :


1.1) l'Atelier d'Information Sociale

Objectifs :

Les Ateliers d'Information Sociale sont animés par une structure compétente en Education Permanente en Milieu Populaire.
Dans cet atelier, les bénéficiaires ont loccasion de rencontrer des professionnels des institutions cadres de la société, invités pour les faire connaître ainsi que les droits et devoirs qui les concernent : (je ne comprends pas le sens de la phrase)

- service public d'accès à la formation et l'emploi

- syndicats

- partis politiques (avant des élections)

- revenus de remplacement (santé)

- service du chômage

- action sociale

- accès aux soins de santé de base

- action citoyenne (devoir de mémoire, lutte contre les discriminations...)
Limportance de cet atelier se révèle tant par la connaissance du réseau des ressources, que par la possibilité quil donne aux bénéficiaires de ressortir des connaissances, des compétences quils navaient plus conscience de posséder. Repartir de celles-ci est certainement, un objectif opérationnel essentiel dans une prise en charge respectueuse et valorisante des capacités des bénéficiaires.


Activité régulière : tous les trois mois


Obstacles : Pieds de plomb des bénéficiaires pour les lancer. « Ça ne sert à rien. »
Résultats : Avec un parcours moyen de 12 mois à Article 23, chaque bénéficiaire aura donc au minimum participé à trois Ateliers d'Information Sociale. Aura de manière interactive accéder à des piliers sociaux.

1.2) l'Assemblée générale des usagers

Objectifs :

Afin que ces assemblées générales tiennent leur rôle de lieux d’expression et de confrontation du vécu des bénéficiaires dans leur parcours d’insertion d’une part, et face aux réalités structurelles d’Article 23, d’autre part, celles-ci sont animées par une structure externe (Mouvement pour une Psychiatrie Démocratique dans le Milieu de Vie).
L’assemblée se déroule en deux temps. Le premier, réunissant les bénéficiaires de toutes les micro-entreprises d'Article 23, consiste en une préparation des points qu’ils souhaitent inscrire en assemblée plénière. Le deuxième rassemble tous les bénéficiaires, du personnel encadrant, ainsi que des représentants officiels d'Article 23.
Lors de l’Assemblée Générale, le bénéficiaire confrontera ses expériences, ses questionnements avec l’ensemble du groupe d’égal à égal, ce qui fera de ce moment un instant important pour tous les acteurs d’Article 23.

Activité régulière : deux fois par an.
Obstacles : L'animateur doit veiller à sortir du fonctionnement classique : questions des bénéficiaires et réponses des professionnels. L'animateur doit veiller à ce que les professionnels soutiennent les bénéficiaires pour qu'ils construisent eux-mêmes les réponses.
Résultats : Cela à pu préparer certains bénéficiaires à rejoindre et intégrer des espaces de participation ordinaires : comme la commission consultative de la formation et de l'emploi liégeoise.

1.3) les réunions des micro-entreprises

Ces réunions rassemblent bénéficiaires et responsables des micro-entreprises. Elles ont lieu chaque mois et concernent tous les éléments de fonctionnement de l'entreprise. Il est un moment particulier d’échange, de partage, d’évaluation de la contribution de chacun au bon fonctionnement. Mais aussi du sens des chantiers en cours, des objectifs qui sont poursuivis, des visions pédagogiques et des politiques de développement des acquis de chacun.

Le point central de ces réunions réside dans la mise en place d’outils de participation optimale de tous à l’ensemble des événements qui concernent de près ou de loin la vie de l’entreprise:

- dynamique de groupe (et gestion de conflits)

- évaluation de la réalisation des objectifs

- calendrier des commandes

- choix des types de commandes

- démarches commerciales

- sécurité et réglementation-hygiène

Comme cela est le cas pour l’Assemblée Générale, les bénéficiaires disposent d’une réunion préparatoire afin de débattre entre eux des points qu’ils souhaitent voir aborder lors de la réunion.

Activité régulière : tous les mois
Obstacles : Gestion de l'équilibre entre les interventions des grandes gueules (ou des auto-déclarés représentants du groupe) et le mutisme des introvertis.
Résultats : Une culture d'entreprise positive se développe via cet outil.
L'idée d'étendre cette expérience à la vie en micro-société et en société se construit dans le chef des bénéficiaires.
Production suisse
Suite aux différents séminaires Grundtvig sur l’autoreprésentation, la délégation suisse fait le constat suivant : Les utilisateurs helvètes bénéficient de prestations multiples et adaptées. C’est pour cela qu’ils ne ressentent pas le besoin de lutter pour obtenir plus ou pour être reconnu en tant que citoyens puisque le processus d’intégration sociale et professionnel est bien développé en Suisse.

Quelques exemples d’outils utilisés à Trajets : les colloques Utilisateurs (espaces d’échange d’informations, de négociation et d’évaluation des prestations), une approche contractuelle des projets, Un atelier Citoyen proposé aux Utilisateurs, à l’approche d’une votation, un formulaire de plainte accessibles des Utilisateurs etc.

En ce qui concerne Trajets, il existait une assemblée des délégués des utilisateurs qui se réunissait, discutait et remontait des informations/demandes à la direction.

Or depuis quelques années, le président de cette assemblée était seul. Suite au dernier séminaire à Athènes, ce dernier a décidé de relancer l’assemblée des délégués.

Après les discussions et remarques des autres délégations, la création d’un noyau est en cours pour la reprise d’activité des délégués.

Plusieurs phases sont définies : Organisation -> Recrutement -> Assemblée.

Le but de l’assemblée serait de sensibiliser le grand public, de représenter les utilisateurs de la Fondation Trajets et de faire entendre leurs voix.

A quoi sert la délégation des utilisateurs ? Par exemple : Changer le mot « utilisateur » et en proposer un autre. Présentation du rôle de délégué des utilisateurs à travers la réalisation d’un flyer qui serait donné à l’arrivée à Trajets. Chercher des solutions aux problèmes des différents secteurs.

Production grecque

The structures of PEPSAEE

Description

The structures of PEPSAEE develop practices and run services with main goal the psychosocial and work integration and try to enhance the access to community. Innovative mental health structures, located in the centre of Athens, constitute a reference point for socialization and creation, combating social exclusion and discrimination. In a society of risks PEPSAEE tries with innovative ways to reduce social inequalities and foster equal opportunities for people with mental health problems.

PEPSAEE runs 2 day care centers which aim to offer to the receivers of their services a pathway of achieving autonomy and identity, to assure the continuity of care and to reinforce in every way their psychosocial rehabilitation. Also, the day-care centers support and empower the users in acclaiming their rights as equal citizens. Another goal is to promote their social and occupational integration, and to increase sensitivity of the community, aiming at de-stigmatization.

In addition, PEPSAEE operates a boarding house for people with severe mental disorders. The supported housing combines accommodation with support services. It aims to help people with mental health problems, to live as independently as possible in the community. With needs in an environment that can provide them with support, medical treatment and social integration prospects.

Results

More than 300 people with mental health problems receive supportive services from the 2 day care centers per month, gain their autonomy and quality in their lives, enhance their skills and improve their abilities and claim their right to equality in the community.

The services that PEPSAEE provides, contribute to lessen the exclusion from employment and social life. Although the economic and social crisis in Greece creates greater inequalities for the vulnerable social groups and especially those suffering from mental illness, PEPSAEE succeeds to run effectively projects that lead to psychosocial and work integration.
Residential and post-hospital care



Description

PEPSAEE through this project which was co-funded by the EU succeeded to keep the continuity in the care of the patient in his/her familiar environment and within the community, to improve the quality of life of the patient and to reinforce the social integration and the active participation of the individual in the community.

Results

More than 200 people received rehabilitative services in a 2 years period, improving their health status while reducing hospitalization. Supporting them after a relapse or preventing a relapse they helped people regain the control of their lives.

Difficulties

Residential and post-hospital care, being an innovative project for the Greek health system faced in one hand the disbelief of the health care services and on the other hand the increased demand of the provided services.


Vocational Empowerment and Inclusion

Description

A good work which responds to personal and social needs contributes to the individual’s well-being and his/her social inclusion.

PEPSAEE through the Office of Employment Support and Social Enterpreneurship supports the employment of recipients of mental health services and run interventions that allow the user to join or rejoin the labor market and to keep his job. The main objective of the Office is that the users with proper guidance and empowerment become more independent in managing their careers and their lives. Therefore a key objective of the office is the users to be fully integrated in society through work.

Furthermore the implementation of a pilot project named “Bridges of Employment” intends to the creation of a specialized model of the supported employment for mental health, to the establishment of an institutional framework for employment of users in the free market, to the development and activation of a network of employers etc.

Results

The office’s services have been developed mainly based on the model of supported employment and have been adapted to the needs of recipients of mental health services. These services are summarized as follows:
Welcome by trained worker who is also recipient of mental health services, serving as a positive model for the served and making him feel more comfortable.
Professional Profile Investigation that facilitates served to see what career option suits him best, what are the needs for support to find and keep a job and finally, to develop a work plan for the integration, which responds to his real needs and interests.
Match professional profile- job position
The empowerment of served to search for the same job with the aim of gradual independence in matter of career. Training in job search techniques.
The development of a network of employers - awareness and informing employers.
Empowerment of the beneficiaries in terms of skills relating to employment, such as communication, stress management, decision- making and time management.
Training and supporting to the recipient within and outside the working place with the aim of the effective integration in the workplace and therefore to maintain his position
Support Social Co- operatives- KoiSPE and Social Enterprises in staffing with the right people with mental illness.
Cooperation with training institutions and employment institutions


Difficulties

  • There is no comprehensive legal framework that supports the employment of people with mental disorder in the free market

  • Employers don’t have adequate information and support to enhance the motivation, the degree of mobilization and their confidence and to address the prejudices surrounding mental illness, to recruit a recipient of mental health services



Culture and mental health: a way to meet the community

Description

PEPSAEE organizes and presents cultural events such as theatre performances, art exhibitions, music events, mental health festivals, etc in open public spaces in the community e.g. parks and universities with the perspective of mixing the general population with the users of mental health services and limiting in such way the stigma and the discrimination about mental illness. Art expression is a way to understand the inner world of people with mental illness and when you communicate this to the society you can make people realize that the things that unite us are more than these that divide us. Personal contact with people with mental health problems is the most effective way to reduce discrimination and prejudice

Community education and promotion of mental health

Sensitizing the Society and the state

People with mental health problems are pre-judged, find it hard to get jobs and sustain friendships and relationships. Ignorance, fear, and stereotypes presented in the media, all contribute to negative attitudes towards mental ill health. Most people have little knowledge about mental illness and their opinions are often factually incorrect. PEPSAEE runs projects with the aim to inform, influence and motivate individuals, institutional and public audiences about mental health.

The department of interventions in the local community designs and implements health education programs for mental health e.g. in schools. The methods that it uses, interactive educational projects coordinated by specialists of mental health, cultural and artistic events (e.g. Festival of Mental Health, theatre and dance performances, Bazaars etc.), scientific conferences and educational workshops can make a difference to the attitudes of pupils. Community education about mental illness leads to Inclusion, equality of opportunity and anti-discrimination and reduces the stigma.

Difficulties

  • Reduced budget for such actions and projects

  • Lack of a joint effort from the institutions and the state to implement a plan of action in the field of the community education


Production française

INVENTAIRE des PARTENAIRES FRANÇAIS de PRATIQUES CITOYENNES

Suite à un débat avec le groupe « atelier citoyen » du 11/09/2013 les pratiques de participation citoyenne citées ont été distinguées en 3 types : à l’interne du groupe, à l’interne d’Aurore, à l’externe.

Le 25/10, l’inventaire a été complété, puis les pratiques qui seront présentées à Liège ont été choisies. Leur nombre étant supérieur à 4, il faudra regrouper certains.


  1. à l’interne du groupe :

  • vie démocratique : élection de 2 délégués du groupe, actuellement en discussion le fait de renouveler les élections afin que ce rôle « tourne » et que plusieurs personnes puissent s’essayer tenir ce rôle de représentant. Les 2 délégués siègent notamment au Comité de Pilotage du projet. En outre des personnes sont « mandatées » ponctuellement (par ex. CCPA)

  • BLOG : chacun peut s’exprimer

  • Interviews menés auprès de PA & TSx de différentes structures d’aurore, enquête sur le niveau de participation citoyenne à Aurore.

  • Atelier culturel : rôle actif et ouverture sur le monde – mise en œuvre d’un projet culturel collectif, avec l’aide du partenaire « cultures du cœur » et de la BNF.

  1. à l’interne d’Aurore

  • les CVS (conseils de la vie sociale) et autres groupes d’expression

  • prochaines élections de 2 représentants des personnes accueillies au CA d’Aurore (en cours d’organisation)

  • Aurore Kfé, co-géré avec des bénévoles et des personnes accueillies, qui peuvent animer des ateliers et assurer des permanences ; ouverture sur le quartier ; brassage des publics

  • 1 pratique propre à PRISM.

  1. à l’externe

- participation au CCPA Conseil Consultatif des Personnes Accueillies : au niveau national, les élus du CCPA (8 pers) représentent les PA auprès des pouvoirs publics, dans toutes les instances désormais.

La démocratie et la co-construction au sein du groupe :


Election 2 délégués du groupe, qui participent au Comité de Pilotage

+ mandats ponctuels

pour se répartir les missions




Enquête de terrain dans 12 services différents, menée par 3 membres du groupe, sur le niveau de participation citoyenne atteint aujourd’hui à Aurore




Co-construction du

projet Grungdtvig




Groupe

« atelier citoyen »

16 personnes

Café solidaire Belleville :

Animation d’ateliers,

Permanences, soirées-débats,

Buffets etc…

Le « faire ensemble »

Exemple : les repas collectifs lors de la rencontre à Paris, répartition des rôles

Projet culturel, micro-projets, journal…

Co-construction de règles de vie communes

Co-construction du BLOG

Discussions sur la forme

et le fond

  1   2   3   4

similaire:

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconProjet expérimental de développement Professionnel Continu : «Approche...
Approche éthique de la prise de décision en soins palliatifs, une équipe de trois professionnels s’est constituée. Les trois profils...

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconBibliographie "Pour une pédagogie de la laïcité à l’école" est un ouvrage rédigé par

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconRapport de l’atelier II l’atelier II «Réformes en matière de droit...
«Réformes en matière de droit de famille: Bilan de la situation des droits des femmes» organisé, Dans le cadre du séminaire

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconC’est pour cette raison qu’on parle souvent de retour de l’Islam depuis une trentaine d’années
«améliorées» pour être plus compréhensibles par vous, mais je n’ai pas rédigé l’ensemble. Je me tiens à votre disposition pour toute...

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconResponsabilités
«Pour une culture de la paix» dans 9 pays d’ Afrique de l’Ouest (cedeao). Programme unops project raf/98/B06 (Equipe de cinq consultants...

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconEquipe enseignante hubert Cochet, Gilles Bazin, Sophie Devienne,...

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconSection I pour tous les utilisateurs

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconRapport rédigé par

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconConseils et feuille de route d'un manager confronté à ce problème au sein de son équipe
«20% des accidents du travail, de l'absentéisme ou des conduites inappropriées, comme des bagarres» sur les lieux professionnels,...

Voici le bilan rédigé par l’équipe d’utilisateurs et de professionnels de trajets pour le séminaire de Paris iconAxe prioritaire 1 : l’accès à l’emploi pour les demandeurs d’emploi...
«emploi inclusion» a été élaborée dans le cadre de la préparation du séminaire national de concertation fse qui se tiendra le 27...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com