Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ?





télécharger 61.01 Kb.
titreComment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ?
date de publication08.07.2017
taille61.01 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
FAIRE LA PAIX VIVRE EN PAIX ETRE EN PAIX

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ?

Nous continuons ce matin notre série sur la paix.

Nous avons tous besoin de paix, le monde, la France, nos villes, nos finances, nos familles, nos couples, nos cœurs ont besoin de paix.

Jésus nous offre cette paix. « Je vous offre ma paix, je vous laisse ma paix, que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas ». Jean 14 :17 Jésus est le prince de paix, Jésus est venu nous réconcilier avec Dieu, on peut faire la paix avec Dieu et avoir sa paix dans notre vie. Jésus a un plan de paix pour notre vie : nous pouvons avoir sa paix dans notre vie, si nous suivons ces plans : vivre le pardon comme un style de vie, vivre loin de l’immoralité, aimer nos frères, travailler, s’occuper de nos affaires par des affaires des autres. Il est notre berger et il nous dirige près des eaux paisibles…

Dans les questions de paix, tout est lié :

  • Vivre en paix et faire la paix, est lié avec le fait d’être en paix et d’avoir la paix.

  • Nous ne pouvons vivre en paix les uns avec les autres que si nous sommes en paix avec Dieu.

  • Faire la paix avec soit même n’est possible que si nous avons fait la paix avec Dieu.

  • Paix extérieur est liée à paix intérieur

  • La paix n’arrivera dans ce monde que lorsque les hommes auront fait la paix avec Dieu, marcheront dans ces sentiers de paix, et cultiverons la recette de la paix.

  • Quelle est la recette de la paix ? recherchez le bien de l’autre.

  • Quel est ce secret de la paix ? Jésus. Ephésiens 2 :14 « car c’est lui qui est notre paix » !

Dieu veut que nous soyons des artisans de paix, Dieu veut que nous connaissions la paix mais Dieu veut aussi que nous apportions la paix là où nous sommes. Dieu veut que nous vivions en paix les uns avec les autres. C’est pour cela qu’il nous dit dans sa parole « Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes, s’il est possible autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez pas vous-mêmes »… Romains 12 :17-18-19.

Tout ça c’est facile, la plus part du temps. Mais on connait tous des situations ou cela n’a pas été si facile que cela. On connait toute quelque personne qui connaisse par cœur le bouton rouge de notre vie. Vous voyez ce que je veux dire ? On connait tous des personnes qui nous dérangent, nous énervent, ou font quelque chose sur nous. Certains quittent parfois une église parce que quelqu’un les énervent. D’autres quittent parce que Telle décision a été prise. D’autres se disputent ou disent à l’autre qu’il a un sérieux problème, D’autres quittent parce c’est telle personne à tel poste dans l’église. La paix est quelque chose que nous sommes d’accord de vivre, mais c’est quelque chose qui nous pose un problème profond tout de même ! On a tous des gens qui sont autour de nous qui sont super différents de nous. La question c’est comment vivre en paix avec eux ?

Justement c’est de ca dont j’aimerais vous parler ce matin ! Parce que Dieu nous dit dans sa parole que nous sommes destinés à nous entendre. Nous sommes sa famille, unis par le Salut en Jésus Christ, sa parole et le Saint Esprit, nous sommes censés vivre pour lui par pour nous même, unis et paisibles. Et si certaines choses sont difficiles nous devons les dire, avec amour et tact pour gagner l’autre. C’est Matthieu 5 :13 et Matthieu 18 :15 qui nous le disent. Mais nous devons nous entendre et vivre en paix les uns avec les autres…

Alors la question maintenant c’est comment vivre en paix avec quelqu’un de fondamentalement différent de vous ? Dieu donne un très grand élément de réponse dans Ephésiens 2 :11-19. C’est tout le texte qui est autour du verset le Christ est notre paix ! C’est un texte qui nous parle du précipice de haine qui séparé les juifs des non juifs. Et la leçon que nous pouvons tirer de cela, c’est que si Dieu a peu faire en sorte que les juifs et les non juifs qui se haïssaient ont pu vivre ensemble, Si Dieu a résolu un cas aussi grave que cela, alors nous nos relations en principe, cela devrait être du gateaux !

je vous invite à lire tous ensemble ce texte. : 11Souvenez-vous donc de ceci : autrefois, vous, païens dans la chair, traités d'incirconcis par ceux qui se disent circoncis et qui le sont dans la chair et par la main des hommes,12vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. 13Mais maintenant, en Christ-Jésus, vous qui autrefois étiez loin… vous êtes devenus proches par le sang de Christ. 14Car c'est lui notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, en détruisant le mur de séparation, l'inimitié. 15 Il a dans sa chair annulé la loi avec ses commandements et leurs dispositions, pour créer en sa personne, avec les deux, un seul homme nouveau en faisant la paix, 16et pour les réconcilier avec Dieu tous deux en un seul corps par sa croix, en faisant mourir par elle l'inimitié. 17Il est venu annoncer comme une bonne nouvelle, la paix à vous qui étiez loin et la paix à ceux qui étaient proches ;18car par lui, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père dans un même Esprit. 19Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers ni des gens de passage ; mais vous êtes concitoyens des saints, membres de la famille de Dieu.20Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre de l'angle. 21En lui, tout l'édifice bien coordonné s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. 22En lui, vous aussi, vous êtes édifiés ensemble pour être une habitation de Dieu en Esprit. »

De quoi nous parle le texte ? De transformation : « vous étiez cela, …mais maintenant vous êtes », comme Ephésiens 2 :1-10. Il nous parle du nouveau peuple de Dieu: L’Eglise, La famille de Dieu, la maison de Dieu, la construction, l’édifice qui s’éléve en temple et qui est habité lui-même par Dieu en esprit. Des privilèges que nous avons au travers du salut. Nous reviendrons là-dessus dans un court instant. Le texte est résumé par une phrase clé de Paul : Ephésiens 3 :6  « Les Païens, ont un même héritage, forment un même corps et participent à la même promesse en Christ Jésus par l’Evangile ». Que qui ? Que les juifs ! De quoi nous Paul nous parle ici ? D’égalité ! Devant la grâce de Dieu, nous sommes tous égaux. Nous sommes mis sur le même rang. Cette égalité est la base de la paix entre nous. Et c’est là sans nul doute le thème principal de ce texte « la paix dans le Christ ». Et ce texte nous enseigne au fond une chose simple et claire : Nous pouvons vivre ensemble en paix parce que nous goutons à la même grâce en Jésus Christ, nous goutons au même Christ, Or Christ est notre Paix ! Parce que nous avons tous accès auprès du Père. Nous goutons tous à ces bienfaits…

Paul explique donc ce thème, en trois phases :

  1. La première qui va du verset 11 à 13. Elle est marquée par « donc ». Souvenez-vous de ceci. Paul met l’accent sur ce que nous étions et n’avions pas.

  2. La deuxième qui va du verset 13 à 18. Marqué par Mais…dans lequel il explique le changement que Christ a opéré dans notre vie et avec les juifs.

  3. Le troisième qui va du verset 19 au 22. Marqué par « ainsi donc »il continue d’expliquer ce grand changement qui nous rassemble dans la famille de Dieu. C’est la maison de Dieu. la bâtiment spirituel, le temple que Dieu se construit et habite !

Donc la première chose que Paul dit du verset 11 à 13 c’est

  1. avant notre salut, nous n’avions aucun « droit » , nous étions loin et nous n’avions rien

« Souvenez-vous donc de ceci : autrefois, vous, païens dans la chair, traités d'incirconcis par ceux qui se disent circoncis et qui le sont dans la chair et par la main des hommes,12vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. 13Mais maintenant, en Christ-Jésus, vous qui autrefois étiez loin »

Nous étions des païens : des idolâtres, sans le vrai Dieu. Des incirconcis. La circoncision est la marque de l’alliance avec Abraham, reprise dans la loi de Moïse, symbole que Dieu les a choisit : pour un juif, un incirconcis est quelqu’un d’impur ! Privés du droit de cités : n’ayant pas le droit de séjour en Israël, considérer comme étrangers, n’ayant aucun droit de citoyen. Ces droits de citoyens sont en fait des privilèges que le peuple Juif avait suite à l’Alliance que Dieu avait avec eux. étrangers aux alliances : Ne pouvant avoir aucun bénéfice des alliances. C’est une référence aux alliances. Il y en a eu avec Abraham, Moise, David, il y a aussi la nouvelle nouvelle Alliance.

Avec Abraham : bénéfice pays, prospérité, bénédiction, justification par la foi.

Avec Moise : être un peuple mis à part, un peuple qui se distingue, un peuple de sacrificateur, un peuple qui sera fécond, propère riche et en paix s’ils observaient les commandements.

David : avoir le Fils de Dieu, fils de David qui régnerait sur un grand royaume, pouvoir faire partie de ce royaume, gouter à la grandeur.

Nouvelle alliance ! Avoir un Dieu qui sait qu’il nous est impossible de vivre pour lui par lui-même. avoir tous ces péchés pardonnés, avoir la puissance de vivre les commandements de Dieu, avoir un cœur tendre à Dieu et non dur, avoir Dieu qui s’occupe de nous et de tout.

Tout cela donne de l’espoir. Lorsque vous savez que Dieu est réaliste avec vous et qu’il procure une solution, cela donne de l’espoir !

Et bien tout cela nous ne l’avions pas ! Pourquoi ? Parce que nous n’avions pas Dieu ! Et parce que nous étions loin de lui !

au cas où vous ne croyez pas- et vous êtes loin de Dieu, la leçon que nous pouvons tirer de ce texte. c’est que vous pouvez avoir de l’Espoir pour votre vie, vous pouvez avoir part aux promesses des alliances, vous pouvez prendre part aux bienfaits que Dieu veut partager avec vous, ces « droits de citoyens » peuvent être pour vous. Vous pouvez passer d’un statut d’impurs à purs. D’un statut de Païens à un membre de la famille de Dieu !

Si nous croyons, ce que nous devons retirer de ce texte et qui est fondamentale, et « fondemental », c’est-à-dire qui servira de fondement à la manière dont nous traiterons les autres, c’est que nous n’avions aucun « droit », nous n’avions rien, nous étions loin, mais tout à changer, par la grâce et la bonté de Dieu. Maintenant nous avons tous, nous ne sommes plus loin, nous goutons à ces droits et privilèges de ceux qui font partie du peuple de Dieu ! C’est fondamental, peut-être que les autres parfois nous voient de haut ou nous méprisent, mais Dieu ne nous voit pas de haut et ne nous méprisent pas. Nous sommes enrichis par ces droits et privilèges, les promesses de Dieu, ses alliances, des bienfaits. Ces bienfaits sont tellement plus grands que tout le reste que cela nous fait aborder les choses complément différemment !

Paul continue à décrire cette transformation opérée par Dieu du verset 13 au 19. La conjonction de coordination « Mais » qu’il utilise au verset 13 montre un contraste radical entre ce que nous étions, et ce que nous sommes devenus.

  1. PAR NOTRE SALUT, TOUT A CHANGÉ, NOUS SOMMES DEVENUS PROCHES…

13Mais maintenant, en Christ-Jésus, vous qui autrefois étiez loin… vous êtes devenus proches par le sang de Christ. 14Car c'est lui notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, en détruisant le mur de séparation, l'inimitié. 15 Il a dans sa chair annulé la loi avec ses commandements et leurs dispositions, pour créer en sa personne, avec les deux, un seul homme nouveau en faisant la paix, 16et pour les réconcilier avec Dieu tous deux en un seul corps par sa croix, en faisant mourir par elle l'inimitié. 17Il est venu annoncer comme une bonne nouvelle, la paix à vous qui étiez loin et la paix à ceux qui étaient proches ;18car par lui, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père dans un même Esprit.

Le verset 13 explique la raison de ce que nous n’avions rien et le changement opéré par Dieu. Nous étions loin, nous sommes devenus proches. Un vécu loin de la présence de Dieu explique un vécu sans les bénéfices de la présence de Dieu. il faut comprendre que Dieu est un Dieu de plénitude et de relation. Il est plein de bonté, plein d’amour, plein de lumière, plein de compassion, plein de patience, pleins de fidélité. Parce qu’il est relationnel, et bon, il diffuse ces choses, ou plutôt ces choses se répandent. Les choses vont de lui à nous. C’est une donnée simple et constante qu’on retrouve dans toute la Bible. Tout part de Dieu. Tout prend sa source en lui. Il est le Dieu de toute bonté, le père des lumières. Tout a été créé par Lui. Il est l’alpha le point de départ de tout, la source à partir de laquelle tout part. ( Dieu n’est pas une statut de pierre, qui garde ce qu’il est et ce qu’il est pour lui). Ces choses, qui correspondent à des qualités intrinséques, vont de lui aux autres, à condition qu’on vive dans sa présence. Si on est loin de Dieu, on est privés de ses bienfaits : « tous sont pécheurs et sont privés de la présence glorieuse de Dieu » Romains 3 :23 c’est de cela dont Paul parle ici. On était loin donc on avait rien. Maintenant « Vous êtes devenus proches par le sang de Christ ». Cela ressort aussi la fin de cette section au verset 18… »Par lui, nous avons les uns les autres accès auprès du Père, dans un même esprit ».

Maintenant le texte ne parle pas simplement de ce que nous n’avions pas mais maintenant avons, il nous parle aussi de trois groupes de personnes, les juifs, les païens, et Dieu. Et au final, lorsque le texte dit que nous sommes maintenant proches, il affirme que nous sommes proches de Dieu et proches les uns des autres.

Regardez au verset 14 : « lui qui des deux n’en a fait qu’un ». Regardez ce qu’il dit ensuite, « il a détruit le mur de séparation qu’il y avait entre les deux » peuples. Regardez le verset 15, « il a créé avec les deux un seul homme nouveau ». Regardez le verset 16, « il a pris les deux et il a fait un seul corps ». La paix avec Dieu est pour tous. Et comme je disais tout à l’heure, Si vous faites la paix avec Dieu, vous avez la paix de Dieu, vous êtes en paix avec Dieu, et alors vous avez ce qu’il faut pour vivre en paix avec les autres et faire la paix ! (Je répète…)

Un premier élément important pour comprendre cela, c’est de comprendre ce que fait une fourmi sur un rayon de bicyclette. Lorsqu’elle se rapproche du centre, elle se rapproche des autres qui se rapprochent du centre. C’est ce qui se passe avec nous. Dieu, nous a rapprochés de Lui. Nous étions loin par notre péché. Mais parce que nous ne pouvions trouver Dieu par nous-même et que nous sommes incapables d’aller vers Dieu par nos propres moyens, Dieu a pris les devants et nous a fait aller à Lui : il nous a transportés du Royaume de Satan a son royaume. Maintenant nous sommes dans sa présence. Et du coup nous sommes proches les uns des autres ! Nous sommes tellement proches que ce texte affirme mes amis, que nous sommes un seul homme, un seul corps, un seul peuple une seule famille ! Nous sommes uns !

Un deuxième élément important pour comprendre la paix que nous avons entre nous, c’est de comprendre qu’un rapprochement de Dieu s’accompagne toujours du bienfait de sa paix. Aussi, si je reprends l’illustration de la fourmi sur la roue de bicyclette, sa proximité du centre ne la rend pas seulement proche des autres, sa proximité du centre lui procure la paix, comme la fourmi d’à côté. Du coup elles sont en paix ! Cela fonctionne pareil pour nous :!

Le thème de séparation revient sans cesse dans ce passage. Ce que Dieu a détruit au travers du salut, c’est – l’inimitié – la haine raciale qui séparait les juifs et les non juifs. D’où vient cette haine ? Le texte fait mention au verset 15 de la loi qui a été annulée par le Christ. Jésus l’a dit, il est « venu accomplir la loi » (Matthieu 5 :17 NEG). « Il est la fin de la loi » (Romains 10 :4). Il était l’homme parfait, sans tâche ni défaut qui a payé de sa vie notre péché, offrant à Dieu le sacrifice nécessaire pour notre péché. Il a apaisé Dieu, sa justice et sa colère. Son sacrifice a été mis à notre profit. Et son sacrifice début la nouvelle alliance, faisant ancien de la loi, l’ancienne alliance. La loi est donc annulée et ajournée. Clairement la loi était ce qui nourrissait la haine des juifs contre les païens ! Ce n’est pas que la loi est mauvaise, elle a été donnée par Dieu, mais les juifs vivaient la loi comme étant leur privilège, la loi n’avait été donné qu’à eux ! Ça devrait être qu’ils étaient différents, qu’ils étaient meilleurs. Dieu ne les avait pas choisis par hasard ! Bien que Dieu leur avait dit de ne pas s’enorgueillir, de ne pas croire que c’était à cause de leur mérites, ou de leur grandeur, ils s’étaient enorgueillit.

La tentation serait grande nous aussi chrétien de dire aujourd’hui, nous avons la Bible ! Nous avons l’Evangile ! Nous avons le Christ. Nous avons quelque chose que les autres n’ont pas. Dieu n’a pas fait cela sans raison. C’est que nous sommes biens ! Cela veut dire que nous sommes meilleurs que les autres ! Et honnêtement nous tombons sans cesse dedans ! Il serait facile de dire, nous valons mieux que telle église, nous valons mieux que les musulmans que les boudistes que les église chrétiennes traditionnelles. Cela peut nous pousser à nous enorgueillir et à mépriser les autres ! Ce qu’il faut comprendre, dans notre texte c’est que non pas du tout ! Devant la grâce de Dieu, nous sommes tous égaux ! Et ce que nous avons ne vient pas de notre mérite, mais du mérite de Christ. Ce n’est donc pas que nous sommes meilleurs que les autres ni que nous avons le droit ou les droits de mépriser les autres. Nos droits sont des droits acquis par Jésus-Christ à la croix. Nos droits sont en fait des privilèges en liens avec la bonté de Dieu et non avec notre bonté ! Et c’est pour cela que nous devons faire l’exercice avec Paul de nous souvenir ce que Dieu a fait de nous ! parce que c’est Dieu qui l’a fait, pas nous !

Donc, je reprends, cette Loi qui nourrissait la haine des juifs contre les païens s a été simplement enlevé, enlevant la haine qu’il y avait entre ces deux peuples fondamentalement différents. Il en résulte une séparation et une haine enlevé, donc une union et une paix de fait.

Nous sommes, à cause de cette séparation et de cette haine enlevée, un seul homme, un seul corps, nous avons le même accès auprès du Père. Ceci est un fait. C’est factuel. Tout comme la paix que nous avons avec le Christ est factuelle et donc la paix que nous avons les uns avec les autres est factuelle. Vous vous souvenez de ce que j’ai dit, si nous sommes en paix avec le Christ, nous sommes en paix les uns avec les autres. Si nous avons fait la paix avec Lui, normalement, nous sommes en paix les uns avec les autres. Si nous sommes proches de Lui, normalement nous sommes proches les uns les autres. Cela ne veut pas dire que nous devons penser tous pareils, cela ne veut pas dire que nous n’aurons pas de différences, cela ne veut pas dire que nous n’aurons pas de tensions, mais cela veut dire que nous sommes un seul peuple, un seul corps, une seule église, et que la paix qui est entre nous est factuelle.

Alors, je ne sais pas si vous avez l’impression que c’est toujours le cas. Mais avant d’analyser pourquoi, et comment nous pouvons vivre en paix les uns avec les autres, j’aimerais juste que nous terminions les versets 19 à 22. Qu’y apprenons-nous ?

  1. NOUS SOMMES LA FAMILLE DE DIEU, L’EGLISE ET SON FOYER.

19Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers ni des gens de passage ; mais vous êtes concitoyens des saints, membres de la famille de Dieu.20Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre de l'angle. 21En lui, tout l'édifice bien coordonné s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. 22En lui, vous aussi, vous êtes édifiés ensemble pour être une habitation de Dieu en Esprit. »

Le verset 19 l’affirme clairement. Tous ce que nous n’étions pas au verset 11, nous le sommes maintenant au verset 19. Nous étions étrangers aux alliances, nous ne sommes plus étrranger ! Nous n’avions pas de droit de cité, maintenant nous sommes concitoyens de la nation sainte, nous avons des droits et privilèges acquis pas Jésus à la croix ! Nous étions loin de Dieu, nous étions comme la Bible dit des gens du dehors, des gens de passage, maintenant nous sommes des gens du dedans, des gens de la maison de Dieu…des gens de sa famille. Maison ici veut dire famille et foyer. Cela veut dire que nous sommes la famille de Dieu, la famille dont Dieu prend soin !

Cela veut dire aussi que les alliances qui n’étaient pas pour nous, sont pour nous ! La grandeur du royaume d’Israël est pour nous, parce que nous régnerons avec le Christ ! Le royaume d’Israël sera le royaume de Dieu sur la terre, il sera gigantesque et nous y prendrons part ! La bénédiction d’Abraham est aussi devenue la nôtre, Galates 3 l’identifie comme étant la justification par la foi ! Dieu nous voit aussi pure, bon, saint, sans défaut et sans tâche que le Christ ! la capacité de suivre Dieu, de l’aimer de tout notre cœur ainsi que notre prochain, est possible. Dieu écrit sa loi dans notre cœur. Il pardonne tout notre péché ! toutes les promesses de Dieu dans sa parole sont pour nous !

Mes amis, permettez que je vous dise une chose, lorsque nous avons parfois du mal à vivre cette paix entre nous, je vous assure que si nous mettions notre conflit personnel à côté de toute ce que Dieu nous donne par ses alliances, ses promesses et son salut, nos conflits deviendraient tout petit ! Si nous les mettions en perspective avec la grandeur des bienfaits que Dieu nous accorde, nous trouverions qu’ils sont ridicules. Si nous comparrions les quelques tribulations, persécutions de ces conflits, à notre poids éternel de gloire, ce serait une plume !

Et la vérité, mes amis, permettez que je sois Franc avec vous, c’est que nous devons tout simplement nous repentir de ne pas toujours vivre la paix que le Christ nous offre ! nous repentir de ce que nous défendons notre beefsteak, nous repentir de que ce nous ne vivons pas toujours l’unité, nous vivons en reprochant aux autres des choses, en ne nous occupant pas de nos propres affaires. Nous devons nous repentir de ce que nous voyons la paille dans l’œil de notre frère alors que nous avons une poutre.

J’aimerais simplement terminer par les trois derniers versets. La notion de membre de la famille de Dieu à la fin du verset 19, pourrait être traduit également membre de la maison de Dieu. Vous vous souvenez pourquoi n’est-ce pas ? Famille égale maison. Nous sommes, chacun de nous qui croyons en lui sa famille et sa maison. Notez que c’est le thème de la maison qui est continué dans les versets 20, 21, 22.

Cette maison est édifiée c’est-à-dire construite sur le fondement des Apôtre et prophètes. C’est une référence historique . L’eglise a été lancée par les Apôtres et sur la révélation des prophètes. Paul en était un. Mais ce qui permet à la maison de Dieu d’être bien droite et bien construite, c’est la pierre angulaire, une pierre mis dans l’angle sur lequel on aligne tout ! Pour la maison de Dieu, la pierre est Jésus Christ. Le nom de Jésus est cité de nombreuses, fois dans notre passage. Rien de ce qui nous arrive, n’aurait était possible sans notre Seigneur Jésus Christ et son sacrifice à la croix ! Mais ce qui garantit la droiture et la solidité de la maison c’est de tout caler sur le Christ. Donc sur le fait que le Christ est notre paix. Et si nous calons tout sur Christ notre paix, il est normal de vivre en paix ensemble !

Au verset 21, nous apprenons que c’est par le Christ que la maison de Dieu est construite et s’élève. I l’a dit, « je bâtirais mon église » C’est par lui qu’elle trouve une bonne coordination, que tout va bien ensemble. Cette maison spirituelle que nous sommes, n’est rien d’autre que le temple de Dieu ! Souvenez-vous de la beauté du temple de Salomon. Aux yeux de Dieu, nous sommes encore bien plus beau que cela. Dieu nous voit aussi parfait que le Christ ne l’était ! Mais Pour que ce temple soit beau, il faut qu’il soit élevé, pourqu’il soit élévé, il faut qu’il soit bien coordonné et pour qu’il soit bien coordonné, il faut que tout soit calé sur le Christ ! Qu’est ce que cela veut dire d’être calé sur le Christ ? Si Christ est notre paix, cela veut dire que nous devons simplement vivre la paix que le Christ nous a donné les uns avec les autres.

Le verset 22 montre l’enjeu. Nous sommes un temple qui est habité par Dieu. Dieu nous habite par son Esprit. Cela nous fait penser à la gloire de Dieu qui habitait le temple. Dieu qui nous habite est la chose la plus glorieuse qui puisse exister et la plus bénéfique pour ce monde, qui a besoin de voir Dieu ! Mais pour que cela se fasse, cela doit se faire ensemble. Notez ce que le verset 22 dit «  vous êtes édifiés ensemble, pour être une habitation de Dieu en Esprit ». Pour que le plan de Dieu se réalise que nous soyons un temple habité et glorieux, nous avons besoin d’être construits par Dieu et d’être construits ensemble.

Cela veut dire, lorsqu’il y a des tensions, des conflits, des désaccords que la solution n’est pas de claquer la porte, ou de fuir. Mais amis, ce n’est pas une solution de facilité, c’est une solutino de lâcheté. Les vrais hommes font face ! Vous aurez d’autres choses impressionnantes à faire face dans votre vie ! Le Dieu qui est en vous et plus fort que celui qui est dans le monde. Le Dieu de paix est avec vous. La solution c’est de faire face et de compter sur Lui. Ne partez pas, cela brisera une relation. La solution c’est de saisir la paix que le Christ nous a déjà donné et de vous entendre. Telle est sa volonté. Voulez vous écouter sa volonté ou la vôtre ? la quelle est la meilleure ?

Constater que nous sommes différents certes, mais nous sommes une même famille, nous avons un même père, nous formons, un seul corps, un seul homme, nous avons les mêmes droits et privilèges, les mêmes promesses ! C’est égalité ! Fraternité ! Liberté ! Nous sommes libres de vivre en paix. Toute la question est de savoir si nous allons saisir la liberté que Le Christ nous donne de vivre en paix, parce qu’une telle chose est possible. Partir et fuir ne résout aucune question.

Par contre, le Christ veut que nous nous entendions, il veut que nous vivons notre unité, nous sommes de la même famille, il veut que nous soyons des artisans de paix. Ne pas le vivre met en péril sa construction et le témoignage. le Christ est mort aussi pour ce péché là.

Comme je disais tout à l’heure, si nous mettions nos tensions à la lumière de tous les bienfaits qu’il nous donne par son salut et sa grâce, nous trouverions qu’elles sont ridicules. Ce dont nous devons nous repentir de ne pas toujours vivre la paix que le Christ nous offre !

C’est pour cela qu’aujourd’hui, j’aimerai vous inviter, à prendre l’engagement toujours d’être un artisan de paix. Prenez l’engagement de saisir la paix que le Christ vous tend avec lui et avec les autres. Si Dieu a résolue l’immense inimitié entre les juifs et les païens il vous aidera aussi à vivre cette paix. L’engagement que je vous demande de prendre est de toujours saisir la paix de Christ et de poursuivre la paix. Si vous aimeriez prendre cet engagement, je vous invite à prier avec moi.

« Seigneur,

Merci de ce que tu t’es occupé de régler le problème de mon péché à la croix.

Merci de ce que tu as payé aussi pour mes manières pas correcte de traiter les autres.

Merci pour la paix que tu m’offres. Seigneur si tu as arrêté ce problème de mépris entre les juifs et les païens tu peux certainement m’aider dans mes relations avec les autres.

Aujourd’hui Seigneur, parce que ta volonté est que nous nous entendions et que nous soyons unis, je prends l’engagement de toujours être un artisan de paix.

Je prends l’engagement de chercher à m’entendre, de cultiver l’unité, de rechercher le bien des autre, de saisir la paix.

Je refuse Seigneur les pièges de la médisance, de la calomnie, de l’auto justification, le piège de m’occuper des affaires des autres, le piège de fuir plutôt que de régler un problème.

Seigneur je compterais sur ta grâce, sur le secours de ton Esprit, sur le renouvellement de l’intelligence, sur la conscience de la grandeur de ta grâce Amen ! »

similaire:

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconGroupe d’amitié Islamo Chrétienne de Châtenay-Malabry
«Le sacré dans notre société aujourd’hui… Comment mieux vivre ensemble dans une société où différentes formes de sacré coexistent...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconLa laïcité, actualité et histoire d’une idée, Bernard jolibert
«de faire vivre ensemble des hommes qui ont des croyances différentes, voire des croyances à la limite de l’incompatibilité…la laïcité,...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconNouveau statut de protection pour les personnes incapables
«administration provisoire» des biens constitue la base, mais a été étendu aux personnes. En outre, IL existe désormais une distinction...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconComment penser la convergence entre les secteurs des personnes âgées...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconDix ans après l’adoption de la loi du 11 février 2005 pour «l’égalité...
«l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées», comment estimez-vous les avancées...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? icon1. De nombreuses personnes semblent avoir le besoin ou le désir de parler d’argent
«régulièrement» par le travail et qui se plaignent de trop épargner, de ne pas oser dépenser, et qui constatent avec tristesse que,...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconComment agir pour bien vivre ensemble au collège ?
«mobiliser la réflexion des élèves sur le sens du principe de laïcité et des valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité qui lui...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconCannabis en parler aux ados Ce que les parents devraient savoir
«habitude» de consommation de cannabis. Je ne connais rien à cette drogue, comment fait-elle pour s'en procurer ? Comment en parler...

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconPartie 2 : les objectifs collectifs «Prévenir et réduire les ruptures...
«Prévenir et réduire les ruptures pour mieux vivre avec des troubles psychiques» 14

Comment vivre en paix avec des personnes fondamentalement différentes ? iconMembres titulaires, suppléants du coderpa et aux invités (voir liste jointe)
«Semaine Bleue» durant laquelle des visites touristiques étaient proposées et des ateliers ont été ouverts sur différentes thématiques...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com