Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n'étions plus que des stucks comme disaient nos gardiens





télécharger 92.47 Kb.
titrePrivés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n'étions plus que des stucks comme disaient nos gardiens
page3/3
date de publication06.07.2017
taille92.47 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
1   2   3

ZORAN MUSIC

«  Je n’ose pas le dire, je ne devrais pas le dire, mais pour un peintre c’était d’une beauté incroyable. C’était beau parce qu’on a senti toute cette douleur en dedans, tout ce que ces gens ont souffert. Je voulais faire quelque chose de précis car celui qui est mort comme ça a souffert jusqu’à la dernière seconde (.. ;) J’ai dessiné tout ça parce que j’étais peintre, c’était une nécessité intérieure »
réussissent à retourner sur les lieux de déportations, témoignent, vont dans les écoles… et au collège Carnot

Des séries télévisée sont tournées : comme « Holaucaust » en 1978 sur la NBC et En France, en 1979 sur Antenne 2

puis en 1985- 86 sort le film "Shoah » de Jacques Lanzmann

Des monuments sont érigés , ( montrer les décors en fond de scène) certes au Père Lachaise le monument à la mémoire des déportés victimes du camp d'Auschwitz _ Birkenau fut inauguré en Juin 1949 comme celui à la mémoire de Neuengamme, mais les autres furent beaucoup plus tardifs, par exemple mais celui à la mémoire de Ravensbrück le fut en 1955, celui à la mémoire de Mauthausen en 1958, celui à la mémoire de Buchenwald-Dora le fut en 1964, celui à la mémoire de Dachau en 1985, celui à la mémoire de Bergen-Belsen le fut en 1994, celui à la mémoire du Struthof en 2004
A Paris le Mémorial de la Shoah ouvre en 2005…
La parole est libérée, on parle de Mémoire, de devoir de mémoire,
Mais d'aucuns trouvent que l'on en parle trop

Pourtant rien ne doit banaliser les faits qui ne peuvent s'oublier
Tobias SCHIFF

(…) Depuis 40 ans

je n’ai jamais éteint la lumière la nuit dans ma chambre
face à moi quand je suis couché


j’ai une radio (…)

en main j’ai un livre

je me réveille avec le livre sur la poitrine
parce que si j’éteins la lumière

je suis là-bas tout de suite

dans les camps

tout de suite

le noir c’est le camp
le noir c’est la mort des autres

et en partie la mienne
le noir m’empêche de dormir (…)

la période entre le moment de la libération et aujourd’hui se raccourcit

ces années dans les camps sont de plus en plus proches
j’ose presque dire que j’y suis de nouveau


c’est comme ça (…)
une part de moi est toujours là-bas
et avec le temps cette part s’agrandit


c’est ainsi même quand je me tais
je vais dans les écoles, (…)

je dis avec Elis Wiesel

« celui qui écoute un témoin devient lui-même témoin »

et je n’ai jamais éteint la lumière la nuit dans ma chambre



GIACOMETTI – SEMPRUN à St Paul de Vence

Jorge SEMPRUN Jamais plus tard, toute une vie plus tard, même sous le soleil de St Paul de Vence (…) jamais je ne pourrais contempler les figures de Giacometti sans me souvenir de ces étranges promeneurs de Buchenwald
chant des Marais

Mais un jour dans notre vie

Le printemps refleurira
Libre enfin, ô ma patrie
Je dirai tu es à moi


REFRAIN

O, terre d’allégresse

Où nous pourrons sans cesse

Aimer
Les élèves passent, s’entrecroisent et en ôtent les chasubles qu’ils entassent en vrac
Canada et BOLTANSKI au premier plan le tas de chasubles
retour sur scène :
Outre les différents auteurs cités auxquels nous souhaitions rendre hommage, nous remercions

David Rousset,

Christophe COGNET

Jean Claude GRUMBERG

Le Mémorial de la Shoah

La revue « HISTOIRE »

L’I.N.A.

Le Collège CARNOT

Et la mairie du XVII°

WIESEL Répétons-le oublier les morts, c’est les nier une deuxième fois. C’est nier la vie qu’ils ont vécue, l’espérance qui les portait, la foi qui les animait » « Qu’est ce qui est pire que l’oubli ? De même qu’il existe des crimes contre l’Humanité, il existe de crimes contre l’oubli. »



Jacques CHIRAC lors de l’inauguration du centre européen du résistant déporté au Struthof le 03-11-2005

Dans le recueillement et l’émotion, je suis venu rappeler que la mémoire sera toujours plus forte que l’oubli. (…) Souvenez-vous toujours, n’oubliez jamais les victimes des temps les plus sombres de l’histoire des hommes ! Restez toujours vigilants, sachez résister et vous engager quand l’essentiel est en jeu. Car rien n’est jamais acquis. Opposez toujours la rigueur de la loi à ceux qui prétendent nier l’horreur de ce qui s’est passé. Combattez sans relâche ceux qui prônent, en France, et dans le Monde, la haine, le racisme, l’antisémitisme et l’intolérance. C’est votre honneur et votre devoir, en hommage aux victimes et au nom de l’avenir 
MARC PETIT

Musique Clavier+ violon + guitare : « Bella ciao »

1   2   3

similaire:

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\La douleur, la fatigue sont des signaux d’alerte émis par notre organisme...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\De nos jours, la société de consommation qui a connu des avatars...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Merci enfin à Sophie (notre Secrétaire), Patrice et Lydie (nos adjoints...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Approche méthodologique et présentation des résultats –pages 2 à 10
«démarche qualité». Cette démarche vise à affirmer nos valeurs associatives, à analyser nos missions et nos activités ainsi que nos...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Nous avons besoin du concours de nos fidèles sujets pour nous aider...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Qui sont les champions de la sous-traitance ?
«Nous sommes en avance d’un an sur nos objectifs de croissance et nous atteindrons les 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Composition du personnel à la date de l’Assemblée Générale du 03. 06. 2004
«Ô Éternel Dieu, consolide pour nous l’œuvre de nos mains» (Psaume 90. 17). C’est vers Lui, en effet, que se dirige notre prière

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Essaire. La sage-femme
«loi Bachelot» propose encore d’étendre nos compétences… mais sans aucune revalorisation de la profession, des salaires et des actes,...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Le livre blanc des ambulanciers
«volume» au détriment de la qualité pour simplement payer nos charges. Pourquoi dans la plupart de nos secteurs, nous applique t-on...

Privés de notre identité dès notre arrivée; à travers le numéro encore tatoué sur nos bras, nous n\Maitre du monde ! Notre volonté profonde est de faire Ta volonté,...
«Pourquoi as-tu honte ? C’est pour cette dignité que tu as été choisi !». La question se pose pourquoi Aharon ne se sentait pas à...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com