L’Algérie, la mutation de tous les défis





télécharger 196.71 Kb.
titreL’Algérie, la mutation de tous les défis
page1/11
date de publication06.07.2017
taille196.71 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > loi > Documentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11
L’Algérie,
la mutation de tous les défis.

Et pourtant, là est le défi. Eduquer à la tolérance

des adultes qui se tirent dessus pour des raisons ethniques

et religieuses est du temps perdu. Trop tard. Donc, l’intolérance

sauvage se combat à la racine, par une éducation constante qui doit

commencer dès la plus tendre enfance, avant qu’elle soit écrite dans un livre,

et avant qu’elle devienne une croûte comportementale trop épaisse et trop dure.

Umberto ECO – Cinq questions de morale.
Le voile des ténèbres qui assombrissait le ciel de l’Algérie commence lentement à se déchirer douze années après que la folie des hommes ait plongé ce pays, si prometteur, dans un tourbillon de démence qui l’aura mené jusqu’aux bout de l’enfer, jusqu'au bout de lui-même. A cet instant, tous les démons ne sont pas définitivement terrassés, loin de là, il y’en a qui sont encore tapis dans l’obscurité n’attendant que le moment propice pour resurgir. Toutes les blessures n’ont pas cicatrisé et pour certaines, elles ne le seront sans doute jamais. Mais voila, instinctivement, on ne peut s’empêcher d’avoir ce sentiment que quelque chose est entrain de changer et qu’un vent renouveau souffle sur ce pays, et qui autorise tous les espoirs. A côté, les défis sont nombreux et n’en sont moins pas à la hauteur des espérances que le pays nourri. Malheureusement, il ne pourra pas les surmonter seul. L’Europe en tant que puissance influente aura assurément un rôle à jouer, mais avant cela, elle doit d’abord se départir de cette attitude qui lui fait voir dans les pays de la rive sud de la méditerranée de simples débouchés commerciaux et non de véritables partenaires auxquels son destin reste incontestablement lié. Des tentatives de rapprochement ont bien été initiées sous des formes diverses : Accords d’associations, groupe des 5+5, groupe Euro-Med, forums économiques, le programme MEDA… etc, mais hélas, elles n’ont jusqu’ici pas tenu toutes leurs promesses. La France naguère si proche, semble aujourd’hui avoir perdu de cette foi et de cette affinité si particulières qui faisaient d’elle le lien privilégié entre les deux rives. Une des raisons à ce désamour est peut-être à chercher du côté de la guerre fratricide qui endeuille l’Algérie et qui suscite à la fois effroi et questionnements. Certes le combat que le pays a mené pour sa survie n’a pas été d’une propreté irréprochable avec le Bien d’un côté et le Mal de l’autre, chacun dans son rôle bien convenu. La réalité est malheureusement bien trop cruelle et complexe, car la persécution et « les dépassements » ont assurément été le pain quotidien de ces millions de miséreux pris entre deux feux ; mais les massacres, les assassinats de femmes et d’enfants innocents l’ont été aussi, et parfois à des degrés insoutenables.
Malgré tout cela, et pour la première fois, un président algérien parvient au terme de son mandat dans des conditions presque normales, sans qu’il n’ait été victime ni de coup d’Etat, ni de mort suspecte ou violente, ce qui en soi est déjà un exploit. L’élection présidentielle du 08 avril 2004 réussira-t-elle donc à mettre fin à une longue période d’incertitudes et de tragédies ? Permettez-moi à ce stade de ne pas hasarder de réponse, mais comme il se doit dans ce pays de toutes les invraisemblances, cette élection ne s’est pas déroulée comme prévue. Pouvait-elle en être autrement? Le vote sanction s’est transformé en plébiscite et le « canasson » d’hier s’est transfiguré en guide incontesté, la classe politique dite d’opposition a fini par être happée par ce fossé qui ne cesse de s’élargir entre elle et ceux dont qu’elle prétend porter la révolte et les aspirations. Quant au peuple, dont tout ce monde se revendique, il n’aspire qu’à retrouver des raisons de vivre, de la dignité, du travail, un toit et pour les plus jeunes fonder un foyer. Et c’est bien là où cette Algérie qui n’arrête pas de cultiver les paradoxes, nous offre un de ses plus beaux exemple. En effet, par la grâce de la manne pétrolière, le pays couve aujourd’hui un trésor de près de 40 Milliards de dollars alors que la population, dont plus du quart vit sous le seuil de pauvreté, manque presque de tout. C’est sans doute aussi l’odeur de cet argent qui attire si bien les hommes d’affaires du monde entier. Malheureusement, pour l’instant cet engouement ne touche que les seuls secteurs du pétrole, de la téléphonie mobile et de l’armement, pour le reste il faudra patienter. Les entreprises françaises, longtemps en retrait, se préparent, sous l’impulsion d’un partenariat entre les deux pays qui s’annonce d’exception, à reconquérir un terrain jusque-là laissé aux seuls appétits des multinationales américaines et asiatiques. Reste que pour l’Algérie le chemin à parcourir est long, la démocratie n’est pas encore définitivement une citadelle inexpugnable, la liberté d’expression demeure fragile et continue de subir les assauts des nostalgiques d’un autoritarisme suranné, et des franges entières de la société au premier rang desquelles les femmes et les « minorités culturelles » vivent difficilement le déni de leurs droits les plus élémentaires. Et puis, il y’a ces questions qui ne cessent de hanter les esprits : Comment solder les comptes d’une décennie affreusement sanglante ? La réconciliation est-elle encore possible ? Peut-on décréter le pardon sans justice ? Les réponses ne sont pas simples, mais une certitude demeure : La véritable réconciliation ne pourra pas, et ne devrait pas, se faire sur le dos de ceux qui ont souffert, et nul parmi les promoteurs de la politique de l’amnésie ne peut exiger d’une mère qu’elle absout le bourreau de ses enfants de ses crimes alors que la justice continue à faillir, ni que des cœurs meurtris retrouvent la paix alors que chacun de leur souffle est encore tout empli du souvenir des absents.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11

similaire:

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconMémoires de guerre d’Algérie = questions sensible, suscitent d’intenses...
«saigneur de l’Algérie») organise alors la conquête de l’Algérie «par les armes et par la charrue». Conquêtes très violentes (politique...

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconLe rapport des sociétés à leur passé : l’historien et les mémoires de la guerre d’Algérie
«Mémorial national de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie» (Paris)

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconFil directeur pour le professeur
«évènements d’Algérie» «d’actions de maintien de l’ordre» de «pacification», de «fellaghas» (ou terroristes). Pourquoi ce refus de...

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconAnalyse de la legislation patrimoniale algerienne
«Gouvernement Général de l’Algérie», autorité politique suprême en Algérie sous l’occupation, administrait le patrimoine culturel...

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconSahraoui bensaid, aida gasmi, imene benhafied, les forêts d'Algérie...
«Les champs cultivés ont dompté les forêts». Par ailleurs, la population autochtone, pour être à l’abri des attaques et pillages...

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconLe rapport des sociétés à leur passé : l’historien et les mémoires de la Guerre d’Algérie
«événements» : formées de trois départements français, l’Algérie ne pouvait être le théâtre d’une guerre, qui aurait, alors, été...

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconLes défis de l’aménagement urbain

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconLe Juriste d’affaires et les défis du web

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconII/Les grésilles: quartier sensible en pleine mutation

L’Algérie, la mutation de tous les défis iconNote téléchargeable sur
«Droits de mutation et montant des transactions immobilières, 1800-2007», qui elle-même actualisait et complétait une note antérieure...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com