Les fables de la fontaine à L'École





télécharger 0.52 Mb.
titreLes fables de la fontaine à L'École
page1/14
date de publication01.10.2019
taille0.52 Mb.
typeDocumentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14


Pistes

Ressources

Outils

Propositions

LES FABLES

DE LA FONTAINE

À L'ÉCOLE


Philippe ROCHER Décembre 2010

Coordonnateur RRS à Epinay-sur-Seine
SOMMAIRE



Introduction


Première partie

Dire, lire, écrire les fables

I : Lire les fables 
I.1:Les vers et les rimes 

I.1.1:« Diversité, c’est ma devise » 

I.1.2: La dimension graphique des fables

I.2:Morales et récits 
I.3:La désignation des personnages, et autres difficultés liées à la lecture des Fables De La Fontaine 
I.4:Les séquences dialoguées :

la polyphonie des fables et la fonction persuasive
I.4.1:Le corbeau et le renard et la persuasion

I.4.2:Le loup et l’agneau et l’argumentation
II : Ecrire 

II.1:Réécritures 

II.2:Transpositions génériques

II.3:Continuations 
II.4:Imitations 
II.5:Copies


III : Dire les fables 

III.1:Lire à haute voix, seul ou à plusieurs 

III.2:Mémoriser en vue d’une interprétation


Seconde partie

Fables en échos et résonances poétiques

Quelques outils pour les mises en réseaux des fables de La Fontaine


I: Le corpus des fables De La Fontaine
II: Les sources
III: La fable après La Fontaine, la continuation poétique du genre
IV: La postérité des fables De La Fontaine, allusions, réécritures et transpositions.

IV.1.: Allusions, citations et influences dans les poèmes contemporains

IV.2 : Détournements, pastiches et parodies

IV.3 :.Transpositions en bandes dessinées et en albums
V: Extraits du document d’accompagnement des programmes de littérature à l’école élémentaire

(mise en réseau et programmations des lectures)
ANNEXES
A : Bibliographie générale et sitographie
B: Pour une anthologie école-collège des fables de La Fontaine



INTRODUCTION

La Fontaine n’est pas un écrivain pour enfants. Ce sont bien «les hommes» qu’il s’agit d’instruire, comme l’indique le fabuliste dans son adresse «A MONSEIGNEUR LE DAUPHIN» qui ouvre le premier recueil des Fables. Et le lectorat de La Fontaine était composé de lettrés qui prisaient ses fables comme ils débattaient des œuvres de de Racine ou Molière: c’est que La Fontaine avait anoblit un genre jusque là plutôt didactique et prosaïque réservé au public enfantin en hissant ses Fables au rang de monuments de l’art poétique français. Et qui plus est, La Fontaine comptait certainement sur des destinataires qui non seulement appréciaient sa manière nouvelle, mais comprenaient également qu’à l’édification des esprits et aux intentions satiriques, inhérentes au genre de la fable, s’ajoutait une critique plus ciblée des rapports de force et de pouvoir de son temps. Il n’était d’ailleurs, en ce point, pas toujours aussi explicite que dans La cour du lion ou dans cette fable :
 LE RENARD ET LE BUSTE

Les grands, pour la plupart, sont masques de théâtre ;
Leur apparence impose au vulgaire idolâtre.
L’âne n’en sait juger que par ce qu’il en voit :
Le renard, au contraire, à fond les examine,
Les tourne de tout sens ; et, quand il s’aperçoit
Que leur fait n’est que bonne mine,
Il leur applique un mot qu’un buste de héros
Lui fit dire fort à propos.
C’était un buste creux, et plus grand que nature.
Le renard, en louant l’effort de la sculpture :
« Belle tête, dit-il, mais de cervelle point. »


Combien de grands seigneurs sont bustes en ce point !
La Fontaine n’est donc pas uniquement un «moraliste», d’autant que ses leçons» ne sont pas assénées comme des «vérités» définitives et qu’il ne craint pas d’énoncer des discours contradictoires et que ses morales, parfois implicites, sont souvent ouvertes à l’interprétation et sollicitent la réflexion. L’absence de dogmatisme et de préjugés, une grande liberté d’esprit, vont de pair dans les Fables avec un refus de ne pas se prendre au sérieux et un plaisir de brouiller les pistes aussi manifeste que celui de narrer en utilisant tous les ressorts poétiques de la langue. C’est sans doute cette incertitude que J.-J. Rousseau avait bien vu, lequel recommandait de ne pas donner à lire aux enfants des fables dont les moralités souvent ambiguës n’étaient pas selon lui de nature à leur permettre, à leur âge, de distinguer le bien du mal, et relativisaient paradoxalement la valeur morale de ces textes. Pire même, elles risquaient d’encourager les mauvaises mœurs en valorisant des exemples discutables.
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   ...   14

similaire:

Les fables de la fontaine à L\Integrale des fables de jean de la fontaine
«Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'Août, foi d'animal, Intérêt et principal.»

Les fables de la fontaine à L\Corpus de fables de Jean de La Fontaine commentées pour l’entretien oral
«Il n’est pas toujours bon d’avoir un haut Emploi». C’est ici qu’il y fait sa critique sociale, un haut emploi n’a pas que des avantages...

Les fables de la fontaine à L\Compte-rendu du conseil d’école du lundi 6 février 2017 Ecole Weissenburger
«relever le défi de l’école inclusive» du 2 décembre 2016 ainsi que la circulaire du 21/08/2015

Les fables de la fontaine à L\La recherche d’intérêt professionnel conduite par l’équipe pédagogique
«bâtiment des écoles». Les locaux sont partagés avec les écoles de spécialités l’Ecole ibode1, l’Ecole iade2, L’Ecole de puéricultrices...

Les fables de la fontaine à L\La Loi handicap a 10 ans / Wifi dans les écoles / Egalité femmes...

Les fables de la fontaine à L\La charte de la laicite a l'ecole la nation confie à l’école la mission...

Les fables de la fontaine à L\Mairie de fontaine-raoul

Les fables de la fontaine à L\Formateur Dr Joël fontaine

Les fables de la fontaine à L\Les strategies d’orientation des filles et des garçons post-baccalaureat...

Les fables de la fontaine à L\3. Dans l'Eau de la Claire Fontaine 8






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com