La description des établissements et services Le pôle urgence





télécharger 31.46 Kb.
titreLa description des établissements et services Le pôle urgence
date de publication10.10.2019
taille31.46 Kb.
typeDocumentos
Présentation de l’Association de Réinsertion Sociale du Limousin (ARSL)
  1. L’organisation Générale


Depuis plus de cinquante ans, l’ARSL (Association loi 1901) lutte contre toutes les formes d’exclusion, en prenant en compte l’évolution des besoins des personnes.

Créée en 1961 à l’initiative de quelques bénévoles, notamment des visiteurs de prison, l’Association sera toujours sensible aux plus démunis, ceux qui sont en rupture sociale sans soutien familial ou social. Au cours des décennies suivantes, les membres et les salariés de l’Association conjuguant leurs efforts n’auront de cesse de prendre en compte et d’analyser les évolutions sociales avec leur cortège de précarité et de misère, afin d’inventer sans cesse des réponses plus adaptées, plus pertinentes. C’est dans ce cadre que la Directrice Générale Adjointe de l’ARSL est aussi la Présidente de la Fédération Nationale des Associations de Réinsertion Sociale (FNARS) pour le Limousin.

Dans le cadre de la circulaire du 8 avril 2010 en lien avec le chantier national prioritaire 2008-2012 pour l’hébergement et le logement des personnes sans-abri ou mal logées, il a été crée sous le pilotage du Préfet, le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation 87 (SIAO), dont l’ARSL est porteuse. Ce nouveau dispositif a été l’occasion de repenser l’organisation globale de l’Association à travers la mise en place d’une nouvelle gouvernance plaçant le parcours de l’usager au cœur de notre organisation dans l’objectif de mettre en œuvre le principe du « logement d’abord ».
L’ancienne organisation, basée sur une juxtaposition d’établissements et de services essentiellement liée à l’histoire de l’Association, a laissé la place depuis fin 2011 à une nouvelle gouvernance axée sur une logique de pôles (schématisés en infra) plus en cohérence avec les évolutions territoriales et les besoins des usagers:


  • un pôle urgence (SIAO 87, instruction du RSA, 115, domiciliation)

  • un pôle insertion (la MECS, le CHRS dont le dispositif de lutte contre les violences conjugales et/ou intra familiales, l’équipe de rue, les LHSS, L’Espace Prévention Santé, les services socio-judiciaires, le service logement dont l’ALT)

  • un pôle intégration (CHUDA, CADA)

  • une Direction Générale regroupant la gestion de l’intégralité des pôles de l’ARSL, appuyée par le pôle administratif et financier en charge des domaines administratif, financier, Ressources Humaines et Qualité.


L’ARSL compte aujourd’hui une centaine de salariés.

  1. La description des établissements et services

Le pôle urgence


Le pôle urgence intègre le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO), le 115 et le service de domiciliation.

  • Le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAO) 

Les SIAO ont été crées en référence à la circulaire du 8 avril 2010. Il constitue une composante essentielle du dispositif de veille sociale sur le territoire de la Haute-Vienne. Ce dispositif est piloté par Mr le Préfet. Le 19 novembre 2010, Mr le Préfet, via une convention, a désigné l’ARSL pour porter et assurer la gestion du SIAO 87.

Outil clé de la refondation du secteur de l’Accueil Hébergement et de l’Insertion, ce nouveau service a pour objet d’être une plateforme unique et intégrée d’accueil, d’évaluation et d’orientation afin de favoriser la transition entre l’urgence sociale vers l’insertion et le logement ordinaire. Il doit permettre d’éviter les ruptures de prise en charge des usagers et apporter une réponse adaptée et continue en fonction des besoins des demandeurs.

La création des SIAO poursuit quatre objectifs :

  • Simplifier les démarches d’accès à l’hébergement ou au logement,

  • Traiter avec équité les demandes en s’appuyant sur la connaissance de la disponibilité de l’offre existante,

  • Coordonner les différents acteurs, de la veille sociale jusqu’au logement et améliorer la fluidité entre l’hébergement et le logement,

  • Participer à la constitution d’un observatoire.

Les missions sont assignées au SIAO sont les suivantes :

  • Organiser et centraliser sur le territoire départemental, l’ensemble des demandes de prise en charge des personnes ou des ménages privés de chez soi ou risquant de l’être.

  • Mobiliser, pour répondre à ces demandes, l’ensemble de l’offre qu’elle soit d’urgence ou d’insertion, ainsi que les dispositifs permettant chaque fois que cela est possible un accès direct au logement.

  • Organiser la coopération et le travail partenarial entre les acteurs, pour améliorer la connaissance réciproque et proposer les outils nécessaires à cette observation.

  • Garantir la continuité de la prise en charge et la continuité des parcours des personnes, en organisant notamment la fonction de référent personnel.

  • Le 115

Ligne téléphonique d’accueil et d’aide (écoute et orientation) aux personnes sans abri et en grande difficulté, ce service fonctionne 24h/24h et 365 jours par an. Le 115 assure la coordination des places d’hébergement d’urgence sur le département de la Haute-Vienne.

  • Le RSA

Instruction des demandes et accompagnement des personnes sans résidence stable bénéficiaires du RSA (convention Conseil Général 87).

  • Le service de domiciliation

La procédure de domiciliation permet, d’une part, aux personnes sans domicile fixe, en habitat mobile ou précaire, d’avoir une adresse administrative pour faire valoir leurs droits civils, civiques et sociaux et, d’autre part, de regrouper à une même adresse le suivi des différents droits sociaux. Ce service est assuré par le pôle urgence depuis le 1er janvier 2011.


  • L’espace prévention santé

L’Espace Prévention Santé du Centre de Jour est animé par une professionnelle de formation Aide-Médico-Psychologique. L’infirmière de l’équipe de rue assure une permanence une demi-journée par semaine pour dispenser des soins. Les objectifs de ce service portent sur un meilleur accès aux droits et aux lieux de soins des personnes en situation de grande exclusion. En termes d’orientation des publics, il s’appuie sur un réseau de partenaires locaux et pluridisciplinaires.

Le service dispose d’un espace douche, d’une laverie, et d’un lieu de stockage mis à disposition des usagers.

  • L’équipe de travail social de rue

L’équipe de rue a été créée en 1997. Elle intervient auprès de personnes en situation d’errance et de marginalisation, de jeunes marginaux de 18 à 25 ans, de personnes en situation intermédiaire et de personnes très désocialisées. Elle est composée de 2 travailleurs sociaux, dont un mis à disposition par le CCAS de la Ville de Limoges et d’une Infirmière à 0.20 ETP depuis la fin 2009. Le travail social de rue se situe en amont d’un accompagnement social institutionnel puisqu’il vise à maintenir et à rétablir un lien social

L’équipe intervient sur la ville de limoges et son périmètre reste centré au niveau de l’hyper centre de la commune et son environnement proche. Acteur opérationnel de la veille sociale, elle travaille en partenariat et en complémentarité avec d’autres équipes de maraudes sur le même secteur géographique ainsi qu’avec le 115.

Le pôle insertion




  • Le CHRS Augustins/Gartempe

En 2008 et 2009, le CHRS Augustin/Gartempe a fait l’objet d’un programme de ré-humanisation qui portait sur la réorganisation du site, la création d’un ascenseur et l’aménagement des locaux. D’une capacité de 106 places, il assure des missions d’hébergement et accompagnement à la réinsertion sociale de toute personne relevant de l’aide sociale à l’hébergement, en incluant des dispositifs particuliers (accueil de jeunes « marginaux » avec ou sans animaux, accueil 24h/24h de personnes victimes de violences conjugales et/ou intrafamiliales, accueil de personnes sous main de justice).

  • Les Lits Halte-Soins Santé (LHSS)

En octobre 2009, les LHSS sont inaugurés. Ils se situent au 09, rue St-Augustin. D’une capacité de 9 places, cette structure médico-sociale s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire qui coordonne des soins infirmiers, des suivis médicaux et assure un accompagnement social pour des personnes sans résidence stable.

  • Le service logement

Ce service met en œuvre des mesures d’Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL) (convention Conseil Général 87) ainsi que des mesures d’Accompagnement Vers et Dans le Logement (AVDL) (financement Etat). Il est également composé d’un service de sous-location à bail glissant pour un parc de 35 logements (convention Conseil Général 87).

Un parc de logement sous convention Allocation Logement Temporaire (ALT) vient compléter l’offre de réponses disponibles en matière d’accès au logement temporaire.

  • Les services socio-judiciaire (Service d’Aide Pénale et Réparation Pénale Mineurs)

Le Service d’Aide Pénale (SAP) met en œuvre, par convention avec la Cour d’Appel de Limoges, des mesures pré-sententielles : Contrôle Judiciaire Socio-éducatif (CJSE), Enquête de Personnalité (EP), Enquête Sociale Rapide (ESR) dans le cadre des Permanences d’Orientation Pénale.

En 2008, le SAP a élargi son champ de compétence en mettant en place des mesures de Placement Extérieur dans le cadre d’une convention avec le SPIP de la Haute-Vienne. Fin 2011, le service a développé une nouvelle réponse en termes d’accompagnement social auprès de personnes placées sous main de justice en partenariat avec le SPIP de la Haute-Vienne.

Le service de Réparation Pénale pour Mineurs (RPM) met en œuvre depuis le 01/12/2009, des mesures de réparation pénale pour mineurs, dans le cadre d’une convention avec la DTPJJ Haute-Vienne. La réparation est une mesure éducative1 (prononcée à l’égard d’un mineur, auteur d’une infraction. Dans le cadre de cette mesure, il lui est proposé de s’engager dans une démarche restauratrice en réalisant une activité ou une action au bénéfice de la victime ou dans l’intérêt de la collectivité. En 2012, le service était habilité pour 90 mesures.

  • Le dispositif de lutte contre les violences

Depuis 2010, le dispositif de lutte contre les violences regroupe l’ensemble des dispositifs dédiés à l’accueil et à l’accompagnement des personnes victimes de violences. Il agrège un certain nombre de compétences et de moyens autour du traitement social des violences conjugales, intrafamiliales et sexuelles. Ce dispositif se décline comme suit:

  • Mots pour Maux (crée en 1994) : accueil, information et accompagnement d’auteurs et de victimes de violences.

  • places d’accueils d’urgence (créées en 2008), réponse téléphonique 24h/24h et 7j/7.

  • l’hébergement d’insertion dans le cadre d’appartements sous convention ALT.

  • L’hébergement d’insertion et l’accompagnement social dans le cadre du CHRS

  • le partenariat national pour mise en sécurité par éloignement

Ce dispositif assure les fonctions de réfèrent violence 87 qui veille depuis 2009 à la coordination et la mise en réseau des acteurs intervenant dans le champ de la problématique de la violence.

  • Le Foyer Paul Nicolas (Maison d’Enfants à Caractère Social)

Accueil de 15 adolescents de 14 à 18 ans faisant l’objet d’une mesure administrative ou judiciaire (art.375 et suivants du code civil, et ordonnance du 02/02/45). Hébergement, suivi éducatif, initiation à la vie professionnelle dans les ateliers du foyer.

Le pôle intégration


Ce pôle comprend:

  • Le Centre d’Accueil pour Demandeur d’Asile (CADA)

Capacité de 60 places réparties dans des appartements dispersés. Accueil, hébergement, accompagnement administratif, juridique, social et médical des demandeurs d’asile, scolarisation des enfants, gestion de la sortie du centre.

  • Le Centre d’Hébergement d’Urgence pour Demandeur d’Asile (CHUDA)

Ouvert à partir de l’hiver 2008/2009, pour accueillir des demandeurs d’asile en attente d’entrée en CADA uniquement sur la période hivernale, cet établissement a pu, dès l’hiver 2010/2011, améliorer son fonctionnement en élargissant son ouverture à l’année. Aussi, depuis le 15/11/2010, le CHUDA accueille à l’année 25 personnes réparties sur 3 sites (hôtel élixir, CHRS MARIANES et Résidence Sociale ADOMA). Ces 25 places sont configurées pour accueillir toutes les compositions familiales.

La Direction Générale et le pôle Administratif et Financier


Les missions incombant à la Direction Générale et au pôle administratif et financier de l’Association au service des établissements sont les suivantes :

  • Assurer la gestion de l’ensemble de l’Association et le respect du projet Associatif

  • Accomplir les tâches relevant des ressources humaines et du domaine administratif et financier

  • Piloter la démarche qualité

  • Apporter une aide technique aux responsables des pôles.

  • Mettre en place des outils de suivis et de contrôle pour apporter une fiabilité des données et garantir l’harmonisation des pratiques souhaitées par la Direction Générale pour l’ensemble des services de l’ARSL.

  • Mettre en place des indicateurs d’évaluation pour adapter les plans d’actions/améliorations.



1 Introduite par la Loi 93-2 du 04/01/93 complétant l’ordonnance du 02/02/1945)

ARSL | 38 rue Rhin et Danube – 87280 LIMOGES


similaire:

La description des établissements et services Le pôle urgence iconProjet de loi d’adaptation de la societe au vieillissement
«personnels soignants des établissements et services mentionnés aux 1° et 3° de l’article L. 314-3-1», sont remplacés par les mots...

La description des établissements et services Le pôle urgence iconL’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux
«L’expression et la participation des usagers dans les établissements relevant du secteur de l’inclusion sociale»

La description des établissements et services Le pôle urgence icon2 Réponse à des questions concernant des projets ou dossiers particuliers
«les établissements en infrastructure, en totalité ou partiellement, doivent permettre aux services de secours d'assurer la continuité...

La description des établissements et services Le pôle urgence iconSauvegarde et restauration d’un avion Mystère IV a et d’un Jaguar...
«Pôle aéronautique d’Avord» installé dans un bâtiment des services techniques de la commune

La description des établissements et services Le pôle urgence iconRepublique francaise
La réforme territoriale initiée par la loi du 16 décembre 2010 a notamment introduit l’obligation pour les établissements publics...

La description des établissements et services Le pôle urgence iconFédération des personnels des services publics et des services de...
«franc jeu» dans l’allocation de ressources. Nous craignons, comme c’est souvent le cas dans le sanitaire, qu’il s’agisse pour les...

La description des établissements et services Le pôle urgence iconTableaux des établissements et services pour enfants et adolescents en difficultés

La description des établissements et services Le pôle urgence iconTHÈme 2 – Services Publics, un enjeu d’actualité, Les agents de la...
«redistributif» est devenu la cible privilégiée des politiques néolibérales avec pour leitmotiv : moins d'État, baisse drastique...

La description des établissements et services Le pôle urgence iconCentre de formation : 11 75 26 25 175
«Le centre communal d’action sociale peut créer et gérer en services non personnalisés les établissements et services sociaux et...

La description des établissements et services Le pôle urgence iconEtablissements et services pour adultes et familles en difficulté






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com