Note : L'ablation de matériaux appropriés déposés à la surface d'un corps permet d'en réduire l'échauffement pendant une durée limitée





télécharger 1.23 Mb.
titreNote : L'ablation de matériaux appropriés déposés à la surface d'un corps permet d'en réduire l'échauffement pendant une durée limitée
page14/21
date de publication13.10.2019
taille1.23 Mb.
typeNote
1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   21
isoschizomère, n.m.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Enzyme de restriction reconnaissant la même séquence cible qu'une autre enzyme de restriction.
Équivalent étranger : isoschizomere.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

J

jardinerie, n.f.
Domaine : Économie et finances.
Définition : Établissement commercial, souvent de dimension importante, offrant tout ce qui concerne le jardin.
Équivalent étranger : garden-center.
 (Source : arrêté du 29 novembre 1973)

jerricane, n.f.
Domaine : Tous domaines.
Voir : nourrice.

jeu décisif
Domaine : Sport/Tennis.
Définition : Jeu de conclusion d'une manche destiné, en cas d'égalité à six jeux partout, à départager les joueurs par un décompte de points particulier.
Voir aussi : manche décisive.
Équivalent étranger : tie-break.
 (Source : arrêté du 21 décembre 1990)

K

kilobase, n.f.
Abréviation : kb.
Domaine : Génétique moléculaire.
Définition :
1. Unité correspondant à 1 000 bases d'un acide nucléique monocaténaire.
2. Par extension, unité correspondant à 1 000 paires de bases d'ADN bicaténaire.
Note : Dans la seconde acception, « kilobase » est un synonyme de « kilopaires de bases » (kbp).
Équivalent étranger : kilobase (kb).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

kiosque, n.m.
Domaine : Tourisme.
Définition : Présentoir, à l'origine circulaire, destiné à la restauration en libre-service.
Équivalent étranger : scramble.
 (Source : arrêté du 30 juin 1992)

L

laboratoire chaud
Domaine : Ingénierie nucléaire/Radioprotection.
Définition : Laboratoire équipé pour la manipulation ou le traitement de substances fortement radioactives.
Équivalent étranger : hot laboratory.
 (Source : arrêté du 30 novembre 1989)

langage à objets
Domaine : Informatique.
Définition : Langage adapté à la programmation par objets.
Note :
1. On entend par « objet » une entité constituée d'un ensemble d'informations et de lois de comportement.
2. Le terme « langage orienté objets » est déconseillé.
Voir aussi : programmation par objets.
Équivalent étranger : object-oriented language.
 (Source : arrêté du 19 février 1993)

largage, n.m.
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Parachutage de personnel ou de matériel.
Équivalent étranger : dispatching, dropping.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

largeur de couloir
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Voir : largeur de fauchée.

largeur de fauchée
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Synonyme : largeur de couloir.
Définition : Largeur de la bande de terrain observée dont l'axe est parallèle à la trace du véhicule spatial ou aérien.
Équivalent étranger : swath width.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

largueur, n.m.
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Spécialiste chargé, à bord d'un aéronef, du parachutage de personnel ou de matériel.
Équivalent étranger : dispatcher.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

laser d'absorption différentielle
Abréviation : lad.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Physique-Optique.
Définition : Laser utilisé pour procéder au sondage par télédétection par absorption différentielle.
Voir aussi : sondage par télédétection, absorption sur trajet au limbe.
Équivalent étranger : differential absorption laser (DIAL).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

lasso, n.m.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Structure intermédiaire formée lors de l'épissage de certains introns.
Équivalent étranger : lariat.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

liaison spécialisée
Abréviation : LS.
Domaine : Télécommunications.
Définition : Liaison de télécommunication entre deux points d'un réseau public, réservée à un usage déterminé.
Note :
1. Le terme « liaison spécialisée » (LS) désignait antérieurement une liaison louée (LL) qui a aujourd'hui une acception différente.
2. Les termes « liaison dédiée » et « ligne dédiée » ne doivent pas être utilisés.
Équivalent étranger : dedicated line.
 (Source : arrêté du 3 octobre 1984)

lidar, n.m.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Capteur actif utilisant comme source émettrice un laser.
Note :
1. Le terme « lidar » est l'acronyme de l'expression angloaméricaine « light detection and ranging », qui se traduit en français par « détection et télémétrie par la lumière ».
2. Le lidar est utilisé pour la mesure des distances, la détection et, éventuellement, la localisation de constituants des milieux rencontrés.
Équivalent étranger : lidar.
 (Source : arrêté du 31 mars 1987)

lidar atmosphérique
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Lidar destiné à la détection et, au besoin, à la localisation de polluants et de certains constituants de l'environnement atmosphérique.
Équivalent étranger : atmospheric lidar.
 (Source : arrêté du 31 mars 1987)

lidar à effet Doppler
Forme elliptique : lidar Doppler.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Lidar atmosphérique qui mesure l'effet Doppler sur le faisceau rétrodiffusé par des particules (diffusion de Mie) ou des molécules (diffusion de Rayleigh) du milieu, et permet de déduire la vitesse relative (celle du vent en altitude, par exemple).
Voir aussi : lidar, lidar atmosphérique, lidar à diffusion de Mie, lidar à diffusion de Raman, lidar à diffusion de Rayleigh.
Équivalent étranger : Doppler-lidar.
 (Source : arrêté du 27 décembre 1994)

lidar à diffusion de Mie
Forme elliptique : lidar Mie.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Lidar atmosphérique qui utilise la diffusion Mie de son faisceau par les particules en suspension dans le milieu étudié.
Note : Aussi bien dans la troposphère que dans la stratosphère, les lidars à diffusion de Mie permettent d'étudier les aérosols et les poussières, les nuages dans leur constitution et leur géométrie, et d'établir leur répartition spatio-temporelle.
Voir aussi : lidar, lidar atmosphérique, lidar à diffusion de Raman, lidar à diffusion de Rayleigh, lidar à effet Doppler.
Équivalent étranger : Mie-lidar.
 (Source : arrêté du 27 décembre 1994)

lidar à diffusion de Raman
Forme elliptique : lidar Raman.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Lidar atmosphérique utilisant la diffusion de Raman de son faisceau par certaines molécules du milieu étudié.
Note :
1. Le lidar à diffusion de Raman est utilisé pour effectuer notamment des mesurages de la teneur en vapeur d'eau ou en méthane dans la troposphère, de la teneur en ozone dans la stratosphère.
2. La faible efficacité du processus de Raman impose d'effectuer des corrections du signal de rétrodiffusion de Rayleigh et de Mie.
Voir aussi : lidar, lidar atmosphérique, lidar à effet Doppler, lidar à diffusion de Mie, lidar à diffusion de Rayleigh.
Équivalent étranger : Raman-lidar.
 (Source : arrêté du 27 décembre 1994)

lidar à diffusion de Rayleigh
Forme elliptique : lidar Rayleigh.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Lidar atmosphérique utilisant la diffusion de Rayleigh de son faisceau par les molécules du milieu étudié, pour déterminer les variations de leur densité et de leur température.
Note :
1. En l'absence de diffusion de Mie, la méthode du lidar à diffusion de Rayleigh est aussi applicable depuis le sol pour effectuer des mesurages entre trente et cent kilomètres d'altitude environ.
2. Le premier instrument de ce type a été développé à l'observatoire de Haute-Provence dès 1978, par le CNRS. Une version opérationnelle y fonctionne en routine depuis 1981. 
Voir aussi : lidar, lidar atmosphérique, lidar à diffusion de Mie, lidar à diffusion de Raman, lidar à effet Doppler.
Équivalent étranger : Rayleigh-lidar.
 (Source : arrêté du 27 décembre 1994)

lidar imageur
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Capteur actif imageur utilisant comme source émettrice un laser.
Note : Le terme « radar à laser », parfois employé comme équivalent de l'expression angloaméricaine « laser radar », est à proscrire en raison du caractère contradictoire de ces deux notions.
Équivalent étranger : imaging lidar.
 (Source : arrêté du 31 mars 1987)

ligature, n.f.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Formation d'une ligature phosphodiester entre deux polynucléotides.
Note : Cette réaction est catalysée par une ligase.
Équivalent étranger : ligation.
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ligaturer, v.tr.
Domaine : Génétique moléculaire/Génie génétique.
Définition : Action de former une liaison phosphodiester entre deux polynucléotides.
Note : Le terme « liguer » ne doit pas être utilisé dans ce sens.
Équivalent étranger : ligate (to).
 (Source : arrêté du 14 septembre 1990)

ligne (en)
Domaine : Informatique.
Définition :
1. Se dit d'un matériel lorsqu'il fonctionne en relation directe avec un autre.
2. Se dit d'un service accessible par l'intermédiaire d'un réseau.
Équivalent étranger : on-line, online.
 (Source : arrêté du 22 décembre 1981)

ligne d'alimentation
Domaine : Défense-Électricité.
Définition : Ligne de transport d'énergie électrique reliant directement un générateur au réseau de distribution ou un émetteur-récepteur à l'antenne.
Voir aussi : câble coaxial.
Équivalent étranger : feeder.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

ligne de balayage
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Zone du sol observée lors de la mise en œuvre successive des détecteurs d'une rangée particulière.
Voir aussi : période de ligne.
Équivalent étranger : scan line.
 (Source : arrêté du 10 janvier 1986)

ligne de charge constante
Domaine : Hydraulique.
Définition : Ligne de points d'égal potentiel ou d'égale charge hydrauliquedans un milieu bidimensionnel ou tridimensionnel.
Note : On trouve, dans une acception voisine, « ligne équipotentielle » et « courbe équipotentielle ».
Équivalent étranger : equipotential line.
 (Source : arrêté du 7 avril 1987)

ligne de courant
Domaine : Hydraulique.
Définition : Ligne idéale qui représente la trajectoire théorique d'une particule d'eau en mouvement dans un aquifère lorsque l'écoulement est permanent.
Équivalent étranger : stream line.
 (Source : arrêté du 7 avril 1987)

ligne de l'image
Forme elliptique : ligne-image.
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Rangée de pixels en ordre successif présentés sous forme numérique ou leur représentation sous forme analogique.
Voir aussi : pixel.
Équivalent étranger : image line.
 (Source : arrêté du 10 janvier 1986)

ligne de substitution
Domaine : Économie et finances/Banque-Marchés
Définition : Engagement, ne constituant pas une caution, accordé par un ou plusieurs établissements de crédit à un émetteur de billets de trésorerie et garantissant à ce dernier qu'un concours lui sera consenti si la situation du marché ne permet pas de procéder au renouvellement de ces billets.
Équivalent étranger : back-up line.
 (Source : arrêté du 18 février 1987)

ligne équipotentielle
Domaine : Hydraulique.
Voir : ligne de charge constante.

limite de manœuvre
Domaine : Défense-Aéronautique.
Définition : Valeur maximale du facteur de charge normal acceptable pour le pilotage d'un avion en évolution.
Note : Cette limite peut être déterminée par l'apparition de phénomènes incontrôlables, échappée de roulis, autocabrage, ou par des vibrations trop intenses.
Équivalent étranger : manœuvre limit.
 (Source : arrêté du 5 octobre 1984)

limite de résolution
1. Domaine : Télédédection spatiale-Sciences et techniques spatiales/Physique.
Définition : La plus petite variation perceptible par un système de mesure de la grandeur étudiée.
Voir aussi : résolution, pouvoir de résolution.
Équivalent étranger : resolving limit.
2. Domaine : Physique-Optique.
Définition : La plus petite distance linéaire ou angulaire mesurée dans l'espace objet, séparant deux points dont le système donne des images distinctement séparables.
Équivalent étranger : resolving limit.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

limite de résolution au sol
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Plus petite distance au sol entre deux points objets de la scène apparaissant distincts sur l'image.
Voir aussi : résolution.
Équivalent étranger : ground resolution.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

limite de résolution radiométrique
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Plus petite différence d'intensité entre deux niveaux du signal radiométrique détectée par le capteur utilisé.
Voir aussi : résolution.
Équivalent étranger : radiometric resolution.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

limite de résolution spectrale
Domaine : Télédétection spatiale-Sciences et techniques spatiales.
Définition : Plus petit écart entre deux longueurs d'onde séparées que permet de distinguer le capteur utilisé.
Voir aussi : résolution.
Équivalent étranger : spectral resolution.
 (Source : arrêté du 25 septembre 1984)

liquidation de sinistres
Domaine : Économie et finances/Assurance.
Définition : Déroulement des règlements, des recours et des provisionnements concernant un ensemble de sinistres déterminés.
Note :
1. On parlera d'un accord de liquidation de sinistres dans le cas où une entreprise d'assurance, qui désire interrompre certaines de ses activités, confie à une autre la gestion jusqu'à leur terme des dettes qu'elle a contractées envers des victimes d'accident.
2. En assurance ou en réassurance, on parlera de cadence de liquidation pour analyser le rythme de consommation des provisions de sinistres.
Équivalent étranger : run-off.
 (Source : arrêté du 11 janvier 1990)

lissage, n.m.
Domaine : Santé-Médecine.
Définition : Technique chirurgicale destinée à supprimer les rides du visage.
Équivalent admis : lifting.
 (Source : arrêté du 2 janvier 1975)

listage, n.m.
Domaine : Informatique.
Définition :
1. Action de lister.
2. Document produit en continu par une imprimante d'ordinateur (dans cette acception, on dira plus simplement « liste »).
Équivalent étranger : listing.
 (Source : arrêté du 22 décembre 1981)

liste d'interconnexions
Domaine : Électronique/Composants électroniques.
Définition : Énumération des connexions entre les différents composants ou blocs fonctionnels d'un circuit.
Équivalent étranger : netlist.
 (Source : arrêté du 29 avril 1992)

liste de vérification
Domaine : Tous domaines.
Définition : Document écrit servant d'aide-mémoire, indiquant dans l'ordre les différentes opérations ou vérifications à effectuer avant, pendant ou après la mise en œuvre d'un matériel.
Équivalent étranger : check list.
 (Source : arrêté du 12 août 1976)

lister, v.tr.
Domaine : Informatique.
Définition :
1. Produire un document en continu à l'aide d'une imprimante d'ordinateur.
2. Présenter sous forme de liste des données ou des instructions.
Équivalent étranger : list (to).
 (Source : arrêté du 22 décembre 1981)

lithergol, n.m.
Domaine : Sciences et techniques spatiales/Propulsion.
Synonyme : propergol hybride.
Définition : propergol composé d'un ergol solide et d'un ergol liquide.
Équivalent étranger : lithergol.
 (Source : arrêté du 20 février 1995)

location avec option d'achat
Abréviation : LOA.
Domaine : Économie et finances/Banque-Marchés.
Définition : Technique par laquelle un établissement de crédit donne en location à un preneur (pour un usage non professionnel) un bien acheté à cet effet, en vertu d'un contrat à l'issue duquel celui-ci, peut pour un prix convenu, devenir propriétaire de ce bien, en levant l'option d'achat initialement stipulée à son profit.
Note :
1. Le preneur peut, dans certains cas, devenir propriétaire au cours du contrat en versant la totalité des loyers non échus, plus une pénalité éventuelle.
2. L'expression « location avec option d'achat » (LOA) s'est progressivement substituée à l'expression « location avec promesse de vente » (LPV) qui figure encore dans les textes législatifs et règlementaires originels.
3.  Le terme anglais « leasing » recouvre de nombreuses autres techniques regroupées sous le terme générique de « crédit-bail ».
Voir aussi : crédit-bail, cession-bail.
 (Source : arrêté du 11 janvier 1990)

logiciel, n.m.
Domaine : Informatique.
Définition : Ensemble des programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d'un ensemble de traitement de données.
Équivalent étranger : software.
 (Source : arrêté du 22 décembre 1981)

logiciel à contribution
Domaine : Informatique.
Définition : Logiciel mis à la disposition du public par son auteur, moyennant le versement d'une contribution en cas d'utilisation effective.
Équivalent étranger : shareware.
 (Source : arrêté du 19 février 1993)

logiciel de groupe de travail
Forme abrégée : logiciel de groupe
Domaine : Informatique.
Définition : Logiciel permettant à un groupe d'utilisateurs de travailler en collaboration sur un même projet sans être nécessairement réunis.
Équivalent étranger : groupware.
 (Source : arrêté du 19 février 1993)

logiciel de vérification de schéma
Abréviation : LVS.
Domaine : Électronique/Composants électroniques.
Définition : Logiciel permettant de comparer la topologie d'un circuit par rapport au schéma d'origine et de vérifier la continuité électrique.
Équivalent étranger : layout versus schematic (LVS).
 (Source : arrêté du 29 avril 1992)

logiciel éducatif
Domaine : Informatique.
Voir : logiciel pédagogique.

logiciel pédagogique
Domaine : Informatique.
Synonyme : logiciel éducatif.
Définition : Logiciel didactique utilisé pour l'enseignement assisté par ordinateur.
Note : On trouve parfois « didacticiel », qui n'est pas recommandé.
Équivalent étranger : educational software, teachware, courseware.
 (Source : arrêté du 27 août 1992)

lot, n.m.
Domaine : Pétrole.
Définition : Quantité d'un même produit pétrolier liquide, expédiée séparément dans une canalisation ou un pipeline.
Voir aussi : pipeline.
Équivalent étranger : batch.
 (Source : arrêté du 12 janvier 1973)

1   ...   10   11   12   13   14   15   16   17   ...   21

similaire:

Note : L\Problème : Comment la reproduction sexuée permet-elle de brasser...
«rin» concerne un gène responsable de la maturation du fruit. Des plants mutés présentent une maturation inhibée (maturation lente)...

Note : L\Article 3 : siège social le siège social est fixé à adresse complète....
«votre secteur» conformément aux dispositions des articles 55 et suivants du Code Civil Local

Note : L\R É p u b L i q u e f r a n c a I s e
«E. leclerc» d’une surface de vente de 1 700 m², portant cette surface à 2 900 m² à le boulou (Pyrénées Orientales)

Note : L\Accroissement saisonnier d’activite, pour une duree maximale de 6...

Note : L\Allevard note de presentation
«surface de plancher»; suppression du cos et de la possibilité d’imposer une superficie minimale de terrain (application de la loi...

Note : L\Note de dossier
«OM, cendres, matériaux de démolition, vieilles ferrailles, déchets divers, à l’exclusion d’hydrocarbures et de produits ou déchets...

Note : L\On note le côté du carré, et sa surface (on a donc )

Note : L\Constitution – affiliation durée siège social – objet
«développer dans la population le sentiment du devoir, l'éducation morale, l'enseignement rationnel des premiers soins à donner,...

Note : L\Contrat à durée déterminée pour l’emploi d’un jeune pendant ses vacances universitaires

Note : L\Selon que ces différenciations sont bénéfiques ou négatives. Cette...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com