Science qui étudie l'atmosphère terrestre. Elle a pour objet d'en connaître les états pour comprendre les phénomènes qui s'y déroulent afin de décrire le





télécharger 124.8 Kb.
titreScience qui étudie l'atmosphère terrestre. Elle a pour objet d'en connaître les états pour comprendre les phénomènes qui s'y déroulent afin de décrire le
page4/4
date de publication13.10.2019
taille124.8 Kb.
typeDocumentos
1   2   3   4

Le brouillard de rayonnement

Ce brouillard apparaît généralement en fin de nuit lorsque l’air est très humide, qu’il n’y a pas de vent et que la température chute rapidement. Ce brouillard est typiquement terrestre et peut persister plusieurs jours en période hivernale. Il se dissipe en matinée sous l'action du rayonnement solaire, en commençant par la base, évoluant parfois en une couche de nuages bas (stratus).
Le brouillard givrant est un cas spécifique de brouillard de rayonnement : c'est un brouillard composé de gouttelettes d'eau surfondue (à l'état liquide par température négative, elles gèlent au moindre contact). Les brouillards givrants peuvent entraîner des dépôts importants sur les chaussées, barrières de sécurités, mais également sur la végétation, sur les lignes électriques, etc.


  • Le brouillard d'advection

C’est un brouillard qui se forme lorsqu'une masse d'air chaud et humide se déplace sur une surface relativement froide. Il se forme sur les grandes étendues d’eau (lacs ou mers).
Formation : La base de la masse d'air se refroidit au contact de la surface froide et ce refroidissement se propage sur une certaine épaisseur. Le refroidissement entraîne la liquéfaction de la vapeur d'eau en minuscules gouttelettes maintenues en suspension par la turbulence et le vent léger.
 Ce brouillard est rarement très dense (visibilité rarement inférieure à 100 m), mais son épaisseur verticale est importante et il peut se former à tout moment de la journée.
 La plupart des brouillards rencontrés en haute mer sont des brouillards d'advection. Leur dissipation se produit avec le réchauffement de la surface froide ou par un changement de masse d'air, au passage d'un front par exemple.
Les dangers du brouillard :

Le brouillard est un phénomène particulièrement dangereux pour l’aéronautique : en plus de réduire la visibilité, les brouillards peuvent entraîner de faibles précipitations sous forme de bruine, voire de neige, et des phénomènes de dépôts liquides ou givrants par températures négatives. La réduction de visibilité qu’il entraîne empêche tout vol à vue : le sol n’est pas toujours visible et les obstacles de grandes dimensions verticales ne sont aperçus que trop tard pour être évités.
Dans le cas de la brume, il est possible que les conditions météo minimales légales pour le vol à vue soient réunies mais la plus grande prudence s’impose et il est préférable de bien connaître la région survolée pour ne pas se perdre et assurer la sécurité. Si le brouillard est très dense, il est possible que les vols aux instruments ne soient pas possibles non plus. En effet, il faut une visibilité minimale au pilote pour s'assurer que son avion ne va pas quitter la piste au décollage. À l’atterrissage il faut pouvoir apercevoir la piste (ou au moins son balisage) pour poser correctement l’avion.
Symboles sur les cartes météorologiques :



https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/1b/symbol_mist1.png?uselang=fr

Brouillard

Brume




        1. Le givre

Le givre est un dépôt de glace provenant de la congélation de gouttelettes de brouillard ou de nuages en surfusion (dont la température est négative), sur des objets dont la surface est à une température inférieure ou égale à 0°C.
 Il se dépose sur des objets exposés au vent. En altitude, le vent violent accroit sa formation.

 En atmosphère libre(2), il se dépose surtout sur les parties des aéronefs exposées au vent, bords d'attaque des ailes et pales d'hélices, dont il déforme dangereusement les caractéristiques aérodynamiques.

Symboles sur les cartes météorologiques :

http://www.lavionnaire.fr/siteimgmeteo/symgivragefort.png

http://www.lavionnaire.fr/siteimgmeteo/symgivragemodere.png

http://www.lavionnaire.fr/siteimgmeteo/symgivragefaible.png

Givrage fort

Givrage modéré

Givrage faible


Remarque : le point de givrage (ou température du point givrage ou point de gelée) est la température à laquelle, tout en gardant inchangées les conditions barométriques courantes, l'air devient saturé de vapeur d'eau par rapport à la glace. Le point de givrage est donc l'équivalent du point de rosée pour la condensation de la vapeur d'eau directement en cristaux de glace et non en micro-gouttelettes. C'est le phénomène de déposition, qui survient lorsque le point de givre est atteint, qui crée la gelée blanche (ou simplement gelée).


        1. Les turbulences




        1. L’orage



  1. L’information météo

    1. Les cartes TEMSI

La carte TEMSI (TEMps SIgnificatif) est une carte représentative du temps significatif prévu pour une heure fixe sur une zone géographique déterminée.
Pour aller plus loin :

    1. Le METAR

Un METAR (officiellement METeorological Aerodrome Report mais parfois défini par METeorological Airport Report ou METéo d’ARrivée) est un rapport d'observation (et non de prévision) météorologique pour l'aviation.
Ces messages sont rédigés selon un modèle type et donnent les indications suivantes :

  • type de message ;

  • le code OACI(3) de l'aéroport ou aérodrome pour lequel est émis le METAR ;

  • heure TU (Z, prononcé "Zoulou", signifie : UTC) de l’observation ;

  • direction et force du vent (éventuellement des rafales) ;

  • visibilité ;

  • météores ;

  • nuages (nébulosité, hauteur de base et genres) ;

  • température et température du point de rosée ;

  • pression (QNH(4) et en général QFE(3)) ;

  • pistes en service pour les décollages et les atterrissages ;

  • phénomènes significatifs récents (mais pas au moment de l’observation).


Exemple de METAR français :

METAR LFPO 201630Z 18005KT 4000 -SHRA SCT030 BKN050 18/12 Q1014 NOSIG=

Signification :

LFPO : Paris Orly

201630Z : observation pour le 20 du mois à 16h30 UTC

18005KT : vent du 180° (Sud), vitesse 5 nœuds

4000 : Visibilité horizontale de 4 km ("9999" signifierait "supérieure à 10 km")

-SHRA : Averses (SH = shower) de pluie (RA = rain) de faible intensité (-)

SCT030 : Nuages épars (SCT = scattered) à 3000 pieds

BKN050 : Nuages fragmentés (BKN = broken) à 5000 pieds

18/12 : Température +18°C, point de rosée +12°C

Q1014 : Pression de 1014 hPa QNH (rapportée au niveau de la mer)

NOSIG : Pas d'évolution prévue pour les 2 heures à venir

= : Fin du message
 Ceci n'est qu'un exemple de METAR, ils peuvent contenir beaucoup plus d'informations (lien).


1 Ouvrage dont les objectifs initiaux étaient d'aider à la formation des météorologistes et de promouvoir un vocabulaire plus cohérent pour la description des nuages.

2 Voir glossaire

3 Le code OACI (ou ICAO code en anglais) est un code attribué par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI, ou ICAO en anglais) à un aérodrome, une région aérienne, une compagnie aérienne, un type d'aéronef ou une immatriculation d'aéronef.


4 Voir chapitre navigation
1   2   3   4

similaire:

Science qui étudie l\Le Bulletin de liaison
«Mieux connaître les usages de pesticides pour comprendre les expositions», tel est le titre de ce colloque qui aura lieu le 11 et...

Science qui étudie l\Selon Dajoz "l'Ecologie est la science qui étudie les conditions...

Science qui étudie l\Les aspects juridiques de la biometrie par Claudine guerrier, avec...
«la science qui étudie, à l’aide des mathématiques, ( statistiques, probabilités ) les variations biologiques à l’intérieur d’un...

Science qui étudie l\La bibliométrie, qu’est-ce que c’est ?
«Science citation Index» sur le modèle du «Shepard’s Citation»= une collection de publications régulières qui regroupe toutes les...

Science qui étudie l\L’aérodynamique, dont l’étymologie évoque immédiatement l’action...

Science qui étudie l\Essai de modélisation pour la formation des professionnels
La main semble bondir en liberté et se délecter de son adresse : elle exploite avec une sécurité inouïe les ressources d’une longue...

Science qui étudie l\Page 3 Les deux juges : Paolo Borsellino et Giovanni Falcone
«sa» Sicile native, elle va comprendre de manière plus convaincante ce qui se passe dans son pays, tout ce qui est caché, dissimulé,...

Science qui étudie l\I-maghnia une ville favorable a l’immigration clandestine
«trabendo» (contrebande) par excellence, elle est le lieu idéal pour tout ce qui activités illégales. Les clandestins espèrent trouver...

Science qui étudie l\L'objet de toute introduction est, pour l'essentiel, d'expliquer...
«purs» juristes les notions générales et le vocabulaire indispensables pour comprendre, avant l'intervention éventuelle d'un juriste...

Science qui étudie l\La nouvelle science politique américaine : la théorie politique des federalist Papers
«Publius», qui est le nom collectif des auteurs des fp4, s’inspirera de ses prédécesseurs, que ce soit pour en suivre les enseignements...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com