Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h





télécharger 32.45 Kb.
titreContrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h
date de publication13.10.2019
taille32.45 Kb.
typeDocumentos

Contrôle physique-chimie n°1 - 30/09/09 Durée : 2h



- Lisez bien les énoncés

- Pour chaque question, donnez le raisonnement suivi : formule littérale + applications numériques + résultat avec les unités et un nombre correct de chiffres significatifs + phrase brève et précise exprimant le résultat demandé.
CHIMIE : ( 10 pts )
chimie et spéléologie (Liban, Juin 2004)
Dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire sur le thème de la spéléologie, des élèves de terminale doivent faire l’exploration d’une grotte où ils risquent de rencontrer des nappes de dioxyde de carbone CO2. A teneur élevée, ce gaz peut entraîner des évanouissements et même la mort. Le dioxyde de carbone est formé par action des eaux de ruissellement acides sur le carbonate de calcium CaCO3 présent dans les roches calcaires. Le professeur de chimie leur propose d’étudier cette réaction.
Données :

  • Température du laboratoire au moment de l’expérience : 25°C soit T = 298 K

  • Pression atmosphérique : Patm = 1,020.105 Pa

  • Loi des gaz parfaits : PV = nRT

  • Constante des gaz parfaits : R = 8,31 SI

  • Masses molaires atomiques, en g.mol-1 : M(C) = 12 ; M(H) = 1 ; M(O) = 16 ; M(Ca) = 40

  • Densité d’un gaz par rapport à l’air : d = M/29, où M est la masse molaire du gaz


Dans un ballon, on réalise la réaction entre le carbonate de calcium CaCO3 (s) et l’acide chlorhydrique (H3O+ + Cl- (aq)). Le dioxyde de carbone formé est recueilli, par déplacement d’eau, dans une éprouvette graduée.

Un élève verse dans le ballon un volume VS = 100 mL d’acide chlorhydrique à 0,10 mol.L-1. A la date t = 0s, il introduit rapidement dans le ballon 2,0 g de carbonate de calcium tandis qu’un camarade déclenche le chronomètre. Les élèves relèvent les valeurs du volume V(CO2) de dioxyde de carbone dégagé en fonction du temps. Elles sont répertoriées dans le tableau ci-après. La pression du gaz est égale à la pression atmosphérique.


t(s)

0

20

40

60

80

100

120

140

160

180

200

220

V(CO2)

0

29

49

63

72

79

84

89

93

97

100

103




t(s)

240

260

280

300

320

340

360

380

400

420

440

V(CO2) (mL)

106

109

111

113

115

117

118

119

120

120

120


La réaction chimique étudiée peut être modélisée par l’équation :

CaCO3(s) + 2 H3O+  Ca2+(aq) + CO2(g) + 3 H2O(solv)

  1. Calculer la densité par rapport à l’air du dioxyde de carbone. Dans quelles parties de la grotte ce gaz est-il susceptible de s’accumuler ?

  2. Déterminer les quantités de matières initiales de chacun des réactifs.

  3. Dresse le tableau d’avancement de la réaction. En déduire la valeur xmax de l’avancement maximum. Quel est le réactif limitant ?

  4. Exprimer l’avancement x de la réaction à une date t en fonction de V(CO2), T, Patm et R. Calculer sa valeur numérique à la date t = 20s.

  5. Calculer le volume maximum de gaz susceptible d’être recueilli dans les conditions de l’expérience. La transformation est-elle terminée ?

  6. Les élèves ont calculé les valeurs de l’avancement x et reporté les résultats sur le graphe donné en annexe (à rendre avec la copie).

    1. Donner l’expression de la vitesse volumique de réaction en fonction de l’avancement x et du volume VS de solution. Comment varie la vitesse volumique au cours du temps ? Justifier à l’aide du graphe.

    2. Déterminer la vitesse volumique à l’instant t = 120 s.

    3. Définir le temps de demi réaction t1/2. Déterminer graphiquement sa valeur.

  7. La température de la grotte qui doit être explorée par les élèves est inférieure à 25°C.

    1. Quel est l’effet de cet abaissement de température sur la vitesse volumique de réaction à la date t = 0s.

    2. Tracer sur le graphe fourni en annexe l’allure de l’évolution de l’avancement en fonction du temps dans ce cas.






PHYSIQUE : ( 10 pts)
Propagation d’une onde ( D’après bac Asie 2005 )


  1. Une très longue corde élastique est disposée horizontalement sur le sol. Un opérateur crée une secousse verticale à l’extrémité S de la corde. (fig. 1) .



    1. Préciser la direction de propagation de l’onde et la direction du mouvement du point M.

    2. En déduire si l’onde est transversale ou longitudinale.



  1. La propagation de l’onde le long de la corde est étudiée par chronophotographie (fig. 2). L’intervalle de temps séparant deux photos consécutives est Δt = 0,25 s.



    1. Définir, puis calculer la célérité de l’onde.

    2. Pendant quelle durée un point de la corde est-il en mouvement ?




  1. l’évolution au cours du temps des altitudes ZA et ZB de deux points A et B de la corde est l’objet de la figure 3. l’instant de date t0 = 0 s correspond au début du mouvement de S. toutes les réponses doivent être justifiées.




    1. Lequel de ces deux points est touché le premier par la perturbation ?

    2. Lequel de ces deux points est situé le plus près du point S de la corde ?

    3. Quel retard le point touché en second présente-t-il dans son mouvement par rapport au point touché en premier ?

    4. Quelle est la valeur de la distance séparant les points A et B ?

    5. Un troisième point C commence son mouvement à l’instant tC = 0,50 s. Préciser sa position par rapport à A. Représenter sur un schéma la position des points A, B et C (échelle 2 cm pour 1 m ) par rapport au point source S.




  1. Les courbes ci-dessous (fig. 4, 5 et 6 ) donnent l’évolution au cours du temps du déplacement vertical d’un point K d’une corde situé à la distance fixe d = SK du point S. l’instant de date t0 = 0 correspond au début du mouvement de S. Les conditions expérimentales sont précisées pour chauqe expérience. Toutes les réponses doivent être justifiées en utilisant les représentations graphiques.



    1. La tension de la corde utilisée est la même dans les deux expériences 1-a et 1-b. La forme de la perturbation modifie-t-elle la célérité ?

    2. La même corde est utilisée dans les expériences 2-1 et 2-b. Lors de l’expérience 2-a, la tension de la corde modifie-t-elle la célérité, et si oui, dans quel sens ?

    3. Rappel : la masse linéique μ est la masse par unité de longueur ; pour une corde de masse M et longueur L, on a donc μ = M / L. La tension est la même dans les deux dernières expériences ; la masse linéique de la corde utilisée pour l’expérience 3-a est plus faible que celle utilisée pour l’expérience 3-b. la masse linéique de la corde modifie-t-elle la célérité et si oui, dans quel sens ?

similaire:

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconLe programme de physique chimie en terminale stl, spcl, est composé...

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconPhysique-chimie série S

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconDevoir de Physique Chimie

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconDevoir de Physique Chimie

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconProgramme physique chimie cycle 4

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconProgramme «Physique et Chimie du Vivant»

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconMention : physique-chimie implantation : Guadeloupe et Martinique ( un parcours)

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconBac Blanc ts 2016 Physique Chimie sujet : Non spécialiste

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h iconFilière : Physique-chimie crmef –Fès- 2012-2013

Contrôle physique-chimie n°1 30/09/09 Durée : 2h icon1. Présentation d’ensemble du programme de physique-chimie du cycle terminal de la série st2S






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com