Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs





télécharger 275.98 Kb.
titreAprès vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs
page5/8
date de publication14.10.2019
taille275.98 Kb.
typeDocumentos
1   2   3   4   5   6   7   8

Source :communiqué de presse Assureurs Prévention

23.07.2015 : 378. Sommeil et nutrition :

Habitudes alimentaires délétères, métabolisme perturbé, surpoids voire obésité : les petits dormeurs présentent de nombreux troubles nutritionnels. L’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) dresse un état des lieux.

À l’occasion de la 15e Journée du Sommeil qui s’est déroulée le vendredi 27 mars, une cinquantaine de centres du sommeil se sont mobilisés dans quarante villes de France. Cette année, l’accent était mis sur les relations entre sommeil et nutrition. L’INSV fait le point sur ces deux facteurs clés d’une bonne santé, notamment en analysant les résultats de l’enquête INSV/MGEN « Sommeil et nutrition » menée dans le cadre de l’étude NutriNet-Santé, lancée en 2009 pour étudier les comportements alimentaires et les relations nutrition-santé.

Les petits dormeurs auraient de moins bonnes habitudes alimentaires

Depuis les années 2000, des travaux montrent l’existence d’interactions étroites entre la qualité et la durée du sommeil et la nutrition. De moins bonnes habitudes alimentaires sont associées à un moins bon sommeil. Précisément, on observe une plus faible consommation de fruits et légumes chez les petits dormeurs ou les personnes ayant une mauvaise qualité de sommeil, en particulier chez les femmes. Une plus courte durée de sommeil est également liée à une consommation moindre de poisson et une surconsommation d’aliments gras, de confiseries, d’aliments sucrés et d’alcool.

L’étude américaine « National Health and Nutrition Examination Survey », menée sur plus de 5 000 adultes, montre quant à elle que la diversité alimentaire est liée à une durée de sommeil normale.

Sauter le petit déjeuner, manger à des heures irrégulières et préférer les collations aux vrais repas sont également liés à une moindre durée de sommeil.

Les troubles du sommeil et le surpoids sont-ils liés ?

Les résultats de l’enquête INSV/MGEN « Sommeil et nutrition », menée auprès de 49 086 Nutrinautes (dont 37 846 femmes et 11 240 hommes) de janvier à juin 2014 dans le cadre de NutriNet-Santé, confirment ces liens forts entre troubles du sommeil et problèmes de nutrition.

Selon l’enquête, les courts dormeurs (moins de 6 heures par nuit pour les adultes et moins de 8 heures par nuit chez les ados) ont des répercussions sur leur poids et le risque d’obésité. Ainsi, le risque d’obésité est augmenté chez les petits dormeurs : de 34 % pour les femmes et de 50 % pour les hommes ! Il ressort également que :

  • les femmes obèses présentent un risque accru d’insomnie 43 % que les femmes non obèses,

  • le risque d’hyper somnolence sévère est augmenté chez les personnes obèses,

  • 81 % des personnes traitées pour apnées du sommeil sont obèses ou en surpoids.

L’enquête INSV/MGEN montre que les insomniaques suivent moins les recommandations du PNNS que les non insomniaques, notamment chez les hommes : ces derniers mangent moins de fruits et légumes et plus de viandes rouges, boivent une trop grande quantité de café et sont davantage sujets au grignotage nocturne.

La privation de sommeil perturberait le système hormonal

Les interactions entre sommeil et nutrition mettraient en jeu des mécanismes hormonal et comportemental impliqués dans le rythme veille/sommeil et le métabolisme. « Nombre d’hormones suivent des rythmes circadiens et sont sécrétées pendant la nuit ou davantage la nuit que le jour, explique le Pr Damien Léger, président de l’INSV et responsable du Centre du sommeil et de la vigilance à l’APHP-Hôtel-Dieu. Une diminution du temps de sommeil vient tout naturellement bouleverser le tempo physiologique des hormones impliquées à la fois dans la régulation du sommeil et dans le métabolisme énergétique. » La réduction du temps de sommeil encouragerait donc le grignotage et l’ingestion d’aliments sucrés en dehors des repas.

Pire, la fatigue accumulée et les variations alimentaires dues à la privation de sommeil s’accompagnent d’une tendance à réduire son activité physique, avec pour conséquence une diminution du métabolisme et une augmentation du stockage des calories absorbées. In fine, la prise de poids dépend d’une composante hormonale, qui affecte le contrôle de la faim et de l’appétit, et d’une composante comportementale, avec une augmentation de la faim, du grignotage et de l’envie de se faire plaisir (aliments sucrés, excès…). Un cercle vicieux, donc, facteur de risque d’obésité et de diabète de type 2.

Pour mieux dormir, mieux respecter son alimentation

« Mieux vaut, si l’on veut bien dormir, éviter les excès et privilégier une alimentation équilibrée et bien diversifiée, conseille le Dr Joëlle Adrien, présidente du conseil scientifique de l’INSV et directrice de recherches à l’Inserm. Mieux vaut respecter les heures des repas et ne pas sauter son petit-déjeuner. »

Pour agir favorablement sur son sommeil et son alimentation :

  • dormir plus tôt,

  • avoir un rythme régulier,

  • favoriser les activités calmes et la relaxation en fin de journée,

  • ne pas se coucher avant les premiers signes du sommeil,

  • préparer des repas légers mais consistants et faciles à digérer,

  • privilégier les protéines au déjeuner,

  • réduire les protéines au dîner,

  • préférer les glucides lents le soir (2 à 3 h avant le coucher),

  • bien s’hydrater tout au long de la journée,

  • créer un rituel de coucher,

  • limiter les excitants (caféine, alcool…) pendant la journée, et les éviter après 14 h.

D’un point de vue général, les spécialistes recommandent d’identifier son besoin de sommeil et d’adapter son rythme de vie en conséquence.

Pour améliorer sa vigilance au cours de la journée, il est conseillé de : <.span>

  • éviter les repas copieux,

  • fractionner les prises alimentaires,

  • éviter de consommer des sucres rapides et des glucides à index glycémique élevé,

  • bien s’hydrater tout au long de la journée.

Si l’étude INSV/MGEN « Sommeil et nutrition » apporte une analyse transversale des données, le Pr Serge Hercberg propose d’utiliser, sur un large échantillon de population, la dimension longitudinale de la cohorte NutriNet-Santé « pour mieux comprendre les liens de causalités entre nutrition et troubles du sommeil sur la qualité du sommeil ». Une étude qui permettrait de tester : le rôle des facteurs nutritionnels dans l’apparition ou l’aggravation des troubles du sommeil, les conséquences de l’apparition ou de l’aggravation de ces troubles sur les comportements alimentaires et la variation de poids, et enfin l’impact des variations de poids sur la qualité du sommeil (prise de kilos indésirables, amaigrissement suite à un régime, effet yoyo…).
21.07.2015 : 377. Le travail :

« Chacun doit être engagé, mobilisé pour un travail. L’Intelligence cosmique n’accepte pas qu’une créature reste inoccupée, il faut qu’elle se rende utile en entrant dans un ensemble, dans un système où elle trouve sa place. Pourquoi ? Parce que ceux qui errent sans orientation, sans but, finissent par être la proie de forces obscures, et c’est bientôt pour eux la désagrégation et la mort, d’abord dans le plan psychique et finalement dans le plan physique aussi. Chacun doit donc s’engager dans une voie précise et, de quelque façon que ce soit, décider de se mettre au travail.
Le sens de la vie est dans le travail. Certains disent qu’il est dans l’amour, d’autres dans le pouvoir, ou dans l’étude, ou dans le plaisir. Ils n’ont pas tort, mais à condition de garder en vue l’idée du travail, c’est-à-dire d’orienter chaque activité vers un but bénéfique pour tous, un but divin. Méfiez-vous de tout ce qui n’est pas orienté vers un but divin, car partout où l’ordre et l’harmonie n’entrent pas, c’est le chaos qui entre. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

17.07.2015 : 376.  L'Héliothérapie, à la découverte des bienfaits du Soleil

A la redécouverte des rayons du Soleil:

Notre vie sur Terre dépend entièrement du Soleil, qui nous fournit lumière et énergie. Au sein de notre Etoile Solaire, la fusion nucléaire transformant l'hydrogène en hélium libère une énergie colossale qui nous parvient 8 minutes et 23 secondes plus tard (soit le temps nécessaire à la lumière solaire pour parcourir les quelques 147 à 150 millions de kilomètres qui nous séparent du Soleil!) sous forme d'ondes électromagnétiques. Mais toutes les radiations solaires ne traversent pas l'atmosphère.

Celles qui arrivent jusqu'à nous sont appelées les radiations solaires directes. Cependant une partie des radiations solaires est réfléchie, c'est-à-dire qu'elles restent en suspension dans l'atmosphère, formant la radiation diffuse du ciel par beau ou mauvais temps. Certaines radiations réfléchies proviennent aussi de la réflexion sur le sol ou sur l'eau.

Au sol, l'énergie lumineuse se compose de:

  • 56% d'infrarouges

  • 39% de lumière visible

  • 5% d'ultraviolets

* * *
Les rayons ultra-violets:

La partie la plus importante des radiations solaires, en terme d'action sur notre corps, est constituée par les rayons ultra-violets, dont la longueur d'onde est inférieure à celle du violet.

De même que la lumière visible peut être décomposée en plusieurs couleurs (phénomène de l'arc-en-ciel), on classe communément le rayonnement ultra-violet en UVA, UVB et UVC.

  • Les UVC, de très faible longueur d'onde, sont absorbés par l'atmosphère et n'atteignent pas la surface de la Terre.

  • Quant aux UVB, néfastes du point de vue biologique, ils sont presque entièrement absorbés par l'atmosphère.

  • De plus grande longueur d'onde, ce sont donc les UVA qui parviennent à la Terre avec la plus forte intensité et sont susceptibles de pénétrer le plus profondément dans les tissus. C'est cette action qui fait que le Soleil n'est pas indifférent pour notre santé et qu'il est tout aussi dangereux qu'indispensable.



Indications du soleil:

Quels sont les effets positifs du soleil sur notre corps?

  • Le Soleil a pour effet immédiat d'augmenter la température de la peau, éventuellement avec rougeur et sudation. Il élève également la température du corps et accélère de façon passagère les mouvements respiratoires.

  • Le Soleil favorise la synthèse de la vitamine D et l'assimilation du calcium et du phosphore par notre organisme. C'est pour cela que l'on recommande le Soleil aux personnes âgées souvent atteintes d'ostéoporose (fragilité osseuse due à un déficit calcique).



  • Le Soleil a pour effet d'augmenter le nombre de globules rouges et de globules blancs. Il excite aussi le système nerveux.



  • L'exposition au Soleil aide à la cicatrisation des plaies atones ou traînantes, des plaies après nécroses tissulaires par traumatisme ou radiothérapie. Les cas de chétivité, de débilité et surtout de rachitisme, notamment chez l'enfant, sont améliorés par ses effets.



  • Mais l'indication la plus répandue reste le traitement de nombreuses tuberculoses: osseuse et articulaire, génito-urinaire, rénale, oculaire, laryngée, péritonéale chez l'enfant, ganglionnaire trachéo-bronchique (en cure héliomarine) et aussi lupus (tuberculose de la peau).



  • Enfin, le Soleil est également conseillé dans les cas d'ulcère variqueux, de furoncle, d'anthrax, de fractures, d'ostéomyélite ou pour une convalescence des maladies infectieuses.

Autres effets plus "psychologiques" du Soleil:

  • Le Soleil a un effet sur la forme physique et psychique des personnes fatiguées ou même déprimées: il "redynamise".



  • Il réduit les dépressions saisonnières et agit positivement sur le sommeil. C'est l'une des raisons pour lesquelles la "cure de Soleil" est conseillée lorsque nous traversons des périodes sombres...



L’héliothérapie, comment ça marche?

Que ce soit parce qu'il nous amène de la chaleur et de la lumière ou par son rôle de catalyseur des réactions chimiques de notre corps, le Soleil est aujourd'hui "reconnu favorable à la santé" et certaines cures remboursées par la sécurité sociale. On parle même d'héliothérapie.

L'héliothérapie est le traitement de certaines maladies par les radiations du Soleil (en grec, hêliossignifie soleil et therapeutikos, qui prend soin de...).

L'héliothérapie doit être prudente et progressive, en exposant le corps entier pendant des temps d'abord très courts, puis qui seront allongés peu à peu en fonction de la pigmentation de la peau de l'individu. En effet, les pigments mélaniques de l'épiderme protègent les sujets bruns alors que les sujets blonds sont plus sensibles.

Pour cela, les temps d'exposition quotidiens doivent être au début de 10 minutes, puis doivent progressivement augmenter jusqu'à 40 minutes. Le rythme d'augmentation dépend du type de peau. Les premières cures doivent se faire le matin, lorsque le soleil est moins ardent. Les yeux doivent être protégés par des lunettes noires. On doit surveiller la peau qui rougit rapidement chez les sujets sensibles (principalement les blonds).

* * *
Stations d'héliothérapie:

En montagne, les radiations ultra-violettes sont intenses, et la cure héliothérapique peut être pratiquée en été comme en hiver. Les régions indiquées sont les Alpes françaises, surtout celles du sud, et les Pyrénées méridionales (Font–Romeu).

Au bord de la mer, les radiations réfléchies et diffuses, même lorsque le ciel est nuageux, sont riches en ultra-violets. La station-type est Arcachon. Le climat méditerranéen est surtout favorable en hiver.

En plaine, les radiations solaires sont très actives l'été.

* * *
Conclusion

Au même titre que les cures de thalassothérapie, les cures de Soleil ont des vertus thérapeutiques sur le corps et le moral. L'héliothérapie est encore peu connue. Elle nécessite une grande vigilance, car si le Soleil peut guérir, cela ne peut se faire qu'avec la manière et le dosage appropriés.


12.07.2015 : 375.Les bases :

« Le Maître Peter Deunov disait : « Place la bonté comme base de ta vie, la justice comme mesure, la sagesse comme limite, l’amour comme délectation et la vérité comme lumière ». La bonté, la justice, l’amour, la sagesse et la vérité… En pratiquant ces cinq vertus nous nous développerons harmonieusement dans le plan moral et spirituel.
Et il faut connaître aussi les relations que ces vertus entretiennent avec notre corps physique, mais aussi avec nos corps psychiques. La bonté est liée aux jambes, la justice aux mains, l’amour à la bouche, la sagesse aux oreilles, la vérité aux yeux. Et la vérité appartient à l’esprit, l’amour à l’âme, la sagesse à l’intellect, la bonté au cœur, la justice à la volonté. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov


Bonté = base = jambes = coeur. Justice = mesure = mains = volonté, Sagesse = limite = oreilles = intellect, Amour = délectation = bouche = âme, Vérité = lumière = yeux = esprit. 

09.07.2015 : 374. Le Soleil et ses bienfaits :

Il serait faux de croire qu'il n'y a rien de nouveau sur le soleil. On lui découvre de nouveaux bienfaits, sur le coeur, contre certains cancers À condition d'en user sans en abuser.

Dès que le soleil ose un rayon, terrasses, pelouses, plages s'emplissent instantanément. Naturellement, chacun sait qu'il est indispensable à notre vie. Dès qu'il apparaît, les pensées noires s'envolent et l'humeur s'améliore. Le phénomène est connu. La lumière visible qui figure dans sa gamme de rayonnements, conditionne nos rythmes biologiques. Elle pénètre par la rétine, parvient au cerveau via le nerf optique avec, pour effet, d'augmenter la production de la mélatonine, dite l'hormone du sommeil, laquelle intervient dans la synchronisation des rythmes de l'organisme. La variation du taux de mélatonine dans une même journée permet d'être actif le jour et de bien dormir la nuit. On sait aussi depuis peu, que les effets de cette lumière passent aussi par la peau. Avec des effets immédiats sur le moral comme sur la santé, comme si une simple exposition rechargeait nos batteries.

Ce n'est pas la seule vertu du soleil. Au-delà de la lumière, les rayons ultraviolets participent à la consolidation de notre structure osseuse, ce que l'on sait depuis longtemps. Sans lui, nos os seraient incapables de fixer le calcium, car ce sont les rayons UV qui permettent la synthèse de la vitamine D, indispensable à cette fixation. Un rôle essentiel dans la protection contre le rachitisme et l'ostéoporose. Ces mêmes rayons sont recommandés (à petites doses) par les dermatologues contre des maladies de peau, tels le psoriasis et le vitiligo.

Bon avec modération

Ce que les chercheurs ont découvert plus récemment, ce sont les bienfaits du soleil sur des pathologies plus inattendues. À commencer par certains cancers, comme le cancer du côlon, du sein, de la prostate et les lymphomes non-hodgkiniens. «Les études observent une diminution du risque, mais sans pour autant déterminer si ce bénéfice est dû à la vitamine D ou à d'autres facteurs liés à l'exposition solaire tels l'inflammation ou l'immunosuppression», explique Jean-François Doré, cancérologue, chercheur émérite à l'Inserm et président de l'association Sécurité solaire. Le mécanisme n'étant pas élucidé, les experts restent donc prudents, d'autant qu'ils ne souhaitent pas brouiller les messages de prévention, la surexposition restant totalement déconseillée.

http://www.lefigaro.fr/medias/2014/06/18/phoe2a774f0-faf3-11e3-8eff-02cf19f90f15-300x400.jpg
Crédits photo :

Mais la piste mérite d'être explorée et les recherches se poursuivent. En janvier dernier, une étude britannique publiée dans the Journal of Investigative Dermatologyaffime qu'une exposition de l'équivalent de 30 minutes aux rayons solaires est bonne pour le cœur. Elle pourrait contribuer à réduire les maladies cardiovasculaires en diminuant la pression artérielle. L'action des rayons UVA augmenterait les niveaux de monoxyde d'azote présents dans la peau, favorisant ainsi une dilatation des vaisseaux sanguins, avec un effet bénéfique sur les maladies cardiovasculaires. Des résultats qui s'avèrent cohérents avec d'autres études constatant une diminution de la pression artérielle dans les pays ensoleillés ou en période estivale.

Un capital à préserver

Mais gare à ne pas s'y brûler. «Si quelques minutes d'exposition de quelques centimètres carrés du corps suffisent pour bénéficier des bienfaits du soleil, ajoute Jean-François Doré, on sait avec certitude et depuis longtemps que les bains de soleil prolongés font le lit des cancers de la peau». Sous le soleil tous les coups ne sont pas permis. Il y a des risques immédiats: insolations, coups de soleil, photosensibilisation de la peau sous l'action de médicaments ou de crèmes, et les risques à plus long terme: vieillissement cutanée, kératose solaire, une lésion cutanée qui affecte une personne sur cinq après 60 ans. Sans oublier les dégâts sur les yeux, les UV s'y engouffrent provoquant de sérieux dommages, ni bien sûr, les cancers de la peau. Près de 80 000 nouveaux cas de cancer de la peau sont diagnostiqués chaque année, selon les derniers chiffres de l'Institut national du cancer. Dont 65 000 carcinomes et plus de 11 000 mélanomes, le cancer le plus grave, conséquence d'intenses expositions au soleil durant de courtes périodes de l'année. «Il est démontré que les coups de soleil répétés, surtout durant l'enfance, augmentent significativement le risque de cancers, vingt ans plus tard, rappelle le Dr Claudine Blanchet-Bardon, dermatologue et organisatrice de la journée de prévention des cancers de la peau. Cinq coups de soleil avec la formation de cloques suffisent selon une étude américaine, parue dans la revue Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention.

Chaque individu possède un capital solaire qui s'effrite tout au long de sa vie. Mais c'est dans l'enfance qu'il est le plus vulnérable, car le système de défense contre les agressions des UV n'est pas achevé. Il faut donc savoir profiter du soleil, sans en abuser. Si les sondages montrent que les Français sont aujourd'hui bien informés et conscients des risques, leur comportement au soleil n'en est pas pour autant toujours approprié. Reste à garder en mémoire ce slogan de l'association Vaincre le mélanome : «le soleil brille, l'imprudence brûle!».

02.07.2015 : 373. Globules blancs :
1   2   3   4   5   6   7   8

similaire:

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconTests d'hypothèses. Tests de Bayes. Rapport de Vraisemblance. Statistique...

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconRésumé du cours sur le site ufr 7
«Bruxelles I» du 22 décembre 2000 sur la compétence judiciaire, la reconnaissance et l’exécution des décisions dans l’espace européen,...

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconCe cours portera principalement sur les tests d'évaluation de l'intelligence

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconLa médecine indique que le sida, ayant officiellement causé 28 millions...
Nécessité d’organiser des "fléaux" contre la population noire. En 1931, des tests sont faits secrètement sur les Afro-Américains...

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconDes choix scientifiques et technologiques
«La place des biotechnologies en France et en Europe» et par m bruno Sido, sénateur, et M. Jean-Yves Le Déaut sur «Les tests d’intoxication...

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconLe Comité consultatif national d'éthique publie un avis sur les enjeux...
«Jusqu'où a-t-on le droit d'aller ?», traduit le Comité consultatif national d'éthique (ccne), qui présentait vendredi son dernier...

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconPourquoi faut-il, après tant de lois et tant de soins, appeler encore...

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconLa structure de marché précise les hypothèses relatives aux comportements...

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconAfb paris Bruxelles: Miss Union Africaine Afrobuzz Paris-Bruxelles Voxafrica

Après vw, Bruxelles va enquêter sur de possibles tests déjoués sur les téléviseurs iconTests : Rappel / bilan / Tests non paramétriques






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com