Agreenium : quelles ambitions, quels projets ?





télécharger 127.02 Kb.
titreAgreenium : quelles ambitions, quels projets ?
page1/2
date de publication16.10.2019
taille127.02 Kb.
typeDocumentos
  1   2


Voir cette lettre sur le site de l'AAF

aaf Le Mensuel

N° 25 – juin 2017

A la Une






Agreenium : quelles ambitions, quels projets ?
Notre enseignement et notre recherche dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation et dans les secteurs vétérinaires, paysagers et forestiers ont un savoir-faire, un dispositif expérimental et une aptitude à former pour répondre aux besoins des professionnels. Mais les acteurs actuels n’ont pas la taille suffisante pour aborder des enjeux mondiaux. Il faut donc un dispositif français plus cohérent, plus synergique et mieux organisé pour répondre à la demande internationale.

Par ailleurs, la demande politique est d’avoir en France des pratiques agricoles aptes à nourrir les personnes qui les mettent en œuvre, aptes à produire pour un pays très centré sur l’industrie agroalimentaire et qui exporte, et aptes à gérer l’environnement de manière satisfaisante. Pour assurer cette transition, la mobilisation de l’ensemble de l’enseignement supérieur et de la recherche est indispensable.

La loi d’avenir sur l’agriculture a fondé en 2014 l’institut agronomique, vétérinaire et forestier de France, Agreenium, dans cette perspective. C’est un établissement public de coopération pour la recherche, la formation et le développement. Agreenium a pour missions la contribution à la formation de l’enseignement technique, la synergie entre établissements pour développer une excellence collective, ainsi qu’une vocation internationale pour une meilleure compétitivité. Il doit de plus répondre aux besoins d’expertise publique du Ministre chargé de l’agriculture.

Agreenium regroupe déjà 14 établissements d’enseignement supérieur et 4 organismes de recherche ; cela lui permet de conduire aujourd’hui des programmes et des projets originaux au meilleur niveau international. Ainsi, l’université numérique a été lancée en février dernier et nous appuyons le gouvernement sénégalais pour créer une université agricole destinée à former 30 000 étudiants dans nos domaines de compétence. Agreenium, c’est un projet coopératif qui porte les ambitions de ses membres et complète les réponses aux besoins de formations supérieures.
Marion Guillou, présidente du conseil d’administration d’Agreenium
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.png Présentation d'Agreenium par la Présidente
https://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/la-politique-recherche-et-formation-du-ministere-de-lagriculture?190417


Les informations du mois




Une liste des plantes attractives pour les abeilles
Le 1er juin 2017, dans le cadre de « Jardin Jardin » aux Tuileries, FranceAgriMer et l’interprofession horticole ont dévoilé une liste de plantes attractives pour les abeilles.

Les abeilles se nourrissent essentiellement du nectar et du pollen des fleurs et leur survie dépend en grande partie de la disponibilité de ces ressources dans leur environnement. Les insectes pollinisateurs ont besoin pour leur équilibre alimentaire de butiner une grande diversité d’espèces florales agricoles, horticoles et sauvages.

Cette liste est composée d’espèces végétales à semer ou à planter, produites en France et susceptibles d’être cultivées dans les jardins privés et les espaces publics. Elle est conçue comme un outil évolutif pour les différents utilisateurs, collectivités, gestionnaires et aménageurs. Elle est le fruit d’un travail collectif impliquant de nombreux organismes.

Yvette Dattee, membre de l’Académie d’agriculture, a participé à cette étude au titre de Présidente du conseil scientifique de la SNHF.

La liste des plantes attractives pour les abeilles est disponible sur le site de FranceAgriMer.
www.franceagrimer.fr


Venez redécouvrir nos précédentes conférences




Recherche et formation : des enjeux stratégiques - 19 avril 2017
Au ministère de l’agriculture et de l’alimentation, l’enseignement et la recherche mobilisent 18 000 personnes, soit 60% du personnel et 40% du budget.

En effet, la recherche est fondamentale car elle est source de compétitivité, de diversité des modes de production et d’anticipation. Les thèmes prioritaires en sont l’agroécologie, la bioéconomie, l’agriculture numérique, la robotique, la génétique et le biocontrôle.

L’enseignement supérieur agronomique forme 16 000 étudiants à des métiers qui seront confrontés à des enjeux considérables. Par ailleurs, l’enseignement technique agricole comprend un grand nombre d’établissements très bien implantés dans leurs territoires ruraux.

Philippe Vinçon, Directeur général de la DGER, souhaite une collaboration renforcée avec l’Académie d’agriculture sur les orientations prospectives et les actions de communication mises en œuvre par l’académie qui permettront de mieux faire connaître l’enseignement et la recherche agronomique.
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pnghttps://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/la-politique-recherche-et-formation-du-ministere-de-lagriculture?190417





Agreenium, des projets collectifs - 19 avril 2017
Agreenium, l’institut agronomique, vétérinaire et forestier de France favorise le partage d’actions existantes et la coordination de projets. Les compétences sont également mutualisées, par exemple pour des projets partagés d’enseignement numérique (MOOC). Enfin, Agreenium assure les actions collectives de communication.

Au cours de cette séance, Claude Bernhard, directeur d’Agreenium, a souligné que de nombreuses convergences existent avec l’Académie comme la réflexion sur les enjeux de l’agriculture et la transmission des savoirs. Des interactions peuvent être développées entre les groupes de travail respectifs sur l’agroécologie, les sols, le climat, l’eau, l’international, l’agriculture numérique et les relations avec l’enseignement supérieur agronomique.

Enfin, des actions conjointes pourraient être menées sur les thèmes communs entre Agreenium et l’Académie.
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pnghttps://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/la-politique-recherche-et-formation-du-ministere-de-lagriculture?190417






Les Ecotrons et le fonctionnement des écosystèmes - 3 mai 2017
La compréhension et la prédiction du fonctionnement des écosystèmes sont au cœur des défis tels la sécurité alimentaire ou le contrôle du climat.

L’expérimentation au champ est maintenant complétée par une expérimentation en milieu contrôlé grâce aux Ecotrons, véritables analyseurs d’écosystèmes. Quelques Ecotrons ont été récemment construits dans le monde (Etats-Unis, France, Belgique, Allemagne). En Europe, leur intégration dans une structure européenne va leur apporter une large valeur ajoutée.

Trois exemples d’utilisation ont été présentés sur le rôle de la biodiversité végétale, sur l’impact du changement climatique sur des prairies et sur l’importance du CO2 dans les transferts des matières organiques entre prairies et milieux aquatiques.
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pngLes Ecotrons: une nouvelle approche expérimentale du fonctionnement des écosystèmes
https://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/les-ecotrons-une-nouvelle-approche-experimentale-du?030517




Microbiome intestinal humain et animal - 10 mai 2017
Chacun de nous vit en symbiose avec des centaines de milliards de microbes dont le poids global dépasse celui de notre cerveau. L’homme est donc un organisme complexe composé de ses propres cellules et des cellules microbiennes dont les interactions sont essentielles pour la santé. Les études ont montré que la diversité génétique des espèces bactériennes du microbiote intestinal est à rechercher ou à reconstituer.

L’étude du microbiote intestinal du porc confirme la proximité de ses fonctions biologiques avec celui de l’homme, comme les mécanismes de réparation de l’ADN, le métabolisme des acides aminés et des glucides et les transports membranaires.

Le développement des connaissances du microbiome du porc peut avoir un impact fort sur les performances zootechniques mais également sur des applications pour la santé humaine.
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pngMicrobiome intestinal humain et animal

https://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/microbiome-intestinal-humain-et-animal-0?100517





La sélection et la qualité alimentaire sont-elles contradictoires ? - 17 mai 2017
La qualité alimentaire recouvre de nombreux aspects : couleur, aspect, goût, texture, intérêt olfactif… De même, la sélection variétale a de multiples objectifs qualitatifs : valeur agronomique, caractéristique technologique, composition nutritionnelle…

Toutefois, la sélection tient-elle assez compte de la cuisine ? Quels seront les consommateurs de demain et leurs comportements alimentaires ?

Les enjeux sont complexes car il faudrait définir les critères de qualité culinaire, espèce par espèce. Le dialogue entre cuisiniers et sélectionneurs pourrait constituer une première étape.

Toutes ces questions ont été abordées lors de cette séance dans le cadre de la 4ème journée internationale de célébration des plantes « Plants Day », comprenant des événements dans toute la France organisées par l’Inra et ses partenaires.
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pngLa sélection variétale et la qualité alimentaire sont-elles contradictoires ?
https://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/la-selection-varietale-et-la-qualite-alimentaire-sont-elles?170517





Les enjeux de la production de semences en Ukraine - 24 mai 2017
Redevenue exportatrice en 2000, l’Ukraine s’affirme plus que jamais comme un grenier à grains incontournable. Les productions végétales assurent plus du tiers de la production finale du pays, désormais premier exportateur mondial de tournesol, troisième exportateur mondial de céréales, premier exportateur de maïs vers la Chine. Les facteurs de ce développement spectaculaire des capacités agricoles sont nombreux. Les terres noires qui occupent plus de 60 % des terres arables ont un potentiel exceptionnel de productivité. Le climat est propice aux cultures de vente. Enfin, l’introduction des nouvelles technologies apparaît comme une cause majeure du bond en avant des productions végétales.
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pngLes enjeux de la production de semences en Ukraine

https://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/les-enjeux-de-la-production-de-semences-en-ukraine?240517





Le bois dans la construction - 31 mai 2017
Une majorité des produits de transformation résineux (deux tiers) et une partie des produits feuillus (un quart) sont utilisées dans la construction. Dans ce secteur, les parts de marché du bois sont faibles (10% environ à l’exception du marché de la maison individuelle) en regard de l’acier, du béton, des produits verriers et des dérivés du pétrole.
Le bois construction « tire » l’ensemble de la filière. L’intérêt des maîtres d’ouvrage, les enjeux climatiques, les « tendances » actuelles, l’appui des pouvoirs publics, le lancement des projets de tours bois amplifient la demande de ces produits.

La situation a fortement évolué dans notre pays qui réunit désormais tous les ans en avril un colloque scientifique et technique international d’environ mille personnes. De plus, la France accueillera en septembre à Bordeaux le premier colloque international sur la construction de grande hauteur en bois.
c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pngLe bois dans la construction, moteur du secteur forêt-bois

https://www.academie-agriculture.fr/actualites/academie/seance/academie/le-bois-dans-la-construction-moteur-du-secteur-foret-bois



Libres opinions de nos académiciens




La valeur nutritionnelle des aliments a-t-elle diminué ?

Par Léon Guéguen - Académie d’agriculture
« Au cours des 50 dernières années, les aliments ont perdu jusqu’à 75% de leur valeur nutritionnelle ». C’est l’une des déclarations faites en 2016 dans un documentaire de France 5.

Pour vérifier ce « déclin » …il nous a semblé que la seule méthode valable était la comparaison raisonnée des données des anciennes tables de composition des aliments avec celles de la dernière édition des tables du Centre d’information sur la qualité des aliments. Seize aliments représentatifs de notre alimentation courante ont été retenus : blé ; riz, pomme de terre, poireau, laitue, chou vert, brocoli, haricot vert, carotte, tomate, pomme, orange, raisin, abricot, lait, œuf.

Les comparaisons ont porté sur 12 constituants : eau, glucides totaux, protéines, lipides totaux, calcium, magnésium, potassium, fer, zinc, β-carotène, vitamine C, vitamine E…

Contrairement à une idée reçue, l’agriculture intensive et la sélection variétale n’ont pas conduit à une grave dégradation des qualités nutritionnelles des aliments de base depuis 60 ans et les différences observées, dans un sens ou dans l’autre, surtout dues à la diversité variétale plus qu’au mode de production, n’ont pas d’impact significatif sur la valeur nutritionnelle du régime alimentaire global.
Voir numéro 12 de la Revue de l’Académie d’agriculture

c:\users\paky\documents\académie agriculture\- mea\lettre vierge et logos\logo aaf petit.pnghttps://www.academie-agriculture.fr/publications/academie-communique/revue-aaf

  1   2

similaire:

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconIhest – atelier déchets ménagers – sélection de ressources Internet Institutions France
«Gestion des déchets et environnement : Quels changements ? Quelles solutions pour demain ?»

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconPb quelles sont les phases et les caractéristiques de la croissance...

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconPb quelles sont les phases et les caractéristiques de la croissance...

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconQui pilote et prescrit le contrat d’accompagnement dans l’emploi...

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconPRÉsentation et description du projet déposé
«Appels à projets» puis «Liste des appels à projets en cours». Sélectionnez l’appel à projets franco-argentin 2015 pour lequel vous...

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconAu vu de ces divers documents, qu’est ce qui définit socialement...

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconSommaire des numéros des Cahiers du ciclas issn1637-7060 parus
«Les Premières Rencontres du ciclaS : Quelles langues et quelles formations pour les cadres de demain ?», mars 2004

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconRapport Ambitions santé 2020 4
«Lutte contre le cancer IL faut s'attaquer aux causes environnementales !» 136

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconZones d'Education Prioritaire : Quels moyens pour quels résultats ?
«prioritaire»; ceci représentait 11% de l’ensemble des élèves des écoles et des établissements publics, et près de 15% des élèves...

Agreenium : quelles ambitions, quels projets ? iconAu programme, discussions thématiques suivies d'un temps de lecture...
«l’étape d’après» : quels sont maintenant les objectifs ? quelle stratégie ? quel plan de bataille ? Mais aussi quels malentendus...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com