Concept en Santé Publique





télécharger 35.37 Kb.
titreConcept en Santé Publique
date de publication18.12.2019
taille35.37 Kb.
typeDocumentos

18.03.2010

UE.1.2.S2

Concept en Santé Publique

Santé publique

Avant 1945 : c’est l’absence de maladie

OMS 1946  (préambule de la constitution) : la santé est un état de complet bien être physique, mental et social, et ne consiste pas en l’absence de maladie ou d’infirmité.

Elle considère l’individu dans 3 dimensions :

  • Maladie

  • Psychique

  • Sociale

OMS 1986 (préalable de la charte d’Ottawa) : la santé c’est la mesure dans laquelle un groupe ou un individu peut d’une part, réaliser ses ambitions et satisfaire ses besoins, et d’autre part, évoluer avec le milieu ou s’adapter à celui-ci.

La santé est donc perçue comme une ressource de la vie quotidienne, et non comme le but de la vie ; il s’agit d’un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques. …

1946-1986 : un saut conceptuel

  1. Etat (but)

  • Situation provisoire



  1. Réaliser ses ambitions

  2. Evoluer avec le milieu

La santé est l’équilibre et l’harmonie de toutes les possibilités de la personne humaine, biologiques, psychologiques et sociales. Ce qui exige d’une part la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme qui sont qualitativement les mêmes pour tous les êtres humains et d’autres part une adaptation sans cesse remise en question de l’homme à un environnement en perpétuelle mutation. (1983)


Environnement

(Écologique, familial social économique, culturel, politique)



Biologie humaine

(Capital génétique)




Organisation des soins de santé

(Services)

Santé



Modes de vie

(Comportements de santé individuels)



La SP c’est l’approche collective des pbs de santé. Elle concerne des gpe constitués des communautés ou des populations.

Elle complète l’approche individuelle des pbs de santé assurée par le système de soins (professionnels libéraux, hôpitaux) qui concerne les individus.

10 fonctions essentielles selon la loi du 9 aout 2004

  • Surveillance et observation de l’état de santé de la population et de ses déterminants

  • Lutte contre les épidémies

  • Prévention des maladies, des traumatismes et des incapacités

  • Amélioration de l’état de santé de la population et de la qualité de vie des personnes malades handicapées et des personnes dépendantes

  • Information et éducation à la santé de la population et organisation de débats publics sur les questions de santé et risques sanitaires

  • Identification et réduction des risques éventuels pour la santé liés à des facteurs d’environnements et des conditions de travail, de transport, d’alimentation ou de consommation de produits ou de services susceptibles de l’altérer

  • Réduction des inégalités de santé par la promotion de la santé, par le développement de l’accès aux soins et aux diagnostics sur l’ensemble du territoire

  • Qualité et sécurité des soins et des produits de santé

  • Organisation du système de santé et sa capacité de répondre aux moyens de prévention et de prise en charge des maladies et des handicaps

  • Démographie des professions de santé

Prévention

Ensemble des actions, attitudes et comportement qui visent à éviter la survenue de maladie ou de traumatismes ou à maintenir et à améliorer la santé.

  • Primaire : éviter l’apparition de la maladie

Elle comprend tous les actes destinés à diminuer l’incidence d’une maladie dans une population donnée, donc à réduire le risque d’apparition de cas nvx

  • Secondaires : éviter le dvpt de la maladie

Elle comprend tous les actes destinés à diminuer la prévalence d’une maladie dans une population, dc à réduire le nmb de malades en diminuant la durée de l’évolution

  • Tertiaire : éviter les comportements ou les récidives de la maladie

Elle comprend tous les actes destinés à diminuer la prévalence des incapacités chroniques ou des récidives dans une population donc à réduire au max les invalidités fonctionnelles consécutives à la maladie.

  • Quaternaire : désigne les actions d’accompagnement de l’invalidité et du processus de la mort

Prévention primaire

Prévention secondaire

Prévention tertiaire

Diffusion messages PNNS

Atelier de cuisine pour des personnes en surpoids

Éducation nutritionnelle de patients diabétiques

Soirée-débat sur la consommation de drogues dans une MJC

Lieux écoute pour personnes en difficulté avec un produit

Distribution seringues stériles pour toxicomanes

Actions info sur tabac au collège

Sevrage tabac



Rééducation à l’effort physique chez un patient ayant souffert d’un infarctus

Promotion de la santé

La promotion de la santé a pour but de donner aux individus d’avantage de maitrise de leur propre santé et davantage de moyens de l’améliorer.

La promotion de la santé propose de mettre en œuvre des interventions prenant en compte in ensemble de facteurs déterminants la santé.

Les interventions seront déterminées selon les 5 axes de la charte d’Ottawa.

Les 5 axes :

  • Elaborer une politique volontaire de santé : combinaison de stratégies différentes mais complémentaires : législations, mesures fiscales, taxation, …

  • Créer des milieux favorables : Mise en œuvre des biens et services plus sains, milieux plus hygiéniques et plus plaisants : travail, loisirs, urbanisation, protection des milieux naturels et artificiels…

  • Renforcer l’action communautaire : Participation de la communauté à la fixation des priorités, prise de décisions et élaboration de stratégies pour atteindre un meilleur niveau de santé

  • Acquérir des aptitudes individuelles : actions d’éducation à la santé

  • Réorienter les services de santé : participation des professionnels de santé à la promotion de la santé

Élaborer une politique publique saine

Loi Evin

Mentions sur les paquets de cigarettes

Augmentation du prix

Interdiction de vente aux moins de 16 ans

Créer des milieux favorables

Lieux publics non-fumeurs

Mise en place d’une signalétique

Renforcer l’action communautaire

Mise en place de programmes  « lycées non fumeurs »

Programmes permettant l’évolution des normes sociales

Acquérir des aptitudes individuelles

Actions autour de la résistance à la pression du groupe

Actions autour de la confiance en soi

Réorienter les services de santé

Développement de consultations de sevrage

Formation des personnels de santé de l’Education Nationale

Charte de Bangkok (2005) : nouveaux facteurs décisifs ayant une influence sur la santé.

  • Inégalités croissantes l’intérieur des pays et entre eux

  • Nvx modes de consommation et de communication

  • Commercialisation

  • Changement environnementaux mondiaux

  • Urbanisation

4 principaux engagements :

  • Placer la PS au centre de l’action mondiale en faveur du dvpt

  • Faire de la PS une responsabilité centrale de l’ensemble du secteur public

  • Faire de la PS un axe essentiel de l’action communautaire et de la société civile

  • Faire de la PS une exigence de conne pratique au niveau des entreprises

Santé Communautaire

C’est une collectivité, un groupe d’individus qui vivent ensemble dans des conditions spécifiques d’organisation et de cohésion sociale (intérêts communs, des principes acceptés par tous).

La priorité de la santé communautaire est la promotion de la santé.

Santé communautaire :

La démarche communautaire part des difficultés exprimées par une communauté les considères dans leur complexité et leurs relations et cherche des solutions avec la population. Elle s’appuie aussi sur les potentialités de celle-ci.

Il ne s’agit plus de « faire pour des personnes ou une population mais faire avec elles ».

La participation de la population aux actions qui la concerne est donc au cœur de cette démarche.

La démarche communautaire implique la participation de tous les acteurs concernés : professionnels, politiques et décideurs, habitants et citoyens, à toutes les phases du processus : élaboration, dvpt, réalisation et évaluation du programme.

Education pour la santé

Educare : signifie « nourrir, prendre soin de »

  • Processus exogène : l’éducation repose sur des apports extérieurs à l’individu.

Educere : signifie « tirer de, conduire vers »

  • Processus endogène : l’éducation consiste à faire éclore les potentialités inhérentes à la personne.

« L’éducation est une relation, dissymétrique, nécessaire, et provisoire visant à l’émergence d’un sujet »

« Éduquer consiste idéalement à nourrir (educare) sans rassasier et à guider (educere) sans retenir»

Pour vous c’est quoi ?

  • Inciter les gens à faire des choix favorables à la santé en leur expliquant le fonctionnement et les besoins de l’organisme  

  • Permettre à la population de s’approprier les connaissances et les compétences utiles pour promouvoir la santé

  • Aider la population à respecter les prescriptions et les conseils des médecins

  • Expliquer comment fonctionne le corps humain et les conséquences positives ou négatives des différents comportements

  • Permettre aux gens de faire des choix éclairés dans le domaine de la santé en développant leur sens critique vis-à-vis des informations qu’ils reçoivent

  • Aider les enfants, les jeunes et les adultes à concilier leurs désirs et leurs besoins

  • Aider les gens à prendre part aux décisions politiques qui concernent la santé publique

  • Mettre à disposition du grand public des informations scientifiquement validées sur les causes, les conséquences et les traitements des maladies

  • Présenter des modèles de comportements sains

  • Dire aux gens ce qu’ils doivent faire pour rester en bonne santé

  • Construire avec les gens des réponses adaptées à leurs besoins et à leurs attentes dans le domaine de la santé

  • Apprendre aux gens à gérer les risques qu’ils prennent

  • Mettre en garde les enfants, les jeunes et les adultes contre les risques qu’ils prennent en adoptant tel ou tel comportement nuisible à leur santé

  • Transmettre des connaissances sur la santé et les maladies

  • Permettre à chacun d’accéder aux sources d’informations concernant sa santé et celle de la collectivité

  • Faire prendre conscience aux gens de leurs responsabilités individuelles et collectives dans le domaine de la santé

L’éducation pour la santé (…) a pour but que chaque citoyen acquière tout au long de sa vie les compétences et les moyens qui lui permettront de promouvoir sa santé et sa qualité de vie ainsi que celles de la collectivité ».

« Processus long de découverte ou d’apprentissage de savoirs (connaissances), de savoirs-être (attitudes, représentation, croyances...)et de savoir-faire (aptitudes, habiletés) permettant de donner les moyens à un individu ou à un groupe d’exercer des choix relatifs à des comportements de santé. »

« L’éducation pour la santé, pour nous est un acte d’accompagnement de l’homme pris dans ses 3 dimensions :

  • De sujet individuel désirant et contradictoire

  • De sujet inséré dans une culture qui le modèle et le contraint

  • De sujet politique, collectivement responsable et tout à la fois dépossédé des choix de société qui conditionnent la qualité de la vie »

Historique

De l’éducation sanitaire à l’éducation pour la santé.

  • Premières campagnes d’éducation sanitaire au XIXème siècle.

L’INPES : l’institut est chargé de mettre en œuvre les politiques de prévention et d’éducation pour la santé dans le cadre plus G des orientations de la politique de santé publique fixées par le gvt.

  • Campagnes de prévention (tv, radio, presse, affichage)

  • Dvpt structures prévention (appui, financement)

  • Etudes et enquêtes (baromètre santé)

  • Publications (la santé de l’homme)

  • Outils aide à l’action (outils pédagogiques)

3 types d’actions complémentaires pour un programme cohérent

Actions de communication sociale et d’information

Objectifs :

  • Sensibiliser la population

  • Modifier l’image G de certains comportements à risques

Outils :

  • Campagnes de masse (spots tv, affichages publiques, articles, …)

  • Documentation (ouvrages, revues, dépliants,…)

Actions éducatives

Objectifs

  • Engager une relation et un dialogue avec les 1er concernés

  • Les faire participer

Outils

  • Ateliers pratiques, gpe de parole, théâtre forum

Actions de formations

Objectifs

  • Transférer des compétences aux responsables, encadrants

Outil

  • Formation initiale

  • Formation continue

Ces 10 commandements ont été énoncé en 1959, année consacrée à l’amélioration de la santé par le médecin G des Jeunesses Hitlériennes, Robert Hördemann :

  1. Tu dois rester propre, en bonne santé, et « en forme », le soleil, l'air pur et l'eau t'aideront.

  2. Soigne tes dents. Une denture saine et éclatante sera ta fierté.

  3. Mange souvent des légumes, des salades et des fruits crus bien lavés. Ils contiennent tous les principes nécessaires à la santé.

  4. Bois des jus de fruits. Évite le café et les excitants.

  5. Évite l'alcool et le tabac, ce sont des poisons.

  6. Pratique la culture physique. Tu resteras toujours dynamique.

  7. Tu dormiras neuf heures chaque nuit.

  8. Ton corps appartient à la nation, ton devoir est de veiller sur toi même.

  9. Aide-toi d'abord toi-même. En cas d'accident, tu seras toujours utile à un camarade plus touché que toi.

  10. N'oublie pas avant toute chose que ton devoir est de veiller à ta santé.

Ethique : questionnement lorsque l’on cherche à bien faire. C’est le choix du préférable dans une situation donnée. L’engagement dans un acte qui se présente tjs sous la forme d’une alternative.

« Moyen d’interroger l’acceptabilité de ce qui est mis en œuvre et éventuellement, un moyen de refuser [...]. L’éthique serait fondamentalement en acte autant qu'en débat, et toute tentative pour dissocier les niveaux de la théorie et de l'action lui ferait perdre son essence. »

Principes d’éthiques applicables en éducation pour la santé :

  • Le respect de l’autonomie du public

  • La recherche de la bien-faisance

  • La non-malfaisance

  • Le respect de la justice, de l’égalité et de l’équité.

Le respect de l’autonomie du public : se préoccuper de savoir si nos actions EPS visent bien à dvpé autonomie des individus, à « respecter » leur liberté de choix, et à ne pas imposer de choix normatifs.

La recherche de la bienfaisance : se demander si nous agissons réellement pour le bien des personnes ou pour ce que nous pensions être bien pour eux ?

La recherche de la non malfaisance : s’interroger sur la portée de nos messages afin d’éviter la culpabilisation des personnes qui ne suivraient pas les « recommandations », éviter la stigmatisation, éviter de faire naître l’angoisse…

Le respect de la justice, de l’égalité et de l’équité : nos actions d’EPS permettent-elles de réduire les inégalités de santé, de donner plus de chances aux plus démunis, de reconnaître et valoriser les compétences des personnes ?


similaire:

Concept en Santé Publique iconEn matière de santé publique, est-ce que je sais …
«politique de santé publique», «plan de santé publique», «programme de santé publique»

Concept en Santé Publique iconLes priorités actuelles de la santé publique
La santé publique recouvre tous ce qui est relatif à la santé d’une population dans son milieu d’origine qu’il s’agisse de prévention,...

Concept en Santé Publique iconDe Santé publique dentaire
«Santé Bucco-Dentaire de la Ville à l’Hôpital : vers une évolution régionale ?» est au cœur de nos préoccupations, surtout dans le...

Concept en Santé Publique iconI l’approche distinctive de la fonction publique 2
«l’extension», qui désigne l’ensemble des cas qui attestent de la réalité à laquelle correspond le concept. En d’autres termes, «extension»...

Concept en Santé Publique icon~ Document de travail préparatoire à la table ronde «Environnement et santé»
«chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé», et inscrit dans le code de la Santé Publique,...

Concept en Santé Publique iconLa santé communautaire
«guerre à la pauvreté» dans les années 60 pour définir les fondements de leur concept de santé communautaire, beaucoup moins participatif...

Concept en Santé Publique iconReseau regional de sante perinatale perinat guyane c onvention constitutive
«perinat guyane», conformément au décret n°2002-1463 du 17 décembre 2002 relatif aux critères de qualité et conditions d’organisation,...

Concept en Santé Publique iconTravaux dirigés de Théorie, Cycle Licence 5 semestre Session 2015/5016
«Concept Office» et la maison Phoénix «Concept House». L’objectif de

Concept en Santé Publique iconCode de la sante publique

Concept en Santé Publique iconRecherche en santé publique






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com