Programme limfaso 2013-2015





télécharger 216.57 Kb.
titreProgramme limfaso 2013-2015
page3/4
date de publication20.12.2019
taille216.57 Kb.
typeProgramme
1   2   3   4

Axe 2 AMENAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE ET DEVELOPPEMENT DES SERVICES PUBLICS

ACTION 1 : Amélioration de l'accès à l'eau et de l'assainissement des populations et renforcement de la gestion des infrastructures hydrauliques

Description : Structurer le volet eau et assainissement à l'échelle provinciale (appui à la mise en œuvre de la réforme de l'eau, formation et recyclage de 40 « maintenanciers », appui à Nagréongo et Absouya dans l'élaboration d'un avant-projet d'Adduction d’Eau Potable Simplifié (AEPS), appui aux communes dans la production de supports de communication, appui à la structuration des Associations d’Usagers de l’Eau -AUE)

Appui à la mise en œuvre de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (appui à la protection de la ressource, lutte contre les plantes envahissantes, lutte contre les mauvaises pratiques anthropiques, appui à la mise en place des Comités Locaux de l’Eau -CLE)

Traitement des déchets (organisation d'actions éco-citoyennes, campagne communales de sensibilisation, appui institutionnel- dont étude de faisabilité, appui au développement des structures et systèmes d'enlèvement)

Rappel des objectifs

Résultats réels

Analyse des éventuels écarts

Rappelez comment avaient été formulés les résultats attendus
-en termes qualitatifs :

  • Les acteurs locaux de l’eau et de l’assainissement interviennent de manière autonome et structurée au niveau intercommunal

  • La gestion Intégrée de l’eau devient un sujet de préoccupation des décideurs locaux.

  • Un groupe de travail se mobilise autour de la problématique de gestion de déchets

  • Les professionnels du secteur s’adaptent aux technologies et évolutions législatives.


-en termes quantitatifs :

  • Les AUE sont formées à la gestion locale de l’eau

  • Les CLE se dotent d’outils de planification

  • Nombre de formations

  • Nombres d’actions liées à la Gire




Proposez une analyse qualitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Le CLE de Ziga Ouest est doté d’un plan annuel de gestion des ressources

  • Un dialogue structuré se met en place entre usagers des barrages et des points d’eau (identification des conflits d’usages et de solutions)

  • Les villes de Ziniaré et de Boussé sont dotées d’une étude de caractérisation des déchets.

  • Les acteurs du programme s’orientent vers l’utilisation d’outils de sensibilisation de masse pour faire adhérer les usagers à de nouvelles approches autour de l’eau et l’assainissement


Proposez une analyse quantitative des résultats obtenus à ce jour :

  • 6 formations en eau et assainissement au profit de 402 usagers de l’eau (79 hygiénistes, 174 membres d’AUE, 27 maintenanciers, 72 membres de CLE, 50 membres de comités de barrages)

  • 8 projets de sensibilisation à destination de 16 420 usagers de l’eau (2900 membres des AUE, 483 exploitants de barrages, 8100 villageois, 4787 élèves, 150 jeunes)

  • Mise en place de 23 Comités d’usagers de barrages

  • 2 ouvrages d’adduction d’eau dans des écoles réalisés

  • 3 études réalisées (1 étude APD, 1 étude diagnostic, 1 étude de faisabilité)

L’absence d’élus locaux pendant une longue période n’a pas permis de lancer une dynamique intercommunale de la gestion de l’eau et de l’assainissement.
A défaut de portage politique en la matière, il n’a pas pu être possible d’activer des leviers techniques et financiers auprès des Agences de l’eau notamment.
La restructuration, fin 2016, de la communauté de communes de l’Oubritenga a permis de structurer un projet sur la période 2017-2018 soumis aux agences de l’eau. Ce projet place l’accès à l’eau dans une dimension sanitaire, l’accès à l’assainissement au cœur du développement économique et agricole, et la GIRE comme un élément fondamental de lutte contre les effets du changement climatique.

Le projet a-t-il eu des effets imprévus ? Sont-ils positifs ou négatifs ?

Analysez ces effets.

Le travail au niveau de l’accès à l’eau et à l’assainissement a fait ressortir son caractère central, impactant à la fois les problématiques climatiques, agricoles, sanitaires et économique. Ainsi, il apparait nécessaire d’adopter une vision systémique des politiques d’accès à l’eau et à l’assainissement.

ACTION 2 : Accompagnement du développement culturel

Description : Promotion des sites touristiques, structuration des initiatives d'accueil touristiques et des initiatives sous le label Accueil Paysan, favoriser une politique culturelle intercommunale, appuyer les échanges socio-culturels entre les deux territoires, appui aux échanges culturels entre les deux territoires

Rappel des objectifs

Résultats réels

Analyse des éventuels écarts

Rappelez comment avaient été formulés les résultats attendus
-en termes qualitatifs :

  • Des espaces naturels sont délimités et protégés

  • Un circuit touristique est opérationnel.

  • L'information sur les circuits est facilement accessible aux professionnels du tourisme et pour le public.

  • Une vision stratégique du tourisme régional s'affirme au Nord de Ouagadougou

  • Les personnels des sites naturels et patrimoniaux sont mieux formés et savent partager leurs informations.

  • Les personnels des sites savent utiliser le matériel de communication

  • Les guides de Kaya sont capables de proposer des circuits passant par le plateau central ; les guides du plateau central sont capables de proposer des circuits passant pas Kaya

  • Une feuille de route culturelle intercommunale est mise en œuvre en fin de programme


-en termes quantitatifs :

  • La fréquentation des sites touristiques de l’Oubritenga augmente.

  • La fréquentation des sites d’accueil augmente.

  • Un ou plusieurs circuits touristiques existent, matérialisés par des supports de communication

  • Les acteurs culturels sont formés.

  • Des échanges entre artistes des deux territoires ont lieu (au moins 2 par an)

  • Des échanges entre jeunes des deux territoires ont lieu

Proposez une analyse qualitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Les guides touristiques valorisent mieux la richesse culturelle et patrimoniale locale.

  • Les sites touristiques majeurs sont plus visibles et promus au niveau national

  • Les acteurs culturels néo-aquitains et du plateau central créent des œuvres participant à enrichir le patrimoine culturel

  • Les habitants du Plateau Central découvrent de nouvelles formes d’expression artistique.


Proposez une analyse quantitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Création d’un circuit touristique

  • Formation de 20 guides touristiques locaux

  • Installation de 36 panneaux signalétiques à destination de 6 sites

  • 21 représentations de théâtre-forum

  • Résidence de 17 sculpteurs dans le cadre du symposium international de Laongo 2016

  • Création d’un spectacle de marionnettes « Que dit l’arbre » et d’une double scénographie « l’arbre de l’amitié » pour un total de 35 représentations en milieu scolaire (Interventions scolaires en Nouvelle-Aquitaine et au Plateau Central autour de 2 539 enfants)

  • Soutien à l’organisation de la Semaine Régionale de la culture et du tourisme du Plateau Central 2016

  • Soutien à la région Plateau Central pour la participation au Salon international du tourisme et de l’hôtellerie de Ouagadougou

  • Soutien à l’initiative Jeunesse Vacances Culture 2016




La dimension touristique du programme était conçue en lien avec les coopérations Limoges-Pabré et Châtellerault-Kaya. Il n’a pas été possible de mutualiser des moyens avec ces coopérations du fait de la mise en sommeil du partenariat Limoges-Pabré et du recentrage du partenariat Châtellerault-Kaya autour d’actions minimales en attendant la fin de la transition.
Les actions en terme touristique ont surtout étaient réalisées en lien avec les Ministères concernés, à défaut de collectivités et d’acteurs associatifs moteurs, notamment en matière d’accueil paysan.
Les échanges culturels ont été de qualité, ont ouvert des perspectives plus larges de coopération et ont placés les échanges au cœur des projets.
Il revient désormais de construire une offre touristique au Plateau Central, notamment en recensant les sites dans un guide et en en faisant la promotion auprès de promoteurs.
Par ailleurs, le volet culturel est désormais pensé de manière transversale : il s’agira de proposer, autour de chaque thématique de développement, des supports culturels qui vont participer à la sensibilisation des usagers.

Le projet a-t-il eu des effets imprévus ? Sont-ils positifs ou négatifs ?

Analysez ces effets.

La création d’un spectacle de marionnette et la réalisation d’une résidence de sculpture ont à la fois mis en lumière le goût des burkinabè pour la diversification des modes d’expression culturelle et la qualité du site de sculpture de Laongo.

Axe 3 RENFORCEMENT DE LA GOUVERNANCE REGIONALE COMMUNALE ET INTERCOMMUNALE

ACTION 1 : RENFORCEMENT DE LA GOUVERNANCE REGIONALE COMMUNALE ET INTERCOMMUNALE

Description : Renforcement des compétences régionales et opérationnalisation du dispositif régional de mise en œuvre du Plan Régional de Développement (réalisation d'une étude sur le potentiel financier, réalisation d'un site internet, appui au suivi évaluation du PRD)

Rappel des objectifs

Résultats réels

Analyse des éventuels écarts

Rappelez comment avaient été formulés les résultats attendus
-en termes qualitatifs :

  • Les élus régionaux sont sensibles à l’intérêt de porter une vision stratégique du développement territorial

  • Les activités du conseil régional du Plateau Central sont mieux connues

  • Les capacités de de mobilisation de ressources des collectivités sont renforcées.


-en termes quantitatifs :

  • La région est dotée d’un PRD

  • La région se dote d’un site internet

  • La région dispose d’une étude sur le potentiel contributif



Proposez une analyse qualitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Le processus d’élaboration du PRD s’inscrit dans une logique participative et devient un rendez-vous attendu par les partenaires

  • Le procédé est élargi au Plan Annuel d’Investissement

  • La Région organise des ateliers participatifs de présentation et mise en œuvre du PRD auprès des acteurs du territoire


Proposez une analyse quantitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Elaboration de 1 PRD

  • Elaboration de 2 PAI

  • Soutien à l’élaboration et diffusion de 1 plaquette de présentation du PRD

  • Soutien à des campagnes de communication de la Région en vue de présenter son PRD et nouer des partenariats avec des acteurs locaux.

  • Réalisation de 1 étude sur le potentiel contributif




Le projet a-t-il eu des effets imprévus ? Sont-ils positifs ou négatifs ?

Analysez ces effets.

L’adoption du PRD a été suivie d’une réflexion sur la nécessité de le promouvoir. L’intérêt, pour la région, de se doter d’un organe consultatif représentatif des acteurs de la société civile est apparue à cette occasion de manière prégnante.

ACTION 2 : Renforcement des actions entre collectivités des deux territoires

Description : Favoriser les initiatives bilatérales entre communes des deux territoires, et renforcement des compétences des agents et élus des communes et transfert de compétence Sud-Sud

Rappel des objectifs

Résultats réels

Analyse des éventuels écarts

Rappelez comment avaient été formulés les résultats attendus
-en termes qualitatifs :

  • La capacité de maitrise d’ouvrage des collectivités territoriales est améliorée

  • Les liens entre acteurs publics du nord et du sud s’intensifient et se structurent


-en termes quantitatifs :

  • Le fonds de développement communal est mobilisé pour soutenir des projets de coopération portant sur des investissements d’intérêt communal

  • Les coopérations bilatérales s’élargissent.




Proposez une analyse qualitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Les préfets communaux ont saisi, à la faveur de la transition, l’intérêt de se mobiliser en faveur de la coopération décentralisée

  • Les agents des services techniques ont portés des projets d’intérêt local pour leurs communes.

  • Les liens bilatéraux entre communes sont appelés à évoluer.


Proposez une analyse quantitative des résultats obtenus à ce jour :

  • 15 500 € financés par 4 collectivités néo-aquitaines

  • 89 000 € financés par des collectivités de l’Oubritenga

  • 5 ouvrages réalisés dans 3 communes de l’Oubritenga

  • Un nombre important de communes se sont désengagées du partenariat à la suite des élections municipales françaises de 2014 (5 communes).

  • La période de transition politique au Burkina Faso a ralenti le dialogue politique entre collectivités des deux territoires.


Il convient ainsi de faire évoluer le dispositif vers :

  • Un appel à projets rendant autonomes les acteurs locaux

  • Modifier l’approche bilatérale du dispositif (portage intercommunal par exemple)

  • Lier les appels à projets à des objectifs de développement durable.




Le projet a-t-il eu des effets imprévus ? Sont-ils positifs ou négatifs ?

Analysez ces effets.

Le dispositif, en l’état, a créé un déséquilibre entre communes (entre celles qui ont bénéficié du maintien de leur partenariat et celles dont le partenaire s’est désengagé). De ce constat est née la volonté de porter le dispositif à l’échelle intercommunale, pour plus d’équité territoriale, et de dépasser les seuls investissements (accompagner la création d’outils publics de planification – plan de développement, plan d’urbanisme, orientations d’aménagement prioritaire).

ACTION 3 : Thématiques transversales

Description : Améliorer la représentation et la participation des femmes dans les instances publiques et inciter à la diversification des sources de financement pour accroître la mobilisation des ressources financières des collectivités.

Rappel des objectifs

Résultats réels

Analyse des éventuels écarts

Rappelez comment avaient été formulés les résultats attendus
-en termes qualitatifs :

  • Les femmes et les jeunes participent activement à la définition des politiques locales de développement

  • Les collectivités renforcent l’autofinancement dans leurs budgets primitifs.


-en termes quantitatifs :

  • Le nombre de femmes et jeunes dans les instances décisionnelles augmente

  • La part d’autofinancement dans les budgets des communes augmente

Proposez une analyse qualitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Les acteurs économiques locaux perçoivent l’intérêt de l’impôt local.



Proposez une analyse quantitative des résultats obtenus à ce jour :

  • 28 acteurs locaux formés et sensibilisés au civisme fiscal

Cette action n’a quasiment pas pu être mise en œuvre du fait de l’absence d’élus locaux pendant une année et demie.
Les formations seront reconduites, du fait de leur intérêt et de l’installation de personnel politique nouveaux. II conviendra également de former les agents des collectivités territoriales qui assurent la continuité des services publics.

Le projet a-t-il eu des effets imprévus ? Sont-ils positifs ou négatifs ?

Analysez ces effets.




ACTION 4 : Appui à la structuration des collectivités territoriales

Description : Appui à la structuration d’un comité intercommunal de jumelage et à la mise en place Communauté de Communes de l'Oubritenga


Rappel des objectifs

Résultats réels

Analyse des éventuels écarts

Rappelez comment avaient été formulés les résultats attendus
-en termes qualitatifs :

  • Existence de l’arrêté de reconnaissance de la communauté des communes

  • Existence d’un document officiel de reconnaissance du comité intercommunal de jumelage restructuré


-en termes quantitatifs :

  • Le nombre de projets portés par des structures intercommunales augmente.




Proposez une analyse qualitative des résultats obtenus à ce jour :

  • La communauté de Communes de l’Oubritenga a été officiellement reconnue en 2014

  • Le Comité intercommunal de Jumelage est effectif et il reprend de nombreux projets de coopération.

  • Les élus communautaires ont relancé la structuration de la communauté de communes en planifiant le recrutement d’un directeur et en la dotant d’un premier budget de 8 000 000 fcfa


Proposez une analyse quantitative des résultats obtenus à ce jour :

  • 1 communauté de communes créée

  • 1 comité intercommunal de jumelage crée

La communauté de communes de l’Oubritenga n’a pas fonctionné entre 2015 et 2016, le décret de dissolution des conseils des collectivités territoriales n’ayant pas prévu de solutions transitoires pour ce type de collectivités.
Néanmoins, à la suite des élections municipales de mai 2016, les nouveaux élus locaux ont relancé la dynamique intercommunale, démontrant ainsi son intérêt réel pour le portage d’actions essentielles, comme l’accès à l’eau et à l’assainissement.
La structuration de la communauté de communes sera poursuivie, notamment autour de politiques d’accès à l’eau et à l’assainissement.

Le projet a-t-il eu des effets imprévus ? Sont-ils positifs ou négatifs ?

Analysez ces effets.

La dynamique intercommunale a amené les responsables locaux à réfléchir les politiques de développement et de coopération différemment. Par exemple, les élus locaux souhaiteraient porter le fonds de développement communal à l’échelle intercommunale.

ACTION 5 : Pérennisation du programme pour une bonne promotion du partenariat tripartite et un renforcement de la gouvernance locale

Description : Développement d'outil d'aide à la décision et analyse territoriale (SIG), rendre le partenariat encore plus transparent, promouvoir les initiatives sur les deux territoires, contribuer à la cohésion territoriale et l'accessibilité au programme.

Rappel des objectifs

Résultats réels

Analyse des éventuels écarts

Rappelez comment avaient été formulés les résultats attendus
-en termes qualitatifs :

  • Utilisation de la base SIG par les porteurs de projets

  • Le partenariat est mieux connu par les acteurs locaux


-en termes quantitatifs :

  • Le nombre de références cartographiques augmente

  • Le nombre de consultation augmente

  • Les dépôts de projets en lien avec le programme augmentent.




Proposez une analyse qualitative des résultats obtenus à ce jour :

  • Les acteurs s’approprient progressivement les données cartographiques

  • Les agents locaux maitrisent l’utilisation et les techniques de mise à jour de la base SIG

  • Les porteurs de projet identifient la coopération comme un partenaire technique et financier de premier plan


Proposez une analyse quantitative des résultats obtenus à ce jour :

  • 9 cadres locaux formés à l’utilisation et mise à jour de la base SIG

  • Les élus locaux sollicitent de plus en plus régulièrement des extractions SIG

  • 400 projets ont été déposés par des acteurs du plateau central et 127 ont été soutenus

  • 18 projets d’acteurs Nord ont été soutenus

Le recours au SIG est encore incomplet. Il est proposé, pour la suite, de poursuivre les efforts de sensibilisation à l’utilisation de l’outil et de son perfectionnement.
L’intérêt des acteurs Nord et Sud pour le programme augmente de manière trop significative. Il est en ce sens prévu de diminuer l’enveloppe dédiée aux appels à projets, en

  • recherchant une plus grande cohérence avec les objectifs du programme,

  • limitant les phénomènes de dispersion

  • recherchant un accompagnement et un suivi plus approfondi des porteurs de projets

  • portant plus de projets « en régie », influant directement sur des leviers de développement économique.

Le projet a-t-il eu des effets imprévus ? Sont-ils positifs ou négatifs ?

Analysez ces effets.






  1. Compte-rendu Financier




Les crédits ont-ils été totalement consommés conformément aux prévisions ? Sinon pourquoi ?

Les crédits ont été entièrement consommés, pour une bonne partie, conformément aux prévisions. Des ajustements ont été portés sur :

  • La construction d’une centrale solaire photovoltaïque à vocation pédagogique, en lieu et place de la formation de techniciens (il existe en effet des entreprises locales compétentes), de la promotion de fours à économie d’énergies et de la mise en œuvre du Plan Climat Energie Territorial 

  • Le renforcement de la maitrise d’ouvrage des collectivités territoriales, en raison notamment de l’absence d’élus locaux pendant 1 an et demi. Une part des crédits du Fonds de Développement Communal a été réorientée vers des actions portées par les acteurs de la société civile et la formation des élus locaux à la coopération décentralisée à la suite de leur installation.

  • Une part des crédits, non-prévus au démarrage, a été mobilisée pour promouvoir les 15 ans du partenariat (réalisation d’une exposition et d’une tournée de partenaires)

  • Au niveau de la formation professionnelle, à défaut d’avoir pu identifier les leviers adaptés, les partenaires se sont orientés, de manière expérimentale, vers la mobilité d’élèves du Plateau Central.
1   2   3   4

similaire:

Programme limfaso 2013-2015 iconProgramme d’action 2013-2018

Programme limfaso 2013-2015 iconNote bts igen mathématiques Rentrée 2013
«conception et réalisation de carrosserie» : jo du 23 avril 2013, bo du 23 mai 2013 et Référentiel

Programme limfaso 2013-2015 icon6. Programme de travail du cries 2015-2016 (retour sur la consultation) 28

Programme limfaso 2013-2015 iconAu sein de l’Université de Montpellier
«Hyper-cours», 1er éd. 2007, 2e éd., 2009, 3e éd. 2011, 4e éd. 2013, 5e éd. 2015 avec le professeur Marie-Pierre Dumont-Lefrand

Programme limfaso 2013-2015 iconActualités du ccah lancement du programme Aides au Projets Vacances 2015 pour les esat

Programme limfaso 2013-2015 iconProfesseur à l’Université de Montpellier
«Hyper-cours», 1er éd. 2007, 2e éd., 2009, 3e éd. 2011, 4e éd. 2013, 5e éd. 2015 avec le professeur Marie-Pierre Dumont-Lefrand

Programme limfaso 2013-2015 iconLe Programme Local de l’Habitat 2010-2015 de la communauté d’agglomération...

Programme limfaso 2013-2015 iconN°2013-065 r le 23 aout 2013 reglementation provisoire de la circulation et du stationnement
«Grimpée de Saint-Héand» le dimanche 1er septembre 2013 entre les Communes de la Fouillouse et de Saint-Héand

Programme limfaso 2013-2015 iconRapport annuel de l’Observatoire de la laïcité 2014-2015
«journée nationale de la laïcité» le 9 décembre de chaque année et faisant des recommandations pour le 9 décembre 2013

Programme limfaso 2013-2015 iconLa dgcl a présenté le tableau des suivis des textes après avis du...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com