Délais de paiement et rentabilité des pme en France





télécharger 0.58 Mb.
titreDélais de paiement et rentabilité des pme en France
page1/10
date de publication17.01.2020
taille0.58 Mb.
typeDocumentos
  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10
Délais de paiement et rentabilité des PME en France

Michel Dietsch

Université de Strasbourg

Ludovic Kendaoui

Banque de France

Elisabeth Kremp

Banque de France



Version du 3 septembre 2009

Abstract

Le crédit interentreprises représente la principale source de financement à court terme des entreprises et notamment des PME. Pour autant, ce crédit n’est pas gratuit. Cette étude mobilise une importante base de données concernant 50 000 PME sur la période 1996-2007. Elle montre que les coûts induits par la charge du portefeuille des créances clients tendent à réduire la rentabilité des PME indépendantes ou qui appartiennent à un petit groupe. En revanche, l’étude ne met pas en évidence un effet de levier des dettes fournisseurs sur la rentabilité.


Abstract

Trade credit is the main source of short-term firms’ financing, especially SMEs. However, this credit is not free. This study takes advantage of a large database of 50,000 SMEs over the period 1996-2007. It shows that the costs generated by the portfolio of receivables tend to reduce the profitability of independent SMEs or SMEs belonging to a small group. In contrast, the study does not show a leverage of payables on profitability.
Keywords : délais de paiement, PME, corporate finance

JEL codes : G2, G32, G33, G38

Cet article reflète les idées personnelles de leurs auteurs et n’exprime pas nécessairement la position de la Banque de France.

Introduction


Le crédit interentreprises est une source de financement privilégiée par les entreprises en France. Leurs dettes fournisseurs représentent en moyenne près de 10 % du total de leur bilan, soit un niveau comparable à la part des emprunts auprès des établissements de crédit (1,5 % uniquement pour les seuls emprunts à court terme). Le rôle et l’importance du financement du crédit interentreprises en France n’est pas nouveau (Cf. Dietsch et Kremp [1998] par exemple). La réactivation de l’Observatoire des délais de paiement en 2006 a permis d’actualiser l’état des lieux et de montrer que les grandes entreprises s’étaient retirées du financement du crédit interentreprises, alors que les PME restent fortement concernées. Le poids du crédit interentreprises dans le financement des entreprises est aussi important dans de nombreux autres pays, dont les Etats-Unis. Il n’est donc pas étonnant que les travaux académiques sur le crédit interentreprises se soient pour la plupart focalisés sur le rôle financier de ce crédit. Ainsi, Rajan et Petersen [1995] ont étudié les avantages du financement via le crédit interentreprises aux Etats-Unis, à la fois pour les fournisseurs et pour les clients, et ont déterminé les caractéristiques des entreprises prêteuses.

Le crédit interentreprises pose des problèmes particuliers pour les PME. D’un côté, la charge des crédits clients dans l’actif des entreprises est plus élevé pour les PME, de l’autre, celles-ci sont davantage dépendantes des dettes fournisseurs. Ces particularités font craindre un risque de fragilisation des PME. D’ailleurs, les délais de paiement constituent un clignotant important du risque de défaillance : les entreprises dont les délais de paiement sont longs ont une probabilité de défaillance plus élevée. Ainsi, la part des dettes fournisseurs dans le total des achats est souvent utilisée comme élément discriminant du risque de défaillance. L’existence d’un lien entre délais de paiement et risque de défaillance a été mise en évidence (Bardos [1994], Nielbien [2007]), de même que celui entre hausse du taux de défaillance des entreprises et accroissement des créances commerciales sur longue période en France (Direr [2002]). Une autre cause de fragilité peut provenir d’un impact négatif des délais clients longs ou d’un levier de dettes fournisseurs élevé sur la rentabilité, et plus particulièrement sur la rentabilité des PME. Rares sont cependant les travaux qui ont étudié la relation entre délais de paiement et rentabilité. Des travaux sur données étrangères ont toutefois établi l’existence d’un effet positif de la réduction des délais de paiement sur la rentabilité des entreprises : Garci-Teruel et Martinez-Solano [2006] sur données espagnoles, ou Deloof [2003] sur données belges.
L’objectif de ce travail est d’analyser l’impact des délais de paiement sur la rentabilité des PME en France au cours de la période récente. A cette fin, une importante base de données est utilisée ; elle permet d’étudier le comportement de 50 000 PME sur la période 1996-2007. Cette analyse est menée en référence aux conséquences potentielles de la LME (loi de modernisation de l’économie) qui prévoit l’instauration en France d’un délai de règlement imposé de 60 jours dans un horizon rapproché (2012 au plus tard).
L’article s’articule en cinq sections. La première présente l’évolution du crédit interentreprises en France et montre l’importance de la charge qu’il représente pour les PME. La deuxième section expose les mécanismes pouvant déterminer l’influence exercée par cette charge sur la rentabilité des entreprises. Les pratiques en matière de délais de paiement étant déterminées par l’appartenance des entreprises à un secteur d’activité ou à un groupe, une troisième partie décrit les différences de rentabilité et d’habitudes de paiement qui proviennent de ces relations d’appartenance. La section suivante modélise l’impact de l’allongement des délais de paiement sur la rentabilité des entreprises en recourant aux méthodologies économétriques sur données de panel. La dernière section résume et conclut.

  1   2   3   4   5   6   7   8   9   10

similaire:

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconGestion des délais de paiement

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconLe rapport annuel de l’Observatoire des délais de paiement

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconRapport annuel 2008 de l'Observatoire des délais de paiement

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconConditions de vente
...

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconLa loi Macron et les Commissaires aux comptes
«Les sociétés dont les comptes annuels sont certifiés par un commissaire aux comptes communiquent (au lieu de «publient») des informations...

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconLes principes de gestion des déchets radioactifs
«le stockage en France de déchets radioactifs importés, même si leur retraitement a été effectué sur le territoire national, est...

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconLe délai de paiement pour les eple
«attestation du service fait à la date du» sera inscrite sur la facture originale jointe au mandat pour justifier du paiement au-delà...

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconA noter : ils n'ont plus le droit de faire de prêts garantis par les avoirs non disponibles
«fr paiement jour de cet3». Le paiement se fera sur le salaire du mois suivant

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconDepuis la loi du 7 mars 2009, France Télévisions regroupe au sein...

Délais de paiement et rentabilité des pme en France iconSommaire
«Recensement de la fraude sur les moyens de paiement scripturaux» vise à recenser annuellement la fraude sur le chèque, le virement,...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com