Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac





télécharger 207.2 Kb.
titreErnest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac
page1/4
date de publication28.02.2020
taille207.2 Kb.
typeDocumentos
  1   2   3   4

Site de l’analyse référentielle et archéologique : http://alain.auger.free.fr

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac

d:\actuels\vico\aa vico site prépa htm\erlosan rouilhac\images\img 01.jpg
UNIVERSITÉ CHARLES de GAULLE

LILLE 3
ART ANTIQUE ET ARCHÉOLOGIE

PRINCIPES D’ANALYSE DE L’IMAGE MÉDIÉVALE

Ernest-Émile LOPEZ-SANSON de LONGVAL

Docteur en Archéologie – Historien de l’Art

Directeur du Centre Français de Recherche et Diffusion Archéologique

Membre de la Société des Américanistes au Siège du Musée de l’Homme à Paris

L’IMAGE AU MOYEN-ÂGE
d:\actuels\vico\aa vico site prépa htm\erlosan rouilhac\images\rpsprchoeur-choeur-de-saint-pierre-de-rouilhac-lot.jpg
D’APRÈS LES FRESQUES DE
SAINT-PIERRE DE ROUILHAC
ÉGLISE DU XIIème SIÈCLE - CANTON DE MONTCUQ (LOT)

SUR LE CHEMIN DE SAINT-JACQUES DE COMPOSTELLE

© MARS 2005





Introduction










1
















1- Les contextes







2




11- Contexte géographique







2




12- Contexte historique




4




13- Contexte philosophique et théologique




6




131- Foi et raison







6




132- Le catharisme







9
















2- Le bâtiment







11




21- L’omphalos primitif







11




22- Le bâtiment roman







13




23- Le vandalisme du curé







15
















3- Les fresques







16




31- Lire les fresques







16




32- La fresque du péché originel







17




321- Éden et terres mythiques







17




322- Osiris et le mystère de la résurrection




18




323- La fresque de la Genèse







19




3231- La frise







19




3232- Adam et Eve







20




3233- Les trois arbres







20




3234- Le serpent







21




33- La fresque de l’entrée de Jésus dans Jérusalem




22




34- La fresque de la cène







23




35- La fresque de la crucifixion




25




36- La fresque de l’Apocalypse de Jean




26
















En conclusion







30
















Bibliographie










31

















La période historique de la pro-duction sociale des hommes com-prise entre « l’antiquité » et les « temps modernes », traditionnel-lement limitée par la chute de l’Empire romain d’Occident en 476 et la prise de Constantinople en 1 453, fut désignée par Michelet comme « Moyen-Âge ».

Dès lors que « ce n’est pas la conscience des hommes qui déter-mine leur existence, mais au con-traire, leur existence sociale qui détermine leur conscience », il est préférable d’utiliser les mots « féo-dalisme » ou « Mode féodal » pour désigner cette période. Mais, comme

le signale Jean-Maurice de Mont-remy, « Moyen-Âge » appartient depuis Michelet à la mythologie de la France, nous nous servirons donc aussi de ce terme.
Nous allons étudier ici une image créée en terres du Comte de Tou-louse dans le Midi de la France, à l’époque où l’expansion du nouvel ordre économique carolingien était presque achevée et où commençait l’ère de la consolidation capétienne.

Nous allons l’étudier d’abord dans ses contextes géographique, historique, philosophique et théo-logique, puis dans son état actuel de conservation, et finalement du point de vue de sa symbologie et de son idéologie.





1- Les contextes
11- Le contexte géographique

Notre image est une fresque en cinq panneaux à moitié détruits, qui faisaient partie d’un ensemble majeur. Elle fut peinte entre l’an mil et la fin du XIIème siècle, soit entre la mort de Hugues Capet le 9 avril 999 et le Traité de Paris du 12 avril 1 229 avec Raymond de Toulouse. Elle est située à l’Église de Saint Pierre de Rouilhac, à Rouilhac, canton de Montcuq, département du Lot.




d:\actuels\vico\aa vico site prépa htm\erlosan rouilhac\htm\rpsprlot1-situation-lot-en-france.jpg

Situation du Lot dans l’ensemble de la métropole
d:\actuels\vico\aa vico site prépa htm\erlosan rouilhac\htm\rpsprlot2-lot-touristique.jpg

Carte touristique du Lot

d:\actuels\vico\aa vico site prépa htm\erlosan rouilhac\htm\rpsprlot3-carte-ign-lot.jpg

Carte IGN 2039-0 Série Bleu GPS 4908



Le site est desservi par la route départementale D-653 Cahors-Lauzerte, puis 4,5 km par la route D-28 ou le GR 65. 190 m.s.n.m.
À l’époque ou l’image fut créée, Montcuq était sur la frontière avec les terres du Duché de Gascogne. (Nous en parlerons dans l’approche historique).




d:\actuels\vico\aa vico site prépa htm\erlosan rouilhac\htm\rpsprfran1000-carte-france-an-mil-1000.gif

La France de l’an mil

12- Le contexte historique



Le royaume hérité par les six premiers descendants d’Hugues Capet était un royaume morcelé, travaillé de ferments de toutes sortes, où l’autorité publique ne cessait de s’affaiblir.

La royauté, abaissée en bien des points, grandit et se fortifie sur le terrain des images, comme si, de son sein, commençait à émerger un embryon d’État et une esquisse de nation.
Nous sommes en l’an mil.
Dans les deux siècles à venir, la France passera de la disette à l’expansion agricole, du morcel-lement seigneurial aux principautés solidement gouvernées, des campa-gnes anémiées au développement urbain, du ressassement carolingien aux grands systèmes théologiques et mystiques.

Après l’an mil, la réforme monastique s’accélère et s’intensifie. Les princes comprennent de mieux en mieux qu’il est de leur intérêt de la favoriser, par ailleurs bon moyen de la contrôler.
En 1058, Gui-Geoffroi de Poi-tiers devient duc d’Aquitaine et s’impose comme duc de Gascogne en 1063. Une politique active d’extension et de conquêtes le mène à s’emparer brièvement de Toulouse en 1079.

Pons de Toulouse mort en 1061, son fils cadet Raimond IV hérita d’abord des terres de l’abbaye de Saint-Gilles, puis du Rouergue, du Gévaudan et de Narbonne, pour devenir le seul maître de Toulouse en 1093.


Le siècle suivant sera marqué par les règnes francs de Louis VI et Louis VII (1108-1180), et connaîtra une clarification politique et intellec-tuelle : le système seigneurial se stabilise, l’autorité publique s’exerce réellement et la création artistique s’amplifie.

L’Église (et la réforme grégo-rienne) n’est pas étrangère à ce début de remise en ordre, où la vassalité et le droit féodal sont mieux lisibles dans les faits et les comportements.
Pendant l’été 1159 éclate un con-flit entre Raimond-Bérenger comte de Barcelone (et prince d’Aragon) et Raimond V de Toulouse pour la domination de la Provence. Sur les conseils du ministre Becket, le roi Henri II d’Angleterre, avec l’aide des catalans mais aussi de vassaux toulousains comme Trincavel de Carcassonne et Guillaume de Mont-pellier, assiègent Toulouse. La trêve conclue, Cahors passe pour un cer-tain temps aux mains anglaises.
En Lauragais (dans le château de Saint-Félix de Caraman) se tient un concile cathare en 1167. Le « pape » Nikétas, venu de Byzance pour l’événement, y assiste en personne. Le concile est connu pour ses posi-tions strictement dualistes et mani-chéennes et pour le consolamentum (rite baptismal de purification).

L’Église cathare est organisée en six diocèses et Sicard Cellérier est nommé évêque d’Albi.

L’assemblée, qui visait à consti-tuer une véritable contre-Église, n’a pas suscité de réaction de la part du comte de Toulouse.


La famine a pratiquement dis-paru. La population augmente, ainsi que la richesse.
L’agriculture revitalisée reste la base de tout, mais les villes tendent de plus en plus à concentrer et à redistribuer des biens de consom-mation dans ses marchés.
Partout, les cathédrales achèvent de s’élever, et l’Église séculière prend le pas. C’est le temps des évêques, mais aussi le temps où le savoir s’affirme comme une valeur universelle.

Philippe Auguste entend faire tourner à son profit le système sei-gneurial. Il n’hésite pas à toucher ce qui apparaissait comme immuable : le droit féodal.

En 1209, il fait établir qu’en cas de successions multiples à un fief, les ayants droit prêteront hommage non plus à l’un d’entre eux, mais au seigneur de qui dépend le fief. De plus en plus la féodalité s’organisait ainsi au service de la royauté.

En juillet 1209 commença la répression armée contre les cathares.

Dans la croisade albigeoise, la France entière s’attaque au Lan-guedoc.

Une France incapable d’absorber la pression démographique due à un droit de succession contraignant, qui donne à ses cadets l’opportunité d’un Midi ensoleillé et de se tailler un domaine avec la bénédiction de l’Église.

Les terres des Trincavel (Li-moux, Castres, Carcassonne), sont prises par Simon de Montfort sans que Raimond VI de Toulouse ne se manifeste politiquement ni militaire-ment.

Les hérétiques cathares (réels ou supposés), prétexte officiel de la croisade, sont recherchés, capturés et éliminés par le feu.
En 1215 Simon de Montfort (le prince Louis en simple croisé), s’empare de Toulouse et de Narbon-ne. Béziers est livrée à la troupe, presque tous ses habitants assassinés et la cité détruite.

Le jeudi saint de 1229 Raimond VII de Toulouse, pieds nus, un cierge à la main, s’humilie publique-ment sur le parvis de Notre-Dame de Paris.
Le 12 avril avait été conclu un traité qui consacrait l’autorité royale des francs dans le Midi.

Avignon est cédée à la papauté. À la maison de Saint-Gilles ne restera qu’un hommage-lige sur le comté de Toulouse, l’Agenais, le Rouergue, Cahors et la sénéchaussée de Carcassonne.

Mais le compromis de Raimond de Toulouse de financer l’enseigne-ment de vingt-quatre maîtres sera le noyau de la future Université de Toulouse.

Voici, en quelques traits – les plus brefs possibles – le contexte historique dans lequel furent peintes les images de l’église de Saint Pierre de Rouilhac.

  1   2   3   4

similaire:

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconCours La science de l’empire romain et du moyen age européen
«Le Ptolémée arabe» utilise après les indiens, la notion de sinus et non celle de corde et établit la formule fondamentale de la...

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconConseil Municipal du 7 avril 2016
«modernité» prônée par Madame Pécresse – aidée de sa nouvelle équipe se rapproche singulièrement de l'image de la France du 19ème...

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac icon50330 Saint Pierre Eglise Saint Pierre Eglise le 12 09 11

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconIntervention de Pierre Chiesa, au nom du groupe eelv
«patate chaude» à un autre échelon; ce n’est qu’un moyen, complexe voire compliqué comme nous le découvrons à la lecture de l'exposé...

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconTaux d’emploi des 20/65 ans et âge moyen de retrait du marché du...

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconArticles dans des revues avec comité de lecture
...

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconLogement : Vernon, Saint-Marcel, St-Just et St-Pierre-d'Autils obtiennent...

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconAdaptation scolaire et scolarisation des élèves Handicapés (ash saint Pierre et Miquelon)

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconSanctus : messe de Saint Gens Saint, Saint, Saint, le Seigneur, Dieu de l’univers. (bis)

Ernest-Émile Lopez-Sanson de Longval : L’image au Moyen-Âge d’après les fresques de Saint Pierre de Rouilhac iconSynthèse Les Français et le Grand âge
«Les Français et le Grand Age» qui dresse, de manière régulière, l’état des lieux des perceptions et du rapport des Français avec...






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com