Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention





télécharger 75.47 Kb.
titrePréambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention
date de publication28.02.2020
taille75.47 Kb.
typeDocumentos
Convention locale ASALEE

Identification des signataires
Entre
Le ou les médecin(s) généraliste(s) :
[Nom]

exerçant à [Adresse]

ET
La ou les infirmières :
[Nom]

exerçant à [Adresse]

ET
Le cas échéant, la structure
[Nom]

représentée par son [Titre responsable structure], [Nom]


ET
L’ARS de la Région [XXX]

représentée par son directeur général [Nom]


ET
L’association ASALEE, domiciliée à Brioux sur Boutonne, 79170, 70 rue du commerce, représentée par son président
le Docteur Jean Gautier

Vu l’article 44 de la loi n°2007-1786 de financement de la sécurité sociale pour 2008 ;

Vu le code de santé publique, notamment les articles L4011-1 et suivants, issu de l'article 51 de la loi n° 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires ;

Vu l'avis favorable avec réserves de la Haute Autorité de Santé, en date du 22 mars 2012, sur le protocole de coopération professionnelle ASALEE concernant la réalisation d'actes médicaux (listés dans grille du protocole jointe en annexe 4) réalisés en secteur libéral par des infirmières IDE (délégués) validés par des médecins généralistes (délégants) ;

Vu l’arrêté de l’Agence Régionale de Santé Poitou-Charentes du 18 juin 2012, n°2012/000623 portant autorisation du protocole de coopération ASALEE concernant la réalisation de certains actes médicaux par des infirmières IDE (délégués) validés par des médecins généralistes (délégants) ;

Vu la Convention d’inclusion du protocole ASALEE dans les nouveaux modes de rémunération en date du 6 novembre 2012 ;

Vu l’arrêté de l’Agence Régionale de Santé de la région [XXX] en date du [XXX];

Vu la demande d’adhésion des médecins généralistes et professionnels infirmiers signataires de cette convention, et la notification d’autorisation d’exercice en réponse, validée par l’Agence Régionale de Santé de la région [XXX] à leur profit, en date du [XXX];
Il a été convenu ce qui suit :

Préambule – Présentation d’ASALEE et Contexte de la présente convention
La finalité des actions de l’association ASALEE est d’améliorer la qualité du service rendu en ville aux patients atteints de pathologies chroniques par le développement de collaborations entre des infirmières dits délégués à la santé publique et des médecins généralistes de ville.
ASALEE a pris naissance en 2004 dans le département des Deux-Sèvres (79), puis s’est étendu géographiquement. Fin 2011, l’expérience était ainsi en cours dans près de 60 cabinets médicaux de médecine générale, mobilisant 130 médecins généralistes, 25 infirmières, pour 117.000 patients dont 71.000 pouvaient être concernés par l’un ou l’autre des protocoles en place.
Initialement, l’objectif d’ASALEE était d’améliorer la prise en charge des patients atteints de maladies chroniques, par une collaboration entre médecins généralistes et infirmières. Les infirmières se voient confier par les médecins généralistes la gestion de certaines données du patient et des consultations d’éducation thérapeutique selon un protocole bien défini.
L’objectif d’amélioration de la qualité de la prise en charge et du suivi s’est ensuite enrichi en protocolisant des délégations d’actes et d’activité avec les infirmières, afin qu’ils puissent suivre davantage de patients, en particulier dans des zones jugées sous-denses ou déficitaires du point de vue de la démographie médicale. L’articulation plus formelle de l’intervention de plusieurs professionnels devrait aussi permettre de gagner à la fois en qualité et efficience.
Dans le cadre de l’article 51 de la loi HPST, l’association a ainsi élaboré des protocoles de délégation d’actes et d’activités (coopération) entre le médecin généraliste et l’infirmière pour deux dépistages (troubles cognitifs et BPCO du patient tabagique) et deux suivis de pathologies chroniques (diabète, risque cardio-vasculaire) (cf. annexe 4). L’avis favorable rendu par la HAS le 22 mars 2012 et l’autorisation donnée par l’ARS Poitou-Charentes le 18 juin 2012 rendent désormais possible l’exécution du volet dérogatoire de ces protocoles de coopération.
La convention nationale fixe les modalités d’insertion du « dispositif ASALEE », comprenant le protocole de coopération et l’éducation thérapeutique, dans les expérimentations relatives aux nouveaux modes de rémunération prévus par l’article 44 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 (ENMR) et qui s’achèveront fin 2013. Pour chacune des pathologies citées, la prise en charge dans le dispositif ASALEE prévoit, outre la prise en charge déléguée prévue par le protocole (module 3), des consultations d’éducation thérapeutique selon un protocole bien défini (module 2). Le pilotage global comme local du dispositif s’inscrit dans celui des ENMR.
Sous réserve du respect des règles fixées par la convention nationale, la présente convention vise à désigner localement les médecins généralistes et les infirmières mettant en œuvre le dispositif et à préciser les conditions de sa montée en charge.
Cette convention est conclue entre le promoteur, les médecins généralistes et les infirmières participants au dispositif, ainsi que par l’agence régionale de santé du lieu d’exercice des professionnels de santé. Elle constitue un cadre local, technique et budgétaire, pour le déroulement de l’expérimentation.

Elle se constitue de trois parties.


  • la première partie est consacrée aux règles de mise en œuvre du dispositif dans le cadre des ENMR ;

  • la seconde partie est consacrée aux règles budgétaires et financières

  • la dernière partie contient des dispositions diverses


Article 1er : règles d’application de la présente convention
La présente convention organise le déploiement du protocole ASALEE entre les parties signataires.
Les stipulations de la présente convention qui ne sont pas compatibles avec la convention nationale susvisée sont nulles et non avenues.
Toute modification de la convention nationale entraînant un changement substantiel dans les conditions de déploiement du protocole Asalée nécessite la conclusion d’un avenant à la présente convention.
La modification substantielle ne peut être constatée que par l’ARS ou par l’association ASALEE par l’envoi, à l’ensemble des signataires, d’une lettre recommandée avec avis de réception
A défaut d’un accord sur le contenu de cet avenant, la présente convention pourra être résiliée dans les conditions prévues à l’article 13.
PARTIE I : REGLES D’INCLUSION ET DE MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF
Article 2 – Critères d’inclusion des patients
L’inclusion des patients dans le dispositif de la présente convention est conditionnée à des critères d’inclusion liés à leur état de santé et précisés à l’annexe 1.
L’intégration du patient dans le dispositif de la présente convention se fait par prescription de son médecin traitant, qui doit être inclus dans le dispositif et avoir signé la présente convention avec l’association ASALEE et l’agence régionale de santé dont il relève l’autorisant à intégrer des patients au dispositif ASALEE

Article 3 : Rôle du médecin généraliste et de l’infirmière
Le médecin généraliste, qualifié de « délégant » et l’infirmière, qualifié de « délégué », accomplissent les activités et actes suivants dans le cadre du dispositif :


  • Le médecin généraliste – délégant

    • Lors d’une consultation, le médecin généraliste, après avoir exposé le principe et les règles du protocole au patient répondant aux critères décrits dans l’article 2 et lui avoir remis la brochure (figurant dans le protocole en annexe 4) lui propose d’intégrer le programme;

    • Après l’accord du patient, un rendez-vous est pris avec l’infirmière pour une ou des consultations selon le protocole concerné.




  • L’infirmière – délégué

    • réalise l’état des lieux des données médicales disponibles dans les dossiers des patients et les complète le cas échéant conjointement avec le médecin généraliste ;

    • identifie en collaboration avec les médecins généralistes la population éligible aux différents protocoles pour chaque cabinet ;

    • indique des alertes dans les dossiers des médecins généralistes pour solliciter la réalisation d’examens ou compléter des données ;

    • recueille le consentement exprès du patient à travers le formulaire présenté dans le protocole en annexe 4

    • organise et tient des sessions d’éducation et de dépistage prévues dans le cadre des protocoles ;

    • évalue chaque consultation.


Le rôle des différents acteurs est détaillé dans le protocole à l’annexe 4 de la présente convention.
Article 4 – Règles relatives au décompte des infirmières participant


  1. Le décompte des infirmières participant au dispositif se fait par équivalent temps plein (ETP). Celui-ci correspond à 1607 heures par an, quel que soit le statut des infirmières et la forme de leur rémunération. Un équivalent temps plein peut être assuré par plusieurs infirmières.




  1. 0.2 équivalent temps plein infirmière peut être déployé pour chaque médecin participant à l’expérimentation.




  1. Chaque équivalent temps plein infirmière doit avoir, en année pleine, rencontré 1205 patients « ASALEE », répartis dans les différents protocoles.



Article 5- Modalités de suivi et d’évaluation
L’évaluation du dispositif de la présente convention s’inscrit dans le cadre de celle des expérimentations prévues par l’article 44 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008.
Cette évaluation vise à mesurer l’impact de la mise en œuvre du protocole sur :

  • le temps médical disponible et sur son utilisation par les médecins généralistes participants ;

  • l’offre de soins infirmiers sur le territoire considéré ;

  • la consommation de soins et de bien médicaux des patients inclus ;

  • l’état de santé des patients.


Le cabinet médical est informé que l’Association ASALEE s’est engagée à fournir sur demande tous les éléments nécessaires à cette évaluation, sur simple demande de la CNAMTS du Ministère de la Santé ou de l’organisme à qui cette évaluation aura été confiée.
Avec le concours des infirmières, les médecins généralistes signataires transmettent chaque année à l’agence régionale de santé à fins d’évaluation les documents mentionnés à l’article 7.

Article 6 – Déploiement
Pour la période 2012/2013, [XXX] équivalent temps plein infirmière réparti entre le (ou les) infirmières signataire(s) peut être déployé auprès du (ou des) médecin(s) généraliste(s) signataire(s).
Toute modification de la liste fera l’objet d’un avenant à la présente convention.
Article 7 – Engagement des parties
Article 7.1 – Engagement des médecins généralistes
Le (ou les) médecin(s) généraliste(s) signataire(s) s’engage(nt), outre l’application du protocole ASALEE décrit dans les articles susvisés :

  • A mettre à disposition de l’infirmière un bureau pour recevoir les patients ;

  • A mettre à disposition de l’infirmière un ordinateur avec accès internet haut débit et un accès au dossier médical informatisé du cabinet, lui permettant de noter le résultat des consultations qu’elle a tenues, et d’y consulter les rendez-vous pris par le (ou les) médecin(s) généraliste(s) ;

  • A tenir dans le courant du mois et par médecin généraliste un équivalent d’une demi-journée de débriefing – concertation, le relevé des temps étant assuré par l’infirmière, dans les conditions prévues par le protocole ;

  • A effectuer, auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, les démarches de déclaration prescrites par la Loi de 1978 et à transmettre la réponse de la CNIL à l’Association ASALEE ;

  • A superviser la collecte du NIR des patients intégrés dans les protocoles ASALEE, leur information et le recueil de leur consentement exprès, conformément à la procédure autorisée par décret en Conseil d’Etat ;

  • A superviser la transmission du NIR des patients intégrés dans les protocoles ASALEE à l’assurance maladie conformément à la procédure autorisée par décret en Conseil d’Etat ;

  • A transmettre chaque année un rapport de mise en œuvre de l’expérimentation à l’agence régionale de santé suivant un modèle-type national que celle-ci mettra à disposition des signataires.


Article 7.1 bis – Engagement de la structure

  • A renoncer à toute nouvelle prise en charge de patients dans le cadre du module 2 des ENMR sur les pathologies ciblées par le protocole de coopération ASALEE à compter de la signature de la présente convention

Article 7.2 – Engagement des Infirmières
Les infirmières signataires s’engagent, dans le cadre de l’application du protocole ASALEE décrit dans les articles sus visés à :

  • développer le suivi des pathologies chroniques selon les protocoles qui lui seront remis (diabète, facteurs de risques cardio-vasculaires, patient tabagique notamment);

  • développer l'éducation à la santé et l'éducation thérapeutique, sur ces pathologies ;

  • participer en tant que de besoin à la gestion du dossier médical informatisé des patients ;

  • à collecter le NIR des patients inclus dans le protocole ASALEE après les avoir informés et avoir recueillir leur consentement exprès, conformément à la procédure autorisée par décret en Conseil d’Etat;

  • à transmettre les NIR des patients à l’assurance maladie conformément à la procédure autorisée par décret en Conseil d’Etat;

  • à accomplir toute formation que lui demanderait d'effectuer ASALEE, et en particulier les formations demandées pour l’exécution du protocole.


Article 7.3 – Engagement de l’association ASALEE
L’association ASALEE s’engage :

  • A rémunérer les professionnels de santé pour les activités décrites à l’article 3 selon les modalités prévues aux articles 8,9 et 10 ;

  • A indemniser forfaitairement le cabinet des moyens logistiques mis en œuvre au profit de l’infirmière ;

  • A recruter, former, et mettre en place le poste équivalent temps plein infirmière dans le cabinet ; cette formation est notamment décrite dans le protocole en 5 volets : médicaux, aspects dérogatoires, compagnonnage, éducation thérapeutique, système d’information ;

  • A contractualiser avec les personnels infirmiers assurant le poste équivalent temps plein (convention pour les exercices libéraux, contrat de travail pour les vacations salariés) ;

  • A assurer en responsabilité civile les infirmières en vacation salarié, pour l’exercice ASALEE L'association ASALEE assume la charge financière de cette assurance spécifique ;

  • A mettre à disposition des personnels infirmiers assurant le poste équivalent temps plein des moyens d’intervention propre à certains protocoles (spiromètre notamment) ;

  • A mettre à disposition le système d’information support, partagé entre les différents cabinets médicaux participant à l’expérimentation, et permettant d’assurer l’exercice ASALEE, le contrôle interne et l’évaluation externe ;

  • A générer et transmettre à l’assurance maladie, conformément à la procédure autorisée par décret en Conseil d’Etat, des données de suivi des patients intégrés dans les protocoles ASALEE.


Article 7.4 – Engagement de l’agence régionale de santé
L’agence régionale de santé s’engage à :

  • A communiquer aux professionnels [et à la structure, le cas échéant] les données d’évaluation relative à la mise en œuvre nationale et régionale du protocole ;

  • A informer l’association ASALEE de tout projet de nature à modifier les conditions d’application de la présente convention ou de son protocole ;

  • A recevoir sur demande, tout médecin généraliste, ou infirmière signataire de la présente convention dans les 15 jours.



PARTIE II : ASPECTS BUDGETAIRES ET FINANCIERS

ARTICLE 8 : Montant de la Rémunération
L’association procède à l’allocation des fonds aux différents professionnels participant au dispositif, dans le cadre de la présente convention (cf. infra).
L’association assure notamment :


  • Les indemnités des médecins généralistes pour leur participation aux réunions de debrief mensuel prévues dans le protocole de coopération. Cette allocation est attribuée au prorata du temps effectivement passé et déclaré par l’infirmière à chaque médecin généraliste, pour ces réunions de debrief mensuel, à hauteur de 12 Cs pour une demi-journée par mois maximum, proratisé à l’activité de l’équivalent temps plein infirmier. Ces réunions peuvent être tenues en une ou plusieurs fois, dans le mois, selon l’organisation du cabinet, et conformément au protocole ASALEE ;




  • Un forfait de prise en charge des moyens logistiques (informatique, consommable), à hauteur de 450 euros par équivalent temps plein infirmière et par an, soit, pour la présente convention, de «M_450_x_ETP_cabinet» euro par an ;




  • Les honoraires ou salaires et charges des infirmières, selon une grille tenant compte de l’ancienneté de l’infirmière (cf. annexe 5) ;




  • La charge financière de l’assurance responsabilité civile des infirmières, au titre de la couverture de l’association, pour les infirmières en vacation salarié.



Toute modification relative aux règles de calcul ou aux modalités de versement de la rémunération fera l’objet d’un avenant à la convention.
Article 9 - Modalités pratiques de versement 


  • Les indemnités des médecins généralistes pour leur participation aux réunions de debrief mensuel prévues dans le protocole de coopération sont versées trimestriellement ;




  • Les honoraires ou salaires des infirmières, sont versés en fin de mois "M" pour l’activité du mois "M".


Article 10 : conséquences financières du non-respect des obligations du bénéficiaire


  1. En cas de non-respect des engagements des médecins généralistes constaté par l’association ASALEE ou par l’agence régionale de santé ceux-ci sont avisés par lettre recommandée avec avis de réception, précisant les motifs de la suspension des financements.

  2. A compter de la notification de la suspension, les médecins généralistes disposent d’un délai de 30 jours pour apporter tout élément susceptible de justifier le manquement constaté et peuvent demander dans ce délai à être entendus par un représentant du bureau de l’association ou de l’agence régionale de santé.

  3. A défaut de régularisation dans le délai imparti, l’association ASALEE ou l’agence régionale de santé peuvent décider du retrait de la décision de financement, par lettre recommandée avec avis de réception sans préjudice d’un éventuel recours en répétition des sommes versées et non régulièrement justifiées et de réparation du préjudice subi.


PARTIE III : DISPOSITIONS DIVERSES
Article 11 - Propriété et publicité des travaux menés dans le cadre du projet financé
L’association ASALEE effectue, auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés, les démarches de déclaration prescrites par la loi du 6 janvier 1978.
Toute utilisation du logo de l’assurance maladie ou du ministère des Affaires sociales et de la Santé devra faire l’objet d’une validation préalable par les instances mentionnées dans la convention nationale.
La base de données de l’association ASALEE et les logiciels utilisés sont protégés par le droit d’auteur et par le droit des producteurs de données. Le logiciel et le développement des solutions techniques restent la propriété de l’association ASALEE.
L’association ASALEE et les médecins généralistes participants autorisent la CNAMTS et le Ministère de la Santé à mettre en ligne sur leurs sites internet des informations non confidentielles concernant les membres et l’activité du projet et le cas échéant, créer des liens entre leurs sites et les coordonnées Internet du projet.
L’association ASALEE se tient à jour de ses obligations et cotisations sociales, fiscales et parafiscales.

Article 12 – Conditions de retrait des médecins généralistes ou des infirmiers


  1. Les infirmiers et les médecins signataires peuvent se retirer de la présente convention. La rémunération mentionnée à l’article 8 est interrompue et le solde correspondant aux activités déjà accomplies est versé par ASALEE dans un délai de deux mois.




  1. Le médecin généraliste se retire de la convention en motivant son retrait dans une lettre recommandée avec avis de réception à ASALEE. Il informe également l’ARS de son retrait. L’exercice est arrêté deux mois après la réception du courrier, sauf si le retrait est dû à un motif déontologique, auquel cas il est effectif immédiatement.



  1. L’infirmier se retire de la convention en motivant son retrait dans une lettre recommandée avec avis de réception à ASALEE. Il informe également l’ARS de son retrait. L’exercice est arrêté deux mois après la réception du courrier, sauf si le retrait est dû à un motif déontologique, auquel cas il est effectif immédiatement. Lorsque l’infirmier est salarié d’ASALEE, sa démission emporte ipso facto son retrait de la convention.




  1. A la suite du retrait d’un professionnel de santé signataire de la présente convention :

    1. l’association ASALEE organise le remplacement du médecin généraliste ou de l’infirmier dans un délai de deux mois à compter de la réception de la demande mentionnée aux §2 et 3, dans le respect des conditions d’exercice prévues au titre de la convention.

    2. Dans le cas où le remplacement serait impossible, le périmètre de la convention est ajusté en conséquence.

    3. Si aucune des deux hypothèses mentionnées en a et en b n’est réalisée dans le délai imparti, la convention est résiliée de plein droit.

Article 13 – Conditions de résiliation de la convention


  1. Suite à modification substantielle dans les conditions de déploiement du protocole définies par la convention nationale et en cas d’absence d’avenant à la présente convention dans un délai de deux mois à compter de la réception de la lettre recommandée mentionnée à l’article 1, la convention est résiliée de plein droit.




  1. En cas d’emploi du financement dans un autre but que celui prévu aux articles ci-dessus, la convention est résiliée de plein droit par l’agence régionale de santé ou par l’association ASALEE, qui en informera chacun des signataires par lettre recommandée avec avis de réception.




  1. La convention est résiliée de plein droit en cas de retrait de l’ensemble des médecins dans les conditions prévues à l’article 12.




  1. La convention est résiliée de plein droit en cas de retrait de l’ensemble des infirmiers dans les conditions prévues à l’article 12.



Article 14 - Durée de validité de la convention
La présente convention est conclue pour la période du [XXX] au 31 Décembre 2013.


Fait à en un exemplaires le «date_signature»












Le (ou les) médecin(s) généraliste(s),

[NOM(S)]

Pour l’association ASALEE,

Le docteur Jean Gautier


























































Le (ou les) infirmière(s),

[NOM(S)]

Pour la structure

« Titre et Nom responsable structure »

Pour l’ARS «ARS_Région»
le directeur général, Monsieur

«nom_du_directeur»





ANNEXE N°1 : Critères d’inclusion des patients dans le dispositif Asalée
Les pathologies justifiant l’inclusion des patients dans le dispositif sont le risque cardio-vasculaire et le diabète de type 2 d’une part (pour le suivi), la BPCO et les troubles cognitifs, d’autre part (pour le dépistage).
Les patients sont inclus par accord exprès sur sélection opérée par le médecin traitant à partir des critères suivants :


  • suivi du diabète de type 2

Sont inclus :

    • les patients hyperglycémiques (glycémie à jeun>1,10 et <1,26g/L) ;

    • les patients à glycémie > ou égal à 1,26g/L à deux reprises.




  • suivi des pathologies cardiovasculaires


Sont inclus les patients présentant 2 facteurs de risque dont 1 modifiable ou 3 facteurs de risque ou plus parmi la liste suivante :

    • Age > 45 ans (homme) ou 55 ans (femme) ;

    • Antécédents familiaux au premier degré de maladies cardiovasculaires ;

    • Tabagisme actif ou arrêt depuis moins de 3 ans ;

    • HTA certifiée ;

    • Hyperlipidémie ;

    • (LDL>1,6) ;

    • HGV électrique chez les patients hypertendus (Sokolov>35 mm).


Sauf à présenter les éléments suivants :

    • diabète ;

    • insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine<30ml/min) ;




  • dépistage trouble cognitifs

    • Dépistage systématique des patients de plus de 75 ans vivant à domicile ;

    • Dépistage individualisé lorsque les patients ou l’entourage expriment une plainte mnésique, et lorsque le médecin généraliste souhaite explorer un contexte pathologique ou des antécédents familiaux.




  • dépistage BPCO

Sont inclus les patients de plus de 40 ans fumeurs ou anciens fumeurs :

    • à partir de 20 paquets année pour les hommes ;

    • 15 paquets année pour les femmes.



ANNEXE N°2 : Déploiement de l’expérimentation en 2012/2013
La marche de progression par protocole et par mois, du nombre de patients vus dans le cadre du protocole de coopération, est estimée comme suit selon une progression linéaire sur 4 mois, (0,25, 0,5, 0,75, 1 = taux d’application), l’infirmière une fois formé,
pour être en mode nominal, soit donc sur une base théorique annuelle :



ANNEXE N°3 : Liste des MÉDECIN GÉNÉRALISTE et n° ADELI

ANNEXE N°4 : PROTOCOLE VALIDE par la Haute Autorité de la santé
Le texte de référence du protocole de coopération ASALEE est celui qui a été arrêté par l’agence régionale de santé de Poitou-Charentes le 18 juin 2012, après avis conforme de la HAS du 22 mars 2012.
L’intégralité est consultable notamment sur le site www.asalee.fr.
ANNEXE 5 : GRILLE DE REMUNERATION DES INFIRMIÈRES



Annexe 6 – répartition etp infirmier


similaire:

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconPréambule : objectifs de la convention

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconI. parties prenantes a la convention
«collectivité». Pour les échanges effectués en application de la présente convention, la collectivité est identifiée par les éléments...

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconOn trouvera dans la présente plaquette la présentation

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconAdresse et dont la description figure en annexe à la présente convention

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconL'Afrique dans le contexte de la mondialisation
«Marginalisée économiquement et déclassée géopolitiquement, l’Afrique est longtemps restée à l’écart de la mondialisation», écrit...

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconFiche de présentation d
«a table !» présente l’intégralité d’une exposition sur l’alimentation ainsi qu’une riche bibliographie et des liens utiles

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconRésumé Ce guide présente les évolutions significatives de Microsoft...
«Mode de compatibilité Word 2007» correspondant à un document au format ecma-376 Office Open xml 1ère édition; 19

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconPresentation du draft de la convention collective nationale des entreprises...

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconChapitre 1 : Article 1 – Contexte 1 Contexte général

Préambule – Présentation d’asalee et Contexte de la présente convention iconChapitre 1 : Article 1 – Contexte 1 Contexte général






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com