I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement





télécharger 189.46 Kb.
titreI. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement
page1/5
date de publication27.10.2017
taille189.46 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5
PROJET 2016


I. L’EPICERIE SOCIALE 2

II. LES ANIMATIONS DE PROXIMITE SOCIALE. 12

III. ANNEXES 14

Introduction

Le Conseil d’Administration de l’Association Epireuil définit et valide la mise en œuvre des missions portées par l’Association. Ce dernier est composé de 4 collèges : 1 collège d’« habitants », un collège de « techniciens », un collège d’ « Associations partenaires » et un collège d’«Elus ». Créée en 2007, le projet d’Epireuil s’est constitué par et pour des habitants.

En 2016, l’association Epireuil poursuivra son action autour de deux missions principales :


  • L’aide alimentaire aux personnes et familles domiciliées sur le canton de Val de Reuil, dont le reste à vivre alimentaire est inférieur à 4.5 euros/jr/pers.




  • Des animations de proximité favorisant la resocialisation, l’échange et le partage entre adultes et parents/enfants, une sensibilisation à l’éducation alimentaire et budgétaire.


Vision schématique d’ensemble de la dynamique portée par l’Association :



I. L’EPICERIE SOCIALE

A. Rappel sur le fonctionnement :



Le fonctionnement de l’Epicerie Sociale Epireuil se base sur le respect des valeurs définies par la Charte de l’ANDES (Association Nationale des Epiceries Sociales), à savoir (Cf ANNEXE 1):


  • La Liberté de choix : produits distribués en libre-service,

  • La Diversité des produits proposés,

  • L’Accès à l’aide alimentaire conditionnée à un diagnostic financier et un projet personnel,

  • La Participation financière,

  • La Sécurité alimentaire et traçabilité,

  • La Confidentialité,

  • L’Accueil/la convivialité/le lien social, permettant la resocialisation, l’aide et conseil sur les domaines de la vie quotidienne (budget, santé, alimentation, bien être…) de façon individuelle et collective,

  • L’Egalité des adhérents. L’Epicerie Sociale se veut être un lieu apolitique et laïc.

  • Le Travail en réseau avec les acteurs locaux,

  • La possibilité de participation des adhérents à l’organisation et au fonctionnement de la structure, l’intégration dans des animations collectives.


En prenant ces valeurs pour référence, l’Association cherche avant tout à préserver la dignité des personnes et à favoriser leur participation et implication dans l’aide apportée.
L’orientation des personnes se fait sur dossier (via un service social instructeur ou sur rendez-vous avec la technicienne ESF de l’épicerie). L’ensemble des ressources et charges sont comptabilisées, justificatifs à l’appui. Les dossiers de demande d’ouverture de droits complets sont étudiés en commission hebdomadaire, regroupant un membre « prescripteur social », la technicienne ESF et la direction de l’Association. Les difficultés et besoins sont analysés. L’éligibilité est vérifiée. Le montant de l’aide mensuelle attribuée ainsi que la durée du soutien (1 à 3 mois maximum, renouvelable 1 fois) sont définis. Les bénéficiaires sont avertis par téléphone.

Une attention particulière est portée sur le sens et l’évolution des objectifs fixés.

Ces objectifs peuvent être de plusieurs ordres :

- soutien alimentaire lié à une attente d’ouverture/de renouvellement de droits (ex. Pôle Emploi, Indemnités Journalières de Sécurité Sociale, CARSAT, CAF, etc.)

-soutien alimentaire lié à une démarche de mise en place/révision d’échéanciers de régularisation de dettes ou à un dépôt de dossier de surendettement auprès de la Banque de France ou à une mise en place de mesure d’accompagnement budgétaire renforcée (AEBR, MASP, MJAGBF, Curatelle, Tutelle).

-soutien alimentaire lié à la mise en place d’un projet personnel argumenté.

-participation à un Reste à Vivre alimentaire « minimal ».

Des réorientations vers les services sociaux partenaires sont effectuées quand des étapes intermédiaires doivent être envisagées. Un suivi des objectifs est systématiquement effectué lors de demandes de renouvellement de droits. Les états budgétaires sont gardés 12 mois dans les dossiers des familles bénéficiaires.

La liste des bénéficiaires de l’épicerie sociale, ainsi que les modalités des aides qui leur sont accordées sont communiqués, une fois par mois, à l’ensemble des prescripteurs sociaux partenaires, dans le respect des règles de confidentialité en vigueur. Ceci afin de favoriser la cohérence de l’ensemble des aides qui peuvent être mobilisées.

La durée du soutien alimentaire apporté par l’épicerie sociale est de six mois maximum dans l’année. Un délai d’un semestre doit être respecté entre deux périodes de 6 mois de soutien. Ce, de façon à éviter l’installation d’une relation de dépendance et à permettre l’accès au plus grand nombre de personnes connaissant des difficultés.
Comme pour les années précédentes et sauf contre-indications budgétaires ou réglementaires, l’Association ne souhaite pas, en 2016, fixer de limites dans le nombre de familles accueillies sur l’année. Toutes les demandes seront traitées sur base des critères d’éligibilité (Reste à Vivre et durée de droits d’accès).

A fin 2015 et dans le cadre de son partenariat avec le Département de l’Eure, l’Association Epireuil a souhaité ouvrir l’accès de l’épicerie sociale aux familles domiciliées sur le territoire du canton de Louviers, inscrite dans une démarche d’accompagnement budgétaire auprès d’un travailleur social de la Maison du Département.
Depuis septembre 2015, la carte d’accès est corrélée à «  l’autorisation d’accès à l’épicerie sociale », complétée et délivrée après chaque étude de demande. Cette carte permet à la personne, de suivre la consommation des droits. Le bénéficiaire est dorénavant gestionnaire du montant de l’aide totale qui lui est allouée et de son utilisation. Depuis septembre, une nouvelle organisation a été mise en place pour poursuivre la dynamique de responsabilité et pour rapprocher le modèle de distribution de l’épicerie de celui des magasins classiques : les personnes règlent leur participation de 20% du montant total, directement en caisse, à chaque passage en épicerie.
Un ticket de caisse peut lui être remis qui indique les participations versées et l’équivalent en prix de référence des produits distribués.
Un différé de paiement reste envisageable, à l’appréciation de la Direction, lors du premier mois d’accès, en cas d’absence momentanée de ressources (ou par dérogation sur plusieurs mois, quand une prise en charge extérieure est aménagée).
Le planning de récupération de denrées issues des dons (et majoritairement à Date Limite Courte1) contraint l’Epicerie à organiser ses périodes de distribution du lundi au mercredi de 14h à 16H. Les produits issus des pratiques de « ramasse » doivent majoritairement être écoulés le jour de la récupération. Une distribution supplémentaire, les jeudis après-midi pourra éventuellement être envisagée en 2016, en fonction de l’affluence lovérienne.
Le premier accueil à l’Epicerie (et la remise de cartes mensuelles) est organisé de manière privilégiée, dans le cadre de séances collectives d’informations hebdomadaires et en individuel, lors de périodes de distribution.

L’objectif de ces séances collectives est :

  • D’apporter des indications complètes sur le fonctionnement de l’épicerie sociale (Visite, déroulement des distributions, réglementations sur les dates de péremption, lecture des étiquettes, limitation ou promotion de certains produits, etc.).

  • D’informer et de mobiliser autour des ateliers de proximité sociale proposés au sein de l’épicerie.

  • De sensibiliser autour des engagements attendus de la part des bénéficiaires (signature du contrat d’objectifs et du règlement intérieur, paiement de la participation, gestion personnelle de l’aide accordée, intérêt de participer aux animations proposées et accompagnements possibles autour des habitudes budgétaires et alimentaires).


Des colis d’urgence peuvent être remis gratuitement, tous les jours de la semaine, uniquement sur prescription d’un partenaire social. Ces demandes ont fait l’objet d’une analyse en 2015 afin de proposer une politique de traitement cohérente et constructive, au regard de l’ensemble des aides déployées sur le territoire. Ces demandes doivent répondre à une réelle difficulté alimentaire passagère et doivent rester exceptionnelles afin de ne pas nuire à la pédagogie de participation mise en place dans la structure.
  1   2   3   4   5

similaire:

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconVoici un rappel des règles de fonctionnement de l’école : Horaires de l’école

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconIdentifier les principes généraux de la loi n°2002-2 du 2 janvier...
«Lorsque la santé, la sécurité ou le bien-être physique ou moral des usagers se trouvent menacés ou compromis par les conditions...

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconRappel sur la loi des sinus

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconRappel sur nos contributions actuelles pour la Formation Professionnelle

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconMarche n°1 : conserves et epicerie
«produits issus de l’agriculture biologique ou équivalents et issus de circuits courts»

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconChanger de république pour sauver le droit local d’alsace et moselle ?
«sécurité sociale locale» par exemple, dans son fonctionnement actuel, dépend plus de décisions prises en 1946 que du régime «bismarckien»...

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconVolkswagen : les moteurs truqués réparés en une heure
«encore un peu de temps». Volkswagen a prévu d'étaler sa gigantesque opération de rappel sur toute l'année 2016

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconLe rapport sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale
«le déficit du régime général de la sécurité sociale a été divisé par trois en cinq ans et IL poursuivra sa baisse en 2016 et en...

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconDélibération n°2006-09-31
«animation et vie sociale» de la Caisse d’Allocations Familiales de l’Essonne pour le fonctionnement de l’action «action collective...

I. L’epicerie sociale a. Rappel sur le fonctionnement iconPrincipe de fonctionnement du mecanisme, par phases (voir repères sur dt4/10)






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com