Les priorités actuelles de la santé publique





télécharger 16.86 Kb.
titreLes priorités actuelles de la santé publique
date de publication29.10.2017
taille16.86 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > droit > Documentos
Les priorités actuelles de la santé publique.

I- Le droit à la santé :

  • Le droit à la santé à été affirmé en 1789 dans la Déclaration des droit de l’Homme pour la 1ère fois en France. ‘Le droit à la santé recouvre pour toute personnes sans discrimination le droit d’être soigné, d’accéder à la prévention, à l’éducation sanitaire mais aussi de disposer d’un environnement favorable à sa santé ».

Dans cette définition, on trouve le lien entre la santé et le bien-être de la personne et on voit aussi l’influence de l’environnement sur la personne. La DDH fait référence au niveau de vie de la population.

  • En 1946, la Constitution réaffirme le droit du citoyen, le droit à la santé, ainsi que le préambule de la Constitution de 1958. Un certain nombre d’instance comme la sécurité sociale, la mutuelle etc. on permit d’assurer ce droit à la santé qui se confond avec une éxigence de la santé à perpétuité.

II- La santé publique

La santé publique s’intéresse à la santé globale d’une population sous tous ses états. Le problème devient collectif donc public, et cela veut dire que l’intervention de l’Etat devient nécessaire.

Un problème de santé collectif, publique est un problème qui touche un grand nombre de personne et qui entraîne une mortalité et une morbidité en augmentation. Cela engendre des problèmes économiques, sociaux et familiaux graves. Un problème de santé peut remettre en question le bon fonctionnement et l’équilibre d’une société. Le problème de santé n’est pas toujours une maladie mais peut être une catastrophe naturelle.

« La santé publique recouvre tous ce qui est relatif à la santé d’une population dans son milieu d’origine qu’il s’agisse de prévention, d’éducation, d’hygiène de vie et du milieu sociale.

III- Les orientations actuelles.

Dans notre pays, comme dans la plupart des pays d’Europe et même à l’échelle mondiale, l’objectif générale des états est de réduire les inégalités dans son pays.

L’OMS à parlé de la santé pour tous pour l’an 2000. En France, cet objectif à été proclamé en 1945, cela reste de nos jours un objectif à atteindre.

La dernière mesure du 9 août 2004 est une loi à l’Etat, la responsabilité de la santé publique est l’une des 1ère lois. Auparavant, les mesures de santé publique étaient le plus souvent prises au coup par coup. Elle prévoit que l’état met en place régulièrement des plans nationaux de santé publique d’une durée de 5 ans et se déclinent en différents programmes de santé qui retombent au niveau national.

IV- Les orientations actuelles.

1) L’échelon national.

A l’échelon national, le ministère est au cœur du dispositif de santé publique. Un certain nombre d’instance l’aide à prendre les décision en matière de santé publique.

  • Le CNS (Conférence National de Santé)

Instance qui regroupe des représentants, instance de débats entre des associations, des professionnelles de santé et des représentants des industries pharmaceutiques.

  • Le HCSP (Haut Conseil de Santé Publique)

Il analyse l’état de santé des français et élabore des rapports pour le ministre de la santé. Ces rapports vont éclairer le ministre afin qu’il puisse élaborer des projets de loi en connaissance de cause.

  • Le CNSP (Comité National de Santé Publique)

Instance de coordination ministérielle assurant la cohérence entre les différents ministères concernés par une mesure.

  • L’INPES (Institut National de Prévention et d’Education à la santé) Instance de prévention qui va mettre en œuvre les programmes de santé publique pour le compte de l’Etat c’est-à-dire : les mesure de santé publique.

2) L’échelon régional.

A l’échelon régional, on va trouver le même schéma qu’à l’échelon national.

V- Différentes actions de santé publique.

1) Le champ de la santé publique.

La santé publique touche un nombre important de domaines d’action qui sont représenté par ce schéma qui passe de l’organisation du système de soins à l’épidémiologie.

La santé publique étudie et agie sur les déterminants de santé.

Un déterminant de santé est un facteur qui a une influence sur la santé d’un individu. Il peut agir soit de façon isolée, soit en association avec d’autres facteurs. Il peut agir de façon positive ou négative. Quand il agit de manière négative, on appelle ça un facteur de risque.

2) L’élaboration des actions.

L’objectif de la santé publique est d’améliorer la santé de la population c’est un processus en 4 étapes qui sont :

1- D’analyser les besoins sanitaires

2- Définir les priorités de santé

3- Mettre en place des actions de santé

4- Evaluer les actions entreprises.

Etape 1 : Le HCSP élabore des rapports pour analyser les problèmes de santé de la population française. La CNS émet des avis et le ministère élabore des projets de loi à la lumière de ces avis.

Etape 2 : Ces projets de loi ont pour but de définir des priorités de santé publique. C’est un ensemble d’objectifs que le ministère se fixe sur une période donnée pour résoudre un problème de santé.

Etape 3 : L’Etat conçoit des plans nationaux de santé publique, c’est un ensemble d’orientation qui vise à un objectif précis.

La loi de 2004 a prévu 5 plans nationaux de santé publique :

-         La lutte contre le cancer

-         La lutte contre les comportements à risque ou violent

-         La santé et l’environnement

-         Les maladies rares

-         Les maladies chroniques.

Le but commun de ces plans est d’améliorer l’état de santé de la population en insistant sur 2 points plus précisément :

-         La réduction des inégalités sociales

-         La réduction de la mortalité prématurée (mort avant 65 ans). Le but de ces plans est également de pouvoir mener des actions qui n’oppose plus ou qui lie les soins avec la prévention.

= Il y a un rapport entre les soins et la prévention.

Ces plans vont être concrétisés en programmes d’actions qui vont se dérouler sur plusieurs années (environ 5 ans) à tous les niveaux de la France, au niveau national ainsi qu’au niveau régional et local (commune).

3) Evaluation des actions.

L’évaluation : c’est une étape fondamentale de la mise en place des actions pour pouvoir évaluer leurs bienfaits et sinon pour envisager des améliorations.

L’efficience : le rapport entre le coût et l’efficacité.

VI- L’organisation et le fonctionnement de la prévention.

1) Définition

-         La prévention primaire agit en amont de la maladie (avant), elle a pour but de diminuer l’apparition des nouveaux cas de maladie. Elle agit sur les facteurs de risques. (Exemple : l’éducation sanitaire ou les vaccinations).

-         La prévention secondaire : elle a pour but de dépister le plus précisément possible la maladie pour mieux pouvoir la soigner.

-         La prévention tertiaire : elle vise à éviter les rechutes ou la chronicité de la maladie. Elle se concrétise par des traitements efficaces précoces et par une rééducation précoce également.

2) La promotion de la santé.

C’est un concept plus large que celui de la prévention, elle a pour but d’augmenter le capital santé de l’individu. C’est un terme qui à été créé par l’OMS pour justement inciter les pays à faire en sorte que leurs population ai les meilleurs conditions de vie possible.

3) L’information et l’éducation sanitaire.

L’information et l’éducation sanitaire sont 2 actions essentielles de la prévention. L’information, c’est donnée des renseignements sur un sujet alors que l’éducation, elle a pour but de changer le comportement.

4) Les limites de la prévention.

Les mesures de prévention doivent être compatibles avec le respect des libertés individuelles. Certaines mesures de prévention sont mal acceptées par la population car elles apparaissent comme moralisantes ou normatives.

similaire:

Les priorités actuelles de la santé publique iconEn matière de santé publique, est-ce que je sais …
«politique de santé publique», «plan de santé publique», «programme de santé publique»

Les priorités actuelles de la santé publique icon1. Définir les priorités au niveau européen pour orienter les efforts...

Les priorités actuelles de la santé publique iconPublié dans «Humanisme et Entreprise» N° 257, février 2003, pp 17-40
«pouvoir médical» permet de mieux comprendre la structure de notre système de santé et les effets des politiques actuelles de maîtrises...

Les priorités actuelles de la santé publique iconDe Santé publique dentaire
«Santé Bucco-Dentaire de la Ville à l’Hôpital : vers une évolution régionale ?» est au cœur de nos préoccupations, surtout dans le...

Les priorités actuelles de la santé publique icon~ Document de travail préparatoire à la table ronde «Environnement et santé»
«chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé», et inscrit dans le code de la Santé Publique,...

Les priorités actuelles de la santé publique icon1. Le milieu carcéral Introduction
«dedans «comme «dehors». C’est à la suite de la publication d’un rapport de 1993 du haut comité de la santé publique soulignant les...

Les priorités actuelles de la santé publique iconReseau regional de sante perinatale perinat guyane c onvention constitutive
«perinat guyane», conformément au décret n°2002-1463 du 17 décembre 2002 relatif aux critères de qualité et conditions d’organisation,...

Les priorités actuelles de la santé publique iconI bibliographie 205
«Les cadres de santé face à la logique managériale», Revue française d’administration publique, n° 128, 2008/4

Les priorités actuelles de la santé publique iconConcept en Santé Publique

Les priorités actuelles de la santé publique iconCode de la sante publique






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com