Rapport financier annuel





titreRapport financier annuel
page64/64
date de publication29.02.2020
taille2 Mb.
typeRapport
d.20-bal.com > droit > Rapport
1   ...   56   57   58   59   60   61   62   63   64

Les procédures de contrôle et de gestion des risques juridiques



Le suivi des contentieux et des risques juridiques est centralisé au niveau du Groupe. La Direction Juridique élabore les contrats type pour les opérations les plus récurrentes et revoit périodiquement les règles délégations et celles afférentes à la protection des informations confidentielles. Selon les dossiers, LaCie peut recourir à des conseils extérieurs. La responsabilité des Affaires Juridiques est partagée entre la Direction des Ressources Humaines et la Direction Financière. Une réunion trimestrielle de contrôle et d’ajustement des provisions est tenue entre la Direction des Ressources Humaines et la Direction Financière. Une revue des réponses des circularisations des avocats est également réalisée au niveau du groupe à chaque fin de semestre.
Le risque client est couvert dans l’ensemble des entités par une assurance-crédit. Toutefois, le Groupe accorde ponctuellement des encours internes dont le suivi est effectué au niveau central.

Les procédures de contrôle interne relatives à l’élaboration et au traitement de l’information comptable et financière

Procédures comptables et financières



Sous l’autorité du Directeur Général Délégué, la Direction Financière assume les missions essentielles de mise en cohérence des données financières du Groupe :

  • elle assure la production des comptes consolidés du groupe et des comptes sociaux de LaCie S.A. dans des délais répondant aux exigences des marchés financiers et des obligations légales ;

  • elle est responsable de l’émission des rapports émis dans le cadre légal français, des communiqués de presse à caractère financier et des présentations proposées en support aux réunions d’analystes et d’actionnaires ;

  • elle pilote la procédure d’autorisation de dépenses ;

  • elle diffuse les indicateurs de mesure de la performance au Comité de Direction ;

  • elle pilote le processus budgétaire et produit le reporting mensuel de gestion dans les meilleurs délais. Le reporting mensuel constitue l’outil privilégié de suivi, de contrôle et de pilotage pour la Direction Générale. Il comporte pour chaque département, entité et zone géographique les éléments chiffrés du compte de résultat et leur analyse commentée sur la période considérée, en comparaison avec les objectifs budgétaires et la réalisation de l’exercice précédent ;

  • elle assure la communication financière des résultats et la synthèse du reporting de gestion pour le Conseil d’Administration ;

  • elle conçoit et met en place les méthodes, procédures et référentiels comptables et de gestion du Groupe. Les Responsables Financiers de filiales sont garants envers la Direction Financière Groupe du respect de ces procédures ;

  • elle assure un rôle de formation et de support auprès des différents interlocuteurs financiers, notamment pour les nouveaux entrants ;

  • elle identifie et réalise en collaboration avec le Département Systèmes d’Information les évolutions nécessaires des systèmes d’information comptables et de gestion du Groupe ;

  • elle assume les fonctions de financement et de trésorerie en gérant les flux, les liquidités et les questions prospectives de financement-trésorerie ;

  • elle administre la fiscalité : elle définit la politique et les procédures en matière de prix de transfert, elle accompagne les filiales afin de s’assurer que leurs obligations fiscales sont correctement remplies et particulièrement pendant les contrôles fiscaux. Un reporting spécifique des impôts est mis en place.



Consolidation des comptes



Les états financiers du Groupe sont préparés en conformité avec les règles et principes IFRS. L’application des principes et méthodes comptables du Groupe est obligatoire pour toutes les entités du Groupe pour le reporting de gestion comme la consolidation statutaire.
Le Groupe LaCie met en oeuvre depuis plusieurs années un programme pour formaliser et planifier les procédures d’arrêté. L’information financière consolidée est établie par la Direction Financière sur la base d’un calendrier général tenant compte des contraintes de publications légales et du processus de validation interne au Groupe. La remontée et le traitement de l’information collectée auprès des entités du périmètre consolidé sont organisés selon le principe de ségrégation des tâches entre les entités locales, responsables de l’établissement de la liasse de reporting, et la Direction Financière qui en assure la revue et la prise en compte dans l’établissement des comptes consolidés. Le Groupe a opté pour un système d’information intégré (Glovia) utilisé par l’ensemble des entités. En janvier 2011, l’ensemble des filiales européennes ainsi que la filiale hongkongaise ont basculé sous l’ERP de référence SAP. En juillet 2011, le pôle Americas est également basculé sous SAP. Seule la filiale australienne est encore gérée sous Glovia.

Un logiciel de consolidation est utilisé pour établir les comptes. Le résultat du groupe est établi mensuellement à partir des remontées des entités de gestion et issues de clôtures comptables (principe d’unicité). Les formats de restitution sont normalisés et homogènes entre les différentes entités. Les filiales européennes et hong-kongaise sont consolidées sans palier intermédiaire, alors que le pôle américain inclut les entités LaCie Ltd, LaCie Peripherals (Canada) et LaCie Australia.
Toutes les filiales sauf l’Australie ont fait l’objet au 30 juin 2012 d’un contrôle de leurs comptes par les auditeurs locaux qui adaptent leurs diligences aux exigences légales locales et à la taille des sociétés. Les comptes consolidés sont revus semestriellement (revue limitée) et annuellement (audit) par le collège de Commissaires aux Comptes qui appliquent les normes de la profession. Le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées par les Commissaires aux Comptes est assuré par la Direction Financière.
Toutes les informations communiquées au cours de l’exercice 2011/2012 ont été présentées suivant le référentiel IFRS.

Travaux de l’audit interne



L’audit interne a été créé courant 2002. Rattachée depuis septembre 2004 à la Direction Générale, cette structure composée d’une personne travaille en liaison avec le Comité d’Audit, et ses travaux sont tenus à la disposition des Commissaires aux Comptes. Il existe un manuel d’Audit Interne, définissant les principes de base du contrôle interne, la mission de l’Audit Interne, l’étendue et les limites de ses responsabilités et des formes d’intervention auprès des unités. En novembre 2002, ces éléments ont été présentés au Comité de Direction, regroupant les responsables opérationnels principaux.
L’Audit Interne est à même d’intervenir sur l’ensemble des processus clés de l’Entreprise, afin d’y évaluer la maîtrise des risques et la qualité du contrôle interne. L’action de l’Audit Interne s’inscrit dans le cadre d’un plan annuel modulable approuvé par la Direction Générale. Le programme des missions de l’Audit Interne comporte des revues générales d’entités ou des revues spécifiques de processus. Les missions de l’Audit Interne donnent lieu à la rédaction de rapports incluant des conclusions et recommandations à destination des responsables des entités auditées et de la Direction Générale. De façon périodique, l’Audit Interne effectue un retour sur audit afin d’évaluer les progrès accomplis.
Fin septembre 2011, la personne en charge de l’Audit Interne a démissionné et n’a pas été remplacée.

Les commissaires aux comptes


Les Commissaires aux comptes complètent en tant qu’intervenants externes le dispositif de contrôle interne du Groupe. Les comptes consolidés font l’objet d’une revue limitée au 31 décembre et d’un audit au 30 juin par les Commissaires aux comptes du Groupe. Leurs travaux apportent au Groupe une assurance raisonnable quant à la fiabilité et à la sincérité de l’information comptable et financière produite.

Une dynamique d’amélioration continue



Le Groupe entend continuer à renforcer son dispositif de contrôle interne, en misant fortement sur la sensibilisation des équipes et du management.
Les principales actions 2010/2011 ont concerné :

  • le partage des compétences SAP ;

  • la structuration de la business intelligence ;

  • la réduction du risque de stocks, à la fois par la réduction du nombre de références et de leur valeur.


Pour 2012/2013, le principal axe de progrès est lié à l’intégration dans le groupe Seagate, qui doit respecter les règles SOX.

Rapport des commissaires aux comptes, établi en application de l'article L.225-235 du Code de commerce, sur le rapport du président du conseil d'administration de la société LaCie S.A.




DELOITTE & ASSOCIES

185, avenue Charles-de-Gaulle

92524 Neuilly-sur-Seine Cedex

S.A. au capital de € 1.723.040

Commissaire aux Comptes Membre de la compagnie régionale de Versailles

ERNST & YOUNG Audit

1/2, place des Saisons

92400 Courbevoie - Paris-La Défense 1

S.A.S. à capital variable
Commissaire aux Comptes

Membre de la compagnie

régionale de Versailles

Aux Actionnaires,

En notre qualité de commissaires aux comptes de la société LaCie S.A. et en application des dispositions de l'article L. 225‑235 du Code de commerce, nous vous présentons notre rapport sur le rapport établi par le président de votre société conformément aux dispositions de l'article L. 225‑37 du Code de commerce au titre de l'exercice clos le 30 juin 2012.

Il appartient au président d'établir et de soumettre à l'approbation du conseil d'administration un rapport rendant compte des procédures de contrôle interne et de gestion des risques mises en place au sein de la société et donnant les autres informations requises par l'article L. 225-37 du Code de commerce relatives notamment au dispositif en matière de gouvernement d’entreprise.

Il nous appartient :

  • de vous communiquer les observations qu'appellent de notre part les informations contenues dans le rapport du président, concernant les procédures de contrôle interne et de gestion des risques relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière, et

  • d'attester que ce rapport comporte les autres informations requises par l'article L. 225‑37 du Code de commerce, étant précisé qu’il ne nous appartient pas de vérifier la sincérité de ces autres informations.

Nous avons effectué nos travaux conformément aux normes d'exercice professionnel applicables en France.

Informations concernant les procédures de contrôle interne et de gestion des risques relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière

Les normes d'exercice professionnel requièrent la mise en œuvre de diligences destinées à apprécier la sincérité des informations concernant les procédures de contrôle interne et de gestion des risques relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière contenues dans le rapport du président. Ces diligences consistent notamment à :

  • prendre connaissance des procédures de contrôle interne et de gestion des risques relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière sous-tendant les informations présentées dans le rapport du président ainsi que de la documentation existante ;

  • prendre connaissance des travaux ayant permis d'élaborer ces informations et de la documentation existante ;

  • déterminer si les déficiences majeures du contrôle interne relatif à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière que nous aurions relevées dans le cadre de notre mission font l'objet d'une information appropriée dans le rapport du président.

Sur la base de ces travaux, nous n'avons pas d'observation à formuler sur les informations concernant les procédures de contrôle interne et de gestion des risques de la société relatives à l'élaboration et au traitement de l'information comptable et financière contenues dans le rapport du président du conseil d'administration, établi en application des dispositions de l'article L. 225‑37 du Code de commerce.

Autres informations

Nous attestons que le rapport du président du conseil d'administration comporte les autres informations requises à l'article L. 225‑37 du Code de commerce.

Neuilly-sur-Seine et Paris-La Défense, le 9 novembre 2012

Les Commissaires aux Comptes

DELOITTE & ASSOCIES

ERNST & YOUNG Audit

Fabien Brovedani

Denis Thibon



1 Plafond global des augmentations de capital et des émissions de valeurs mobilières représentatives de créance sur la Société susceptibles d’être réalisées en vertu des 11ème, 12ème et 13ème résolutions de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 9 décembre a été fixé à 2.000.000 euros.


2 Plafond global des augmentations de capital et des émissions de valeurs mobilières représentatives de créance sur la Société susceptibles d’être réalisées en vertu des 14ème, 15ème, 16ème, 17ème et 18ème résolutions de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 14 décembre 2011 a été fixé à 5.000.000 euros.


1   ...   56   57   58   59   60   61   62   63   64

similaire:

Rapport financier annuel iconRapport financier annuel

Rapport financier annuel iconRapport financier annuel

Rapport financier annuel iconRapport financier annuel
«mécanisme officiel français de stockage centralisé des informations réglementées»

Rapport financier annuel iconRapport financier

Rapport financier annuel iconRapport moral et financier 2O15

Rapport financier annuel iconRapport annuel du délégataire

Rapport financier annuel iconRapport annuel 2015

Rapport financier annuel iconRapport annuel 2009

Rapport financier annuel iconRapport annuel 2015

Rapport financier annuel iconRapport annuel 2013 Picardie






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com