Note Les reportages «7 jours sur la planète»





télécharger 28.93 Kb.
titreNote Les reportages «7 jours sur la planète»
date de publication13.02.2017
taille28.93 Kb.
typeNote
d.20-bal.com > droit > Note

Attentats à Paris : la riposte française

systeme:users:vmoisan:desktop:gabarit bnf:b2.gif


Attentats à Paris : la riposte française

Date de mise en ligne : 20/11/2015

Dossier : 460
Comment la France répond-elle en Syrie aux attentats de Paris ? Débattre du rôle des médias et des réseaux sociaux.


  • Thème : actualité

  • Niveau : B2, avancé

  • Public : adulte

  • Durée indicative : 2 heures

  • Extrait utilisé : reportage du journal télévisé de la RTBF du 16 novembre 2015



Note


Les reportages « 7 jours sur la planète » sont traités sous un angle factuel. Pour une approche plus spécifique, consultez notre sélection de ressources ou notre dossier pour les adolescents sur notre page « L’éducation face aux attentats » : http://tv5m.tv/AttentatsParis13nov_DossierEduc

 

Par ailleurs, l’organisation « État islamique » n’étant pas un État, nous avons fait le choix, comme dans le reportage, d’utiliser l’équivalent arabe Daech qui ne porte pas cette connotation en français.

Parcours pédagogique





Objectifs communicatifs / pragmatiques

  • Comprendre un événement.

  • Comprendre une position politique en réaction à des attentats.

  • S’exprimer sur un sujet d’actualité.


Éducation aux médias

  • Identifier la structure d’un reportage.

  • Débattre du rôle des médias



Suggestions d’activités pour la classe

Mise en route

  • Se remémorer les circonstances des attentats de Paris


Expression et interaction orales – en groupe-classe – 15 min (supports : Google Image)

Effectuer une recherche sur Google Image « Monde, hommage à la France 15 novembre 2015 ». Interroger l’ensemble de la classe.

Que voyez-vous ? Quels monuments reconnaissez-vous aux couleurs du drapeau français ? Que s’est-il passé le 13 novembre 2015 ? Qui a revendiqué l’attentat ?

Pistes de correction / Corrigés :

- Il y a différentes photographies de lieux qui sont illuminés des couleurs du drapeau français : bleu, blanc, rouge.

- On peut reconnaître la statue du Christ de Rio, l’opéra de Sydney, la porte du Brandebourg à Berlin, et beaucoup d’autres encore.

- C’est un hommage du monde entier en soutien aux attentats du 13 novembre 2015 qui ont eu lieu à Paris.

- Il y a eu plus de 120 morts dans différents lieux de la capitale et ces attentats ont été revendiqués par Daech.

- Etc.


Activité 1

Comprendre et résumer les informations principales du reportage


Compréhension orale et expression écrite – binômes – 15 min (supports: fiche apprenant, vidéo)

Diviser les apprenants en binômes et distribuer la fiche apprenant. Visionner le reportage avec le son.

Faites l’activité 1 : visionnez le reportage. Imaginez le titre et l’accroche d’un article de la presse écrite rapportant ces informations.

Rappeler la fonction et l’importance d’un titre bien choisi et d’une bonne phrase d’accroche Laisser un moment de réflexion, passer parmi les groupes en tant que personne-ressource.

Corriger à l’oral.

Pistes de correction / Corrigés :

Syrie : la France intensifie ses frappes.

Après les attentats de Paris du 13 novembre 2015, la France a intensifié ses opérations contre Daech en bombardant la ville de Raqqa en Syrie.

Activité 2

Comprendre le reportage dans le détail


Compréhension orale – binômes – 20 min (supports : fiche apprenant, vidéo)

Faire travailler les apprenants en binômes. Visionner plusieurs fois le reportage. Faire des pauses si nécessaire.

Faites l’activité 2 : en vous basant sur le reportage, donnez le maximum d’informations sur : 1. La riposte française immédiate suite aux attentats ; 2. Les conséquences pour la coalition ; 3. La ville de Raqqa et sa vie quotidienne ; 4. La stratégie française à plus long terme.

Corriger au tableau.

Pistes de correction / Corrigés :

1. La riposte française immédiate suite aux attentats : dix chasseurs-bombardiers français ont envoyé vingt bombes sur la ville syrienne de Raqqa. Un camp d’entraînement a été détruit ainsi qu’un poste de commandement.

2. Les conséquences pour la coalition : la France et les États-Unis augmentent la collaboration et le partage de renseignements pour indentifier les cibles.

3. La ville de Raqqa et la vie quotidienne des habitants : c’est la « capitale » de Daech, située dans le Nord de la Syrie. Les habitants y vivent sous la loi des djihadistes (obligation d’aller à la mosquée, interdiction pour les femmes de sortir seules sans niqab) et subissent leurs exécutions publiques. C’est aussi un centre de recrutement. Même des enfants y sont endoctrinés.

3. La stratégie française à plus long terme : les actions françaises devraient augmenter, le porte-avions Charles de Gaulle va partir dans le Golfe persique en décembre.

Activité 3

Identifier la structure du reportage


Compréhension orale ou compréhension écrite – groupes – 30 min (supports : fiche apprenant, vidéo ou transcription)

Faire travailler les apprenants en binômes ou en petits groupes à partir du reportage ou de sa transcription.

Faites l’activité 3 : repérez la structure du reportage. Pour chaque partie, précisez s’il s’agit de données informatives, d’une justification, d’une description, etc.

S’assurer de la bonne compréhension de la consigne et de l’exemple donné.

Passer parmi les groupes comme personne ressource. En cas de doute, ne pas hésiter à revoir plusieurs fois le reportage.

Mettre en commun les différentes observations. Noter au tableau les données principales.

Pistes de correction / Corrigés :

Introduction : données informatives très précises (nombre de chasseurs-bombardiers et de bombes larguées sur la cible, Raqqa), indication de la source (ministère français de la Défense), informations sur les conséquences (camp d’entraînement et poste de commandement détruits) et justification (il servirait de centre de recrutement et de dépôt d’armes). L’adverbe « notamment » sous-entend qu’il existe d’autres raisons de bombarder Raqqa.
Intervention de Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères : justification (on ne peut pas se laisser attaquer, et durement – vous avez vu les drames qui se sont passés à Paris – sans en même temps, être présents et actifs).
Commentaires :
- Informations sur les actions de la coalition (augmentation de la collaboration entre les États-Unis et la France, Raqqa a déjà été la cible de raids des Français et des Russes, mais les opérations françaises sont sans commune mesure avec les précédents raids).
- Description de la ville de Raqqa et justification implicite de l’action française (capitale auto-proclamée des djihadistes, située au Nord de la Syrie, les habitants ont fui la ville ou vivent sous la loi des djihadistes. Celle-ci est bien détaillée : chacun des éléments justifiant en soi l’intervention militaire).
Conclusion : informations concernant les prochaines actions de la France (déploiement du porte-avion Charles de Gaulle dans le Golfe persique en décembre)

Le reportage à dominante informative est également une justification de l’action occidentale en Syrie : Daech représentant un véritable danger pour l’humanité.

Activité 4

Débattre du rôle des médias et des réseaux sociaux


Expression orale – groupes – 30 min (support : fiche apprenant)

Faire travailler les apprenants en petits groupes. Passer entre les groupes comme personne ressource.

Faites l’activité 4 : à partir des questions ci-dessous, discutez du rôle des médias et des réseaux sociaux dans des événements tels que les attentats de Paris.

Il est bien sûr possible d’ajouter d’autres questions.

Pistes de correction / Corrigés :

1. Quelles informations doivent-ils relayer ? Quand doivent-ils le faire ?

- Moi, je pense que les journalistes doivent relayer les informations dont ils sont sûrs. Ils doivent vérifier leurs sources et faire le tri entre les faits avérés et les rumeurs. Il y aura donc un décalage de quelques heures entre la réception d’une information et sa diffusion.

- Oui, c’est leur métier. L’utilisateur des réseaux sociaux, lui, est dans l’immédiat ; Il va chercher à communiquer le plus rapidement possible ce qu’il a découvert, s’il est sur place, ou sur Internet ou encore par un ami.

- Il faut en effet prendre le temps car diffuser des informations trop tôt peut entraver le travail de la police. Etc.

2. Quelles images peut-on montrer ? Quelles images doit-on occulter ?

- Pour moi, il est très difficile de répondre à cette question. La réponse dépendra largement de la culture de l’émetteur et du récepteur des images. Certaines images peuvent choquer un citoyen français alors que, dans mon pays, c’est différent.

- Personnellement, je suis d’accord avec toi, mais il y a tout de même des limites indiscutables : personne ne fera un gros plan sur le corps d’une victime criblé de balles. C’est inadmissible.

- Oui mais par exemple si on veut informer ses enfants sans les exposer aux images, il y a d’autres moyens que la télévision. On peut aussi allumer la radio et bien sûr parler avec eux des évènements. Etc.

3. Les réseaux sociaux sont-ils pleinement devenus, aujourd’hui, des vecteurs de solidarité et d’information individuelle ?

- Oui, on l’a vu la nuit des attentats. Et dans les jours qui ont suivi. Etc.

4. Quelle est la valeur ajoutée des médias traditionnels par rapport aux réseaux sociaux ?

- Pour moi, c’est la distance critique.

- Moi, j’ajouterais la réflexion, la mise en perspective. Etc.

5. Comment vous êtes-vous informé(e) sur les attentats de Paris ?

- Moi, j’ai reçu une alerte sur mon smartphone. Et de là, je suis allé sur les sites des quotidiens nationaux que je lis habituellement.

- Moi, c’est par Facebook que j’ai appris la nouvelle. Etc.

Pour aller plus loin

Prolonger le débat.

La France a réagi aux attentats en proclamant l’état d’urgence. Pensez-vous que l’instauration de l’état d’urgence menace les libertés individuelles ? Nous dirigeons-nous vers une banalisation des restrictions des libertés individuelles ? Ou, au contraire, ces décisions vous semblent-elles être un moindre mal face à la menace ?

Effectuer une recherche Internet si nécessaire.

Mise en œuvre de l’état d’urgence sur le territoire national | Portail interministériel de prévention des Risques majeurs



Page sur

http://enseigner.tv5monde.com

20/11/2015



similaire:

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconNote de synthèse préalable à la signature d’un accord
«jours de congés payés + jours de rtt». Celui-ci entrerait en vigueur dès le 1er janvier 2011

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconRapport de jury : au bout de 10 mn d’exposé, le candidat est arrêté....
«agir en fonctionnaire de l’Etat» : 74 Note générale sur l’épreuve : 11. 24 /20

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconPar conséquent IL n’a pas a substitué un congé payé de 10 jours ouvrés...

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconLes nouvelles règles applicables aux heures supplémentaires et complémentaires
«forfait annuel», les heures exonérées sont celles réalisées au-delà de 1607 heures annuelles ou, les jours de repos auxquels le...

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconEn résumé la tarification pour 7 jours à raison de une perf par jour pdt 7 jours comprendra

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconNote sur L'auteur Note sur la traduction

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconRésumé Si vous demeurez aux côtés de votre enfant malade, handicapé...
«compte crédit exprimé en jours» de 310 jours ouvrés sur une période de trois ans. Chaque parent qui suspend son activité puise dans...

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconNote sur la circulaire du premier Ministre portant sur les relations...

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconNote for subscribers
«Dossiers», puis sur «Renseignements sur les dossiers». Tapez le no de dossier et appuyez sur «Recherche». Cliquez sur le no du dossier...

Note Les reportages «7 jours sur la planète» iconLa Planète Bleue avril 2015






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com