Abadir : Terme de Mythologie. C'est le nom d'une pierre que Saturne devora au lieu de Jupiter. (dictionnaire La Furetière 1690)





télécharger 287.23 Kb.
titreAbadir : Terme de Mythologie. C'est le nom d'une pierre que Saturne devora au lieu de Jupiter. (dictionnaire La Furetière 1690)
page1/6
date de publication18.05.2017
taille287.23 Kb.
typeDocumentos
d.20-bal.com > droit > Documentos
  1   2   3   4   5   6
Vocabulaire
Abadir : Terme de Mythologie. C'est le nom d'une pierre que Saturne devora au lieu de Jupiter. (dictionnaire La Furetière 1690)
Abaque : tableau à colonnes utilisant les chiffres arabes ; partie supérieure du chapiteau d’une colonne en forme de tablette
Abattis : s. m. Demolition, renversement, ruine. Il y a eu un grand abatis de maisons à Raguse dans le dernier tremblement de terre. il y a plusieurs abatis de pierre dans cette carriere. il fut fait un grand abatis de bois en cette forest par la tempeste.

Abattures : trace que les animaux sylvestres laissent sur leur passage (ex herbes couchées)

Abeausir : (S') (a-bô-sir), v. réfl. Marine. Se mettre au beau. Le temps s'abeausit.

Abée : ouverture donnant passage à l’eau qui tombe sur la roue d’un moulin

Aber : profond estuaire de rivière en Bretagne

Aberrer : se tromper

Abiétin : qui se rapporte au sapin
Aboillage : s. f. Certain droit que des Seigneurs Chastelains ont de prendre les abeilles qui sont dans les forests dependantes de leurs Chastelenies. Ce mot vient de ce qu'on disoit autrefois aboille, pour abeille. (La Furetière 1690)

Abrivado : lâcher de taureaux dans les rues d’une ville

Abscons : incompréhensible, obscur

Absidiole : petite chapelle dans une abside, derrière le cœur d’une église

Abstrus : obscur, difficile à comprendre

Acane : arbre des régions tropicales
Acanthe : (a-kan-t'), s. f.

1° Plante dite vulgairement branche-ursine et remarquable par ses belles feuilles découpées et recourbées vers l'extrémité. On a dit que la feuille d'acanthe avait servi de modèle pour l'ornement du chapiteau corinthien. Voici la fête d'Olympie ! Tressez l'acanthe et le laurier, V. HUGO, Odes, IV, 10.

2° Ornement d'architecture imité de la feuille d'acanthe.

Acare : parasite responsable de la gale humaine
Accoiser : v. act. Vieux mot qui signifioit Adoucir, appaiser. La tempeste aprés avoir duré six heures, s'accoisa un peu. la sedition fut accoisée par l'adresse d'un tel Magistrat. Ce mot vient de coy, & du Latin quietus. (La Furetière 1690)

Accore : rupture de pente qui termine le plateau vers le large ; contour d'un écueil. (16ème siècle)

Accroire : (a-kroi-r') v.a. usité seulement à l'infinitif et avec faire.
1° Faire accroire, faire croire ce qui n'est pas vrai.
2° En faire accroire, conter des sornettes à quelqu'un, le tromper par de belles paroles.
3° S'en faire accroire, présumer trop de soi-même, s'attribuer un mérite qu'on n'a pas.

Acédia : ou acédie langueur ou découragement
Acescent : ENTE (a-sè-ssan, ssant'), adj. Terme didactique. Qui commence à devenir acide.
Ache : s. m. Espece de persil qui croist dans les marais, & qui a des fleurs blanches. En Latin apium palustre. Le François est derivé du Latin. (La Furetière 1690)

Aciculaires : feuilles aciculaires, linéaires rigides et pointues en forme d’aiguilles

Acmé : point culminant
Aconit : (a-ko-ni-t'), s. m. Terme de botanique. Plante fort vénéneuse, de la famille des renonculacées.

Acrotère : éléments d’une façade au dessus de la toiture ou d’une terrasse et qui constituent des rebords ou des garde-corps

Actée : plante vivace des bois à follicules ou à baies vénéneuses

Acuminé : qui se termine en pointe effilée

Adalie : coccinelle marquée de deux points noirs

Adamantin : qui a la dureté et l’éclat du diamant

Admonition : avertissement

Adoncques : alors, puis

Adret : versant ensoleillé

Adventice : trouvé au hasard à un endroit inattendu
Affaitage : (a-fê-ta-j'), s. m. Terme de fauconnerie. Éducation d'un oiseau de proie.

Afféterie : façon maniérée ou affectée

Affliquet : Petit bijou et objet de parure agrafé aux vêtements.

Agape(s) : repas fraternel entre convives ; festin ; plaisant

Agora : (a-go-ra), s. f. Le marché, la place publique dans les villes grecques.

Ahan : effort pénible ; souffle qui accompagne cet effort

Aiguade : lieu où un navire s’approvisionne en eau douce

Aiguail :rosée

Aiguillot : chacun des deux tourillons sur lequel pivote le gouvernail

Aîtres : substantif masculin pluriel, désigne la disposition des diverses parties d’une habitation.

Alaire : relatif aux ailes

Alacrité : enjouement, entrain

Albergier : variété d’abricotier

Alcade : juge ou magistrat municipal en Espagne et en Amérique latine

Alcyon : oiseau marin fabuleux dont la rencontre apportait la paix

Alérion : héraldique petit aigle sans bec ni pattes

Algarade : brusque querelle

Aliboron : personne ignorante et sotte

Alizarine : rouge soutenu

Alliacé : au goût de l’ail

Almée : danseuse égyptienne

Althaea : rose trémière

Amarante : rouge bordeaux

Amariner : habituer à la mer, aux manœuvres, à la vie à bord ; envoyer des hommes remplacer l’équipage d’un bâtiment pris

Amatir : rendre mat en ôtant le poli

Ambage : contour

Aménité : amabilité pleine de charme

Amphibole : qui n’a pas de caractère bien défini, incertain

Amphigouri : écrit ou discours burlesque rempli de galimatias

Anachorète : religieux contemplatif qui se retire dans la solitude
Anadyomène : (a-na-di-o-mè-n'), adj. f. Terme d'antiquité. Vénus anadyomène, voy. VÉNUS. (En grec, celle qui sort de l'eau, du grec, en haut, et, aller.)

Analogon : recueil de textes

Ancelle : planchette de bois utilisée comme tuile

Andain : alignement de foin, de céréales ou d’autres végétaux fauchés et déposés sur le sol

Androcée : ensemble des étamines de la fleur

Angariade : vexation ; tourment

Ansange : Surface rectangulaire de 40 perches de long sur 4 perches de large, à raison d'une perche de I0 pieds. Estimé à un peu plus ou un peu moins de I4 ares selon les auteurs contemporains.

Antiphonaire : livre liturgique contenant l’ensemble des chants exécutés par le chœur à l’office ou à la messe

Aperture : écartement des organes au point d'articulation d'un phonème

Aphelle : se dit d’une plante dépourvue de feuilles

Aporétique : sceptique

Aptère : sans aile

Apostille : recommandation ajoutée à une lettre

Apparoir : se présenter comme une évidence (ex il appert que vous êtes…)

Aquilon : tête d’enfant joufflu qui semble souffler fortement ; tout vent violent et froid

Arantèle : toile d’araignée

Arbousier : arbuste toujours vert qui porte des fruits aigrelets

Archiatre : premier médecin, médecin en chef

Archontes : titre des magistrats qui gouvernaient les républiques grecques
ARCTURE : ou Arcturus (ar-ktu-r'), s. m.Étoile fixe de la première grandeur, située dans la constellation du Bouvier, à la queue de la Grande Ourse
Ardélion : (ar-dé-li-on), s. m. Homme qui fait l'empressé et se mêle de tout. Inusité

Aréquier : grand palmier d’Asie dont le fruit est la noix d’arec

Argentin : qui résonne clair comme l’argent

Argousier : arbrisseau vivace, épineux

Argousin : n.m. vieilli agent de police

Argutie : (ar-gu-sie), s. f. Raisonnement sur des vétilles, subtilité.

Argyraspide : soldat de l’armée d’Alexandre le Grand équipé d’un bouclier d’argent

Armeline : peau d’hermine

Arméria : arméria marine , rose et odorante

Armigère : papillon de nuit

Armilles : petites moulures qui entourent le chapiteau dorique

Armoise : plante herbacée à variétés aromatiques

Arthurien : On appelle "cycle arthurien" une série d'œuvres écrites sur plusieurs siècles par de nombreux auteurs de différentes nationalités.

Aruspice : devin qui examinait les entrailles des victimes pour en tirer des présages
Asclépiade : (a-sklé-pi-a-d'), adj. m. 1° Il se dit d'un vers grec ou latin formé d'un spondée, de deux choriambes et d'un ïambe.

Substantivement. Un asclépiade.

Aselle : petit cloporte d’eau douce

Asphodèle : plante bulbeuse à fleur blanche du sud de l’Europe, dont une espèce est ornementale

Assation : coction des aliments ou des médicaments dans leurs propres sucs, sans addition d’aucune liqueur

Astilbe : reine-des-prés

Athanor : grand alambic à combustion lente

Aune : 1° Mesure ancienne de 3 pieds 7 pouces 10 lignes 5/6, équivalant à 1m, 182.

2° La chose mesurée. Une aune de soie, de drap, de galon.


Aussière : cordage amarrant un bateau

Autan : 1° Vent du midi.

2° En poésie, un vent violent. Qu'importe à l'heureux solitaire Que l'autan dévaste la terre S'il ne fait qu'agiter ses bois ? V. HUGO, Odes, IV, 2.


Avanie : affront public

Aviaire : qui concerne les oiseaux

Avocette : échassier à bec recourbé vers le haut

Azurin : d’un bleu pâle

Bacchanales : fêtes que les anciens célébraient en l’honneur de Bacchus ; orgie

Bachique : adjectif. Qui a rapport au culte de Bacchus. C’est le qualificatif ordinaire des chansons et des airs à boire.

Bacul : [ n.m.]
Peine infligée à un homme ayant commis une faute dans l'exercice de sa charge ou à une fille dévergondée. Comme son nom le suggère, le bacul consistait à frapper les fesses du fautif avec une pelle

Baguenaude : (ba-ghe-nô-d'), s. f.
1° Fruit du baguenaudier, gousse pleine d'air et de petites graines, et qui éclate avec bruit lorsqu'on la presse.
2° Ancienne pièce de poésie française faite en dépit des règles et du bon sens ; c'était un amphigouri en vers blancs.
3° Niaiserie.


Balalaïka : n.f. sorte de guitare à dos plat, de forme triangulaire, à long manche et à trois cordes, populaire en Russie où elle sert à l’accompagnement des chants et des danses des Cosaques et des paysans.

Balancine : sorte de banc balançoire

Balane : crustacé vivant dans une loge cylindrique calcaire et accroché aux rochers

Balèvre : saillie d’une pierre sur les autres dans un mur

Baliste : machine de guerre médiévale lançant flèches et pierres

Bancroche : bancal

Bandonéon : petit accordéon hexagonal en usage dans les orchestres de tango

Banduria : n.f. variété de guitare, à fond plat, montée de six cordes doubles, populaire en Espagne.

Baralipton: terme mnémotechnique pour rappeler une forme de syllogisme :ex: tout chien est un mammifère, tout roquet est un chien, donc quelque mammifère est un roquet
Barcarolle : petite pièce vocale ou instrumentale dont le rythme balancé, qui rappelle le mouvement d’une barque glissant sur les eaux, était populaire chez les gondoliers.

Bardane : plante commune dans les décombres

Barde : poète chanteur chez les Celtes. Le rôle des bardes, en Bretagne et en Armorique, dans le moyen âge, côtoyait la religion et la politique

Bardit : prétendu chant national des Germains. Une mauvaise lecture d’un passage de Tacite, parlant du bruit produit pendant le combat par les clameurs des Germains.

Barem : n.m. ancien jeu d’orgues, de la facture allemande, que l’on classait parmi les jeux bouchés de huit ou de seize pieds à timbre doux.

Barlotière : traverse de fer d’un châssis de vitrail

Barnisotte : variété de figues

Barquentin : (adj.) marine : trois mats

Bartavelle : espèce de perdrix rouge des montagnes

Bassorine : n.f. chimie principe trouvé dans la gomme de Bassora (substance adhésive)

Bassus : ancien nom de la partie de basse dans les œuvres vocales à plusieurs voix.

Batail : n.m. ancien nom du battant de la cloche

Batayole : montant vertical d’une rambarde

Batik : tissu teint en procédant au préalable à l’application de réserves à la cire ; ce procédé

Baule : étang maritime dans les régions de l’estuaire de la loire

Béatilles : menues choses délicates que l’on met dans les pâtés, ragoûts, potages et que l’on sert quelquefois à part

Beaupré : n.m. mât placé plus ou moins obliquement à l’avant d’un voilier

Bécarre : n.m. signe d’accident ou d’altération par lequel une note précédemment diésée ou bémolisée est ramenée à son état naturel.
Beffroi : (bè-froi), s. m. 1° Tour dans laquelle est une cloche prête à sonner l'alarme.2° La cloche même. Il entend déjà sonner le beffroi des villes, LA BRUY. 10. Ainsi toujours il prend l'heure qui sonne Pour un signal de son beffroi, BÉRANG. Louis XI.3° Charpente dans les clochers et les moulins.

Bélandre : embarcation à fond plat de rivière,canaux ou rades (chaland)

Bélière : n.f. anneau par lequel est suspendu le battant, dans l’intérieur de la cloche

Bélître : homme de rien

Ber ou bers :charpente qui supporte un navire en construction et qui glisse à la mer avec lui pendant le lancement ; charpente qui supporte un bateau à terre
Berche : (bèr-ch'), s. f. Terme de marine. Ancienne petite pièce de canon de fonte verte [bronze] qu'on nomme aussi espoir de fonte

Bergamasque : n.f. air de danse dont le nom indique l’origine et dont la plus ancienne mention se rencontre dans le Songe d’une nuit d’été, de Shakespeare.

Bergerette : n.f. anciennement, petit chanson sur un sujet pastoral. Le 3e livre de Danceries publié par Susato (1551) contient parmi les basses danses quatre thèmes de bergerette

Bergot : n.m. nasse d’osier utilisée pour la pêche à l’anguille

Berme : fortif. Chemin étroit entre le pied d’un rempart et un fossé ; chemin laissé entre une levée ou le bord d’un canal ou d’un fossé
Berquinade : (bèr-ki-na-d'), s. f. Composition littéraire où les réalités de la vie sont peintes à l'eau de rose ; ce mot ne s'emploie guère qu'ironiquement

Berruier : Sorte de casque ressemblant à la barbute, sans visière et avec des brides jugulaires. Etait utilisé au XVe siècle.
Besaine : (be-zê-n'), s. f. Nom donné, dans le XVe siècle, aux boulets en pierre lancés par la poudre à canon, Journ. offic. 11 juill. 1875

Beset : au trictrac paire d’as obtenue sur le jet de deux dés

Bétoine : plante des haies et des prés à fleurs mauves et à feuilles crénelées

Beylicat : souveraineté du bey

Bigophone : n.m. Instrument en zinc, appelé ainsi du nom de son inventeur, Bigot (1883). C'est une sorte de mirliton muni d'une embouchure dans laquelle on chante

Biniou : n.m. variante bretonne de la cornemuse

Bisbille : petite querelle pour un motif futile

Biscutelle : plante de la famille des crucifères

Bistourner : tourner, courber un objet de manière à le déformer

Bistre : brun gris jaunâtre

Blandices : charmes et flatteries

Bobèche : n.f. disque de verre, de métal etc…adapté à un bougeoir, à un chandelier, pour arrêter les coulures de la bougie

Boisselée : De boissel, forme ancienne de boisseau. Unité de surface qui correspondait à l'aire que l'on pouvait ensemencer avec un boisseau de grains.

Bonace : état de la mer pendant un calme plat ; tranquillité
Bonnier : Mesure agraire valant environ 1 ha 1/3
Bossoir : (bo-soir), s. m. Terme de marine. Chacune des deux grosses pièces de bois qui servent à suspendre et à hisser les ancres.

Fig. En langage de marin, avoir l'oeil au bossoir, surveiller avec vigilance.

Boulingrin : Parterre de pièces de gazon découpées avec des bordures en glacis et des arbres verts en encoignures
Boute-feu : (bou-te-feu), s. m.1° Bâton garni à son extrémité d'une mèche pour mettre le feu au canon.
  1   2   3   4   5   6

similaire:

Abadir : Terme de Mythologie. C\L’égalité Définitions de la notion
«développement régulier» (1690, égalité de style). Égalité s’est employé par métonymie pendant la Révolution française (1789) pour...

Abadir : Terme de Mythologie. C\La solidarité comme condition de l’égalité
«développement régulier» (1690, égalité de style). Egalité s’est employé par métonymie pendant la Révolution française (1789) pour...

Abadir : Terme de Mythologie. C\Indiquer : les nom, nom de jeune fille pour les femmes mariées, prénoms,...

Abadir : Terme de Mythologie. C\Recherche menée par Norman Triplett. Son expérimentation présente...
Une pierre dévalent une pente, ni la physique ni la géologie, ne pourront déterminer la trajectoire de la pierre, encore moins son...

Abadir : Terme de Mythologie. C\Chapitre 7 • La personne physique et la personne morale
«dénomination sociale» pour une société et de «titre» pour une association. Contrairement aux personnes physiques, le nom est librement...

Abadir : Terme de Mythologie. C\Impôt est l'acte de puissance publique par excellence. Vient du terme...

Abadir : Terme de Mythologie. C\Nom du lieu de scolarisation

Abadir : Terme de Mythologie. C\Colloque de Strasbourg sur la loi du 4 mars 2002 relative au nom de famille
«on a cru que le nom devait régler un problème d'identification. La réalité est fondamentalement différente : le nom règle un problème...

Abadir : Terme de Mythologie. C\Madame la Sénatrice, Monsieur le Sénateur
«à terme, IL faudra faire cesser l’hypocrisie», Jean-Pierre Michel, dans un entretien à Public Sénat du 31 janvier 2013

Abadir : Terme de Mythologie. C\Epreuve pour : da da& assidus (rayer la mention inutile) documents...
«Par hasard, elle était là, ce soir, prête à la rencontre dès le premier regard.»






Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
d.20-bal.com